GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Aujourd'hui
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Sonia Rykiel était connue pour ses vêtement à rayures noires et colorées. Elle fut surnommée la «reine du tricot» dans les années 1970. Sa famille a annoncé son décès à l'AFP.

    Dernières infos
    Sports

    Tournoi des VI Nations: retour au XV pour Virimi Vakatawa

    media Virimi Vakatawa lors d'une rencontre de rugby à VII au Japon en avril 2015. AFP PHOTO / Toru YAMANAKA

    Guy Novès, le nouveau sélectionneur national, a annoncé la composition de son premier quinze de France pour affronter l’Italie samedi 6 février au Stade de France, pour le premier match des Bleus lors des VI Nations. Novès comptera sur Virimi Vakatawa, spécialiste du rugby à VII, qui n’a pas joué à XV depuis plus de deux ans.

    Il est la sensation de l’équipe de France de rugby à VII et ses fans se délectent de ses vidéos sur YouTube. Cette fois, c’est avec le XV que Virimi Vakatawa va tenter de s’imposer. L’homme est passé sous contrat fédéral à VII en 2014. Il va fouler la pelouse du Stade de France pour se retrouver pendant 80 minutes avec vingt-neuf autres colosses. Formé à XV au Racing-Métro en provenance des Fidji, Vakatawa est progressivement devenu une vedette chez les « septistes », au point de taper dans l'œil de Novès. L'ailier n'a pas joué à XV depuis décembre 2013.

    Surnommé « Poum-poum »

    Virimi Vakatawa aura-t-il de nouveau les repères et la possibilité de s’exprimer à fond ? Si l'explosivité et les qualités offensives de Vakatawa ne font aucun doute, sa réadaptation au jeu à XV, notamment dans le secteur défensif, est le principal point d'interrogation. « Je n’ai aucune garantie pour aucun joueur. C’est un choix. Contenu de son potentiel, on préfère le voir dans des conditions réelles, raconte Guy Novès. Il a comme tous des lacunes. Mais plus tôt il commencera, plus tôt ce sera le mieux. »

    Guy Novès a donc décidé de tenter le pari. « Ce qui nous a plu c'est sa disponibilité, c'est le fait qu'il s'inscrive peut-être dans le projet de jeu qui nous plaît », raconte le nouveau patron des Bleus. Surnommé « Poum-poum », en référence au bruit de la double percussion sur les défenseurs adverses dont le joueur s’est fait une spécialité, Vakatawa, 23 ans, avait été testé par l’ancien sélectionneur Philippe Saint-André. Il n’y avait eu aucune suite.

    « Quand un jeune a la capacité de jouer, il faut le faire jouer »

    Son ancien entraîneur Laurent Labit émet des doutes sur les capacités de Vakatawa et n’est pas convaincu par le choix de Guy Novès. « Selon moi, Virimi n'est pas encore assez structuré pour le XV. Bien sûr, il a des qualités avec le ballon, il gagne ses duels, mais dans un rugby à XV de niveau international où il faut être plus précis, où on doit être irréprochable sur les placements, j'ai des doutes. Je ne le vois pas au niveau sur les repères collectifs, la défense », raconte-t-il. « Quand un jeune a la capacité de jouer, il faut le faire jouer », prétend de son côté Guy Novès.

    L'entraîneur du VII de France, Frédéric Pomarel, n'a lui aucun doute sur la capacité de Vakatawa à se fondre de nouveau dans le moule quinziste. « Offensivement, il a une certaine aura, il est tellement facile dans les duels. Ses coéquipiers vont vite apprécier de jouer à côté de lui », lance-t-il. 

    « On dit de lui des choses admirables et on a pu l'observer avec ses très belles performances avec l'équipe de France à VII », avait souligné Novès courant janvier. L'ancien entraîneur du Stade Toulousain n’a pas changé d’avis. Virimi Vakatawa fascine par sa capacité à casser les plaquages, à jouer debout dans les défenses, à un poste d'ailier en jachère chez les Bleus. Reste à trouver ses repères.

    Le XV de départ :

    Médard - Bonneval, Fickou, Danty, Vakatawa - (o) Plisson, (m) Bézy - Chouly, Picamoles, Lauret - Maestri, Jedrasiak - Slimani, Guirado (cap), Ben Arous

    Remplaçants: Chat, Atonio, Poirot, Flanquart, Camara, Machenaud, Doussain, Mermoz

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.