GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Aujourd'hui
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Football: le PSG mis à terre par Monaco entre deux sommets

    media David Luiz jaillit sur un coup franc, lors de PSG-Monaco. REUTERS/Charles Platiau

    Le Paris Saint-Germain (PSG), déjà sacré champion de France de football, a concédé sa deuxième défaite de la saison en Ligue 1. Un revers 2-0 face à l’AS Monaco, deux semaines avant d’affronter Manchester City en Ligue des champions.

     

    De notre envoyé spécial au Parc des Princes,

    L’AS Monaco (ASM) qui inflige sa première défaite au PSG à domicile en Ligue 1 depuis mai 2014, ça aurait pu être le tournant de cette saison 2015-2016… Si seulement le Paris Saint-Germain n’avait pas été champion de France une semaine plus tôt.

    En effet, ce revers 2-0 face au deuxième du classement, ce 20 mars 2016, ressemblerait presque à un deuxième petit accident de parcours, après celui face à l’Olympique lyonnais (2-1) le 28 février.

    « On ne peut pas jouer tous les matches au même niveau »

    L’entraîneur Laurent Blanc avait pourtant aligné l’équipe qui affrontera à peu de choses près Manchester City en quart de finale de la Ligue des champions, le 6 avril prochain. Mais les esprits des Parisiens semblaient davantage tournés vers l’Europe que vers ce choc sans enjeu (pour eux).

    « Pour moi, la meilleure préparation pour la Ligue des champions et la Coupe de France et la Coupe de la Ligue, c’est pourtant de gagner des matches », sourit le défenseur David Luiz, incapable d’empêcher les buts des Monégasques Vagner Love (65e) et Fabinho (68e s.p.). Le Brésilien ajoute : « Mais on ne peut pas jouer tous les matches au même niveau ! On a quand même réalisé une grande saison, pour remporter le championnat avant les huit derniers matches. »

    Les Parisiens ont d’ailleurs effectué un tour du Parc des princes assez timide, pour célébrer le sacre décroché à Troyes. « Je n'ai pas l'impression qu'il y avait une fête ce soir, a froidement souligné Laurent Blanc. Le titre on le fêtera lorsqu'on recevra le trophée à la dernière journée ». D’ici là, le PSG aura sans doute retrouvé sa motivation habituelle.

     

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.