GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Pluie d’hommages à Johan Cruyff

    media Johan Cruyff en 2009. REUTERS/Albert Gea/Files

    La disparition de Johan Cruyff, mort à Barcelone le 24 mars des suites d'un cancer a provoqué de nombreuses réactions. Johan Cruyff fut le héros du foot total des années 1970. Ensuite, il a réinventé le style du Barça, devenu depuis une référence dans le monde du football.

    A l’annonce du décès de Johan Cruyff, les réactions n’ont pas tardé à pleuvoir. Le monde du football est unanime pour considérer l’homme comme un maître incontestable du ballon rond. « C'était le meilleur joueur de tous les temps », déclare Michel Platini après l'annonce de la mort de cette légende du football. Platini, triple Ballon d'or, avoue que « le monde a perdu un grand monsieur ».

    « J’ai eu le souffle coupé et j’ai été vraiment sonné parce que je ne m’y attendais pas maintenant, même si on avait appris qu’il avait un cancer, réagit l'ex-gardien de but camerounais Joseph-Antoine Bell. Il a certainement été un des deux ou trois plus grands joueurs que l’histoire ait connu. Après Pelé, il a montré qu’à chaque génération on pouvait connaître un très grand joueur ».

    L'entraîneur Claude Le Roy, qui a la même âge que Johan Cruyff (68 ans), salue l'influence cruciale du Néerlandais : « Il avait un style flamboyant que je revendique en tant que sélectionneur. Il m’a aussi beaucoup servi quand j’étais joueur professionnel. Son talent était incomparable. On a dit de George Best [attaquant nord-irlandais de Manchester United, Ndlr] qu’il était le cinquième membre du groupe The Beatles. Mais pour moi, c’était plutôt Johan Cruyff. »

    Franz Beckenbauer se dit « choqué » par le décès de son « frère »

    Luis Figo, ancien milieu offensif portugais du FC Barcelone et du Real Madrid notamment, Ballon d'or en 2000, a utilisé Twitter pour faire part de son émotion : « C'était mon premier entraîneur à l'étranger, un des meilleurs que j'ai jamais eus. Un homme très important dans ma carrière. C'est une immense perte ». « Une autre légende nous quitte », avoue simplement Lionel Messi. « Nous ne t'oublierons jamais », écrit Maradona, un autre Argentin.

    Sur Barça TV, Andrés Iniesta, capitaine espagnol du FC Barcelone raconte que « c'est un jour très triste, non seulement pour la famille du Barça mais pour le football mondial » et « pour tous ceux qui ont vu l'influence qu'a eu une telle personne dans le foot ». Le « Kaiser » du foot allemand, Franz Beckenbauer, se dit « choqué » par la mort de la légende du football, qualifiant même Johan Cruyff de « frère ». Capitaines de leurs équipes nationales respectives, la rivalité sur le terrain entre Beckenbauer et Cruyff avait culminé en 1974 lors de la finale de la Coupe du monde en Allemagne, remportée par le pays hôte.

    Tous les grands clubs européens ont salué la mémoire de Johan Cruyff sur leurs réseaux sociaux. Comme la Juventus Turin, Manchester United ou encore l’AC Milan. Dans un communiqué, le nouveau président de la Fifa, Gianni Infantino, lui rend aussi hommage. « Il a marqué à jamais l'histoire du football. Je suis attristé par son décès. Il manquera terriblement. Il était un joueur magnifique, l'un des plus grands de tous les temps, une inspiration et une source d'admiration pour les supporters », écrit-il.

    « J’espère que j’ai su me comporter dignement régulièrement dans ma vie, mais il est un peu tôt pour faire le bilan. Je n’ai que 67 ans et beaucoup de choses à vivre encore », disait Johan Cruyff dans les colonnes de L'Equipe Magazine.

    Propos de Claude Le Roy recueillis par Olivier Pron et de Joseph-Antoine Bell par David Kalfa,

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.