GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Vendredi 24 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 26 Novembre
Lundi 27 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Euro 2016: la France s’offre l’Allemagne et la finale !

    media Les Fraçais fêtent le deuxième but d'Antoine Griezmann. BERTRAND LANGLOIS / AFP

    L’équipe de France de football affrontera celle du Portugal en finale de son Euro 2016, le 10 juillet à Saint-Denis. Les Français ont battu les champions du monde allemands 2-0, ce 7 juillet à Marseille. Les Bleus couraient après une victoire face à la Mannschaft en compétition officielle depuis 1958…

    De notre envoyé spécial à Marseille,

    L’équipe de France de football disputera la finale d’un Championnat d’Europe pour la troisième fois de son histoire, après celles remportées en 1984 et 2000. Pour aller défier le Portugal, le 10 juillet à Saint-Denis, les Français se sont offert un premier exploit durant cet Euro 2016 à domicile : battre les Allemands, champions du monde en titre et favoris de ce tournoi.

    Une Mannschaft contre laquelle la France s’était systématiquement inclinée en compétition officielle depuis 1958 - à l'époque, victoire 6-3 des Français dans le match pour la troisième place du Mondial en Suède. Les Bleus s'étaient notamment inclinés en demi-finales des Coupes du monde 1982 et 1986, deux souvenirs douloureux pour le football hexagonal.

    Antoine Griezmann libère les Bleus…

    La première mi-temps de cet Allemagne-France-là, ce sont d’abord dix bonnes premières et enfin cinq bonnes dernières minutes françaises, avec notamment une frappe enroulée un peu trop molle d’Antoine Griezmann (7e), ainsi qu’une frappe non cadrée de l’attaquant français (41e). Dans la foulée, profitant d’un contre favorable, Olivier Giroud veut aller défier Manuel Neuer, mais oublie son coéquipier qui est démarqué au centre (42e).

    La défense allemande, la plupart du temps impériale, semble soudainement un peu plus fébrile. Sur un corner, le capitaine Bastian Schweinsteiger, à la lutte avec Patrice Evra, dévie le ballon de la main. L’arbitre Nicola Rizzoli siffle penalty (45e+1), alors qu’il en avait sans doute oublié un sur un centre de Dimitri Payet dévié par le coude d’Emre Can (2e). Antoine Griezmann prend Neuer à contre-pied : 0-1, 45e+2.

    Un résultat inespéré tant les Bleus ont terriblement souffert pendant une demi-heure, courant dans le vide. Après une entame un peu timide, la Mannschaft a en effet confisqué le ballon, jouant sur toute la largeur du terrain pour disperser les joueurs français. Hugo Lloris, capitaine et gardien de but de l’équipe de France, a dû s’employer sur des tirs d’Emre Can (14e), de Schweinsteiger (26e) ou de Thomas Müller (39e).

    … avant de les qualifier

    Ça aura peut-être été le principal problème de cette équipe d’Allemagne durant cet Euro 2016. Son efficacité offensive n’est pas à la hauteur de sa domination dans le jeu. Un peu tout le contraire de la sélection française, en somme.

    Malmenée, celle-ci parvient encore à trouver la faille à la 72e minute. Suite à un mauvais contrôle de Joshua Kimmich dans sa surface de réparation, le ballon parvient à Paul Pogba. Le milieu de terrain se joue de Shkodran Mustafi, entré en jeu à la place d’un Jérôme Boateng blessé, et centre. Manuel Neuer se jette et boxe le ballon vers Griezmann, qui n’a qu’à le pousser au fond des filets : 0-2.

    Par la suite, le joueur de l’Atletico Madrid a la balle du K.O. dans les pieds, notamment aux 86e et 88e minutes. Mais qu’importe : Hugo Lloris repousse un coup de tête de Joshua Kimmich, juste avant que le Stade Vélodrome ne rugisse de plaisir. L'équipe d'Allemagne, qui avait éliminé les Bleus en quarts de finale du Mondial 2014, est à terre. Les protégés de Didier Deschamps s'offrent une séance de clapping avec leurs supporters avant le clap de fin, dimanche au Stade de France.


    ■ EURO 2016 : LES RÉACTIONS APRÈS ALLEMAGNE - FRANCE

    Dans la fan zone Marseille, l'allégresse de la victoire 08/07/2016 - par Stéphane Burgatt Écouter

    Samuel Umtiti, défenseur de l’équipe de France :

    « Ce n’est pas facile pour mes débuts (en équipe de France) de jouer une demi-finale, mais petit à petit, je me suis senti plus à l’aise. […] On savait que les Allemands étaient très forts techniquement. Il fallait qu’on soit très bons défensivement et que tout le monde fasse des efforts en défense. […] Pour moi, c’est exceptionnel de jouer face à une telle équipe, de gagner sans prendre de but. »

    Joachim Löw, sélectionneur de l’équipe d’Allemagne :

    « Il y a des aspects négatifs pour nous ce soir et la France est parvenue à l'emporter et à se qualifier pour la finale en gagnant 2-0. Je pense que la France l'emportera contre le Portugal, qui n'a pas complétement convaincu. La France a mérité sa qualification, c'est une très bonne équipe même si on a été meilleure qu'elle. »

     

    A Paris, de la tension à l'explosion de joie 08/07/2016 - par Martin Guez Écouter

    Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France :
     
    « C'est un grand moment, parce que c'est une demi-finale de l'Euro, qui est chez nous. Quand on voit ce stade gonflé à bloc... Et puis l'équipe de France, même si elle a souffert, même si on a été en difficulté, on n'a rien lâché et c'est quelque chose qui me fait énormément plaisir. On a fait ce qu'il fallait. On a eu peut-être un petit peu de réussite, on a eu un grand Hugo Lloris, mais c'est pas grave. Ils y croient, ils vont jusqu'au bout, ils ne lâchent rien, ça me va bien. »
     
    Antoine Griezman, double buteur de l'équipe de France :
     
     
    « Je suis très heureux du niveau donné par l’équipe. On savait que ça allait être difficile, mais on a bien tenu défensivement. Ensuite, on avait un grand gardien pour nous, il a fait d'énormes parades Hugo. Offensivement, on a essayé de créer le danger, de mettre des buts. Et voilà, on est en finale maintenant. Il faut bien se reposer et penser déjà à cette finale. J'avais à cœur de retirer un penalty dans un match important, et voilà, j’ai pris mon sang froid, je ne me suis pas posé de questions et j’ai ouvert le pied à la fin. Ça va être du 50-50, c’est une finale et tout peut se passer dans un match. Donc, on va garder les pieds sur terre et travailler dès demain pour être au maximum. »
     
    Manuel Neuer, gardien de l'équipe nationale allemande :
     
    « La seule critique à avoir, peut-être, c’est que nous n’avons pas été réalistes devant le but. Nous avons eu des opportunités pour marquer, mais nous n’avons pas eu de chance. Nous étions ambitieux et concentrés, et je pense que cela s’est vu. Mais nous n’avions pas de chance, tout simplement. Evidemment, l’opposition était difficile pour nous. Je pense que nous avons fait ce qu’il fallait. Personne n’a pu avancer facilement vers le but adverse. Il y avait toujours un Français sur notre route. On n’a pas réellement eu d’opportunités de face à face contre le gardien français Hugo Lloris. »

    Revivez la qualification de la France face à l'Allemagne

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.