GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Ligue des Champions: Zidane s’impose avec le Real face à la Roma

    media Cristiano Ronaldo court vers les bras de son entraîneur Zinedine Zidane après avoir ouvert le score face à la Roma. Le 17 février 2016. AFP PHOTO / ALBERTO PIZZOLI

    Sans être brillant, Zinedine Zidane a fait l’essentiel avec le Real Madrid en gagnant sur le terrain de l’AS Roma (2-0) en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Retour réussi donc dans la plus prestigieuse compétition européenne pour le Français en tant que coach.

    Un peu plus de six semaines après son arrivée surexposée comme entraîneur principal du Real Madrid, Zinedine Zidane était de nouveau, mercredi 17 février, sous le feu des projecteurs. Sur la scène européenne où le Real a l’habitude de se parer d’or (10 trophées) et où il avait brillé en 2002, Zidane était attendu cette fois comme technicien.

    Dans l’antre de l’AS Roma, le Français a vu son équipe souffrir malgré une victoire importante et quasi décisive à l’extérieur. Surtout, ce Real qui s’est produit à Rome n’a été pas spectaculaire comme l’aurait certainement voulu son inspirateur actuel. Une statistique pour résumer la difficulté des Madrilènes : zéro tir cadré pendant presque une heure de jeu. Jusqu’à cette ouverture du score magnifique de Cristiano Ronaldo sur un exploit individuel (57e). Le Portugais s’est alors précipité dans les bras de son entraîneur soulagé par ce but de la star du Real.

    Car avant, son équipe avait tout fait de travers avec une première mi-temps terne, ennuyeuse, autant à cause d’une équipe italienne attentiste que d’une formation espagnole incapable d’accélèrer et de prendre le jeu à son compte. A tel point que le meilleur joueur de la première mi-temps fut le défenseur central Sergio Ramos…
    Face à la pire défense de la compétition (16 buts encaissés au premier tour), les hommes de Zidane ont multiplié les approximations et les fautes techniques s’exposant même parfois aux contres des Romains guidés par le rapide égyptien Mohamed Salah.

    Il faut croire que durant la mi-temps, Zidane a recadré son équipe, car le même 11 a montré un autre visage au retour des vestiaires. Plus d’envie et de caractère à l’image du but de Cristiano Ronaldo. Plus de conviction et d’expérience pour faire le break grâce au remplaçant Jesé (86e).

    « Ça fait du bien cette victoire, a lâché Zinedine Zidane à la fin du match. Surtout face à une équipe qui nous a mis en difficulté ».

    Avec cette confortable avance, le Real a 100% de chances de se qualifier en quart de finale au match retour selon les statistiques de l’Uefa. C’est une simple étape pour une équipe recordman des trophées en Ligue des champions, et pour Zidane qui l’a déjà gagné deux fois comme joueur (2002) et entraîneur adjoint (2014).

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.