GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Football: un mercato relativement calme en Europe

    media Le Brésilien Alexandre Pato est la nouvelle recrue de Chelsea. AFP PHOTO / NELSON ALMEIDA

    Le mercato d’hiver se termine le 1er février. Comme souvent, il n’y pas eu de gros transferts et la période n’a visiblement pas été propice aux achats de joueurs. Seuls les clubs anglais qui jouent le maintien se sont montrés les plus gourmands.

    Par Clément Brossard,

    Le mercato d’hiver, comme souvent, n’a pas fait trembler la planète football. En Europe, sans les investissements des clubs anglais, il aurait été encore plus calme que les années précédentes. En effet, les Anglais ont vu, en cette période de transfert de mi-saison, une bonne occasion de se renforcer en déboursant quelques millions d'euros. Les clubs de bas de tableaux ont été les plus attractifs. Un renfort d’effectif pour jouer le maintien avec l'optique du pactole qu’ils pourraient récolter grâce aux droits télévisés exhorbitant - 7 milliards d'euros pour une durée de trois ans - de la saison prochaine.

    En Angleterre, les équipes en difficulté se renforcent

    Ainsi, Newcastle - 18e et premier relégable - enregistre l’arrivée en prêt de l’Ivoirien Seydou Doumbia (AS Rome) mais s’est surtout attaché les services de deux internationaux anglais (Shelvey et Townsend) et du Bordelais Henri Saivet. Ces trois derniers joueurs ont coûté la somme de 38 millions d’euros.

    Sunderland a enrolé Lamine Koné (Lorient) et Wahbi Khazri (Bordeaux), venus de la Ligue 1 française, pour un total de 16 millions d’euros. Pendant ce temps, toujours grâce à la France, le promu Watford, a investi environ 9 millions sur Abdoulaye Doucouré (Rennes). Pour la lanterne rouge Aston Villa en revanche, le mercato s’est avéré fertile. Rémi Garde, le coach, repartira avec le même groupe qu’en décembre, presque condamné à la relégation. Les Villans comptent dix points de retard sur Norwich, premier non relégable qui lui n’a pas hésité à débourser 25 millions d’euros pour Steven Naismith (Everton), Timm Klose (Wolfsburg) et Ivo Pinto (Zagreb) afin préserver sa place dans l’élite anglaise l’an prochain. Everton a quant à lui, enregistré, l’arrivée du Sénégalais Oumar Nassé pour 18 millions.

    La France privilégie les prêts

    Cette période de transfert hivernale, a, comme souvent, permis aux joueurs en manque de temps de jeu de chercher une autre piste pour en obtenir davantage. La plupart du temps sous forme de prêt, jusqu’à la fin de saison. Et ce sont les clubs français qui se sont montrés les plus accueillants, n’ayant pas forcément les ressources financières pour conclure un transfert définitif.

    Ainsi, Bordeaux a obtenu le prêt de l’international français Mathieu Debuchy, en provenance d’Arsenal pour les six prochains mois. Lille s’est renforcé dans son secteur offensif avec l’arrivée d’Eder (Swansea) tout comme Guingamp (Mevlut Erding, Hanovre) et Reims (Thievy Bifouma, Espanyol Barcelone). Marseille pourra compter sur Florian Thauvin pour la deuxième partie de saison. Parti il y a six mois à Newcastle, il est prêté dans son ancien club ! Le cas est similaire pour Franck Tabanou (Swansea) de retour à Saint-Etienne.

    Après avoir pris l’air pendant six mois, El Sharaawy quitte Monaco et fait son retour en Italie avec la Roma. Gianelli Imbula arrivé à Porto l’été dernier, file à Stoke City pour 25 millions d’euros.

    Les grands clubs européens restent discrets

    En revanche, à croire que le mercato hivernal ne les intéressent pas, les grands clubs sont restés muets. Ou presque. En Angleterre, Chelsea a tenté le pari du Brésilien Alexandre Pato (Corithians), Arsenal a enrôlé l’égyptien Mohamed El Nenny (Bâle) et Liverpool a enregistré l’arrivée de Steven Caulker (QPR).

    Les cadors espagnols, freinés par les restrictions budgétaires et les interdictions de recrutement se sont faits discrets. En Italie, l’Inter Milan a profité de la vente de Fredy Guarin en Chine pour 13 millions d’euros pour s’offrir le buteur de la Sampdoria, Eder. Mais dans l'ensemble, les maestro italiens sont eux aussi restés calmes. C'est la Fiorentina qui s’est montrée la plus attractive en obtenant Mauro Zarate (West Ham) et Tino Costa (Spartak Moscou) puis Tello (FC Barcelone) en prêt. Enfin, aucun grand nom n’est à signaler de côté de l’Allemagne.

    Finalement, l'invité surprise de ce mercato est bel et bien la Chine. Le plus grand pays d’Asie s'est décidé à faire de son championnat un nouvel eldorado en s'offrant des joueurs tels que Gervinho (AS Rome), Fredy Guarin (Inter), ou encore Ramires (Chelsea).

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.