GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    La légende Michael Phelps rêve de nouveaux records pour son retour aux JO

    media Le nageur américain Michael Phelps, sportif le plus titré de l'histoire olympique, sera très attendu lors des Jeux de Rio, où il est aligné sur trois épreuves. REUTERS/Michael Dalder

    Il sera le porte-drapeau de la délégation américaine lors de la cérémonie d’ouverture des JO 2016, qui se déroulera le vendredi 5 août. L’exceptionnel nageur Michael Phelps, sportif le plus titré de l’histoire olympique et de l’histoire des championnats du monde de natation, sera une des grandes stars à Rio (Brésil). Cet homme de records effectue là un come-back inespéré pour ses fans alors qu’en 2012, à Londres, il avait annoncé qu’il prenait sa retraite. Son objectif : battre un record mondial sur une des compétitions où il est aligné.

    C’était il y a quatre ans, presque jour pour jour. Le 4 août 2012 à Londres, Michael Phelps participe à ce qui doit être la dernière course de sa carrière. Ce jour-là, cette légende de la natation remporte, encore une fois, la médaille d’or olympique sur le 4 x 100 m quatre nages. Son palmarès grimpe alors à 22 médailles olympiques. En 2012, Phelps est devenu au passage le sportif le plus titré de l’histoire des Jeux, devant Larissa Latynina, gymnaste soviétique qui avait raflé 18 médailles.

    Avec ses 18 médailles d’or, 2 d’argent et 2 de bronze, Phelps est donc parti en 2012 goûter aux joies de la retraite, à seulement 27 ans. Il assure alors : « J’ai réussi tout ce que je voulais accomplir dans ma carrière. »

    Presque deux ans passent et, surprise, en 2014, il replonge dans les bassins. Simplement pour perdre du poids, assure-t-il au départ. Et le 14 avril, la nouvelle tombe officiellement : Phelps annonce qu’il veut reprendre la compétition. En se concentrant sur ses courses de prédilection : le 100 m papillon, le 200 m papillon et le 200 m quatre nages, courses pour lesquelles il va concourir à Rio.

    Suspension de six mois et exclusion des Championnats du monde

    En octobre, le come-back aurait toutefois pu tourner au cauchemar. Arrêté au volant de sa voiture pour excès de vitesse, Phelps roulait, en état d’ébriété, à 135 km/h sur une route limitée à 72 km/h. Ce n’est pas la première fois qu’il est arrêté pour conduite en état d’ivresse, puisqu’il avait connu la même mésaventure en novembre 2004. La Fédération américaine de natation le suspend alors pour six mois et l’exclut des Championnats du monde. Cette compétition devait pourtant signer son grand retour.

    Dépressif, il songe même au suicide, avant d’entrer dans une clinique spécialisée pour traiter ses problèmes avec l’alcool. Il se soigne, et garde, pendant sa suspension, le droit de s’entraîner avec son club. Ses chronos dans les bassins sont alors prometteurs : lors des Championnats des Etats-Unis, il a même le culot de réaliser les meilleurs temps de l’année 2015 sur les 100 m papillon, 200 m papillon et 200 m quatre nages. Sans que les participants aux Championnats du monde ne puissent rivaliser.

    En 2016, un vrai rival sera peut-être le Sud-Africain Chad le Clos. Aux JO de 2012, celui-ci remporte l’or sur le 200 m papillon, coiffant au poteau Phelps, avec seulement cinq centièmes d’avance sur lui. En 2015, le Clos et Phelps se sont écharpés par médias interposés, le premier affirmant qu’il allait battre Phelps à nouveau en 2016, lui promettant un combat digne de « Mohamed Ali contre Joe Frazier ».

    « Peut-être le plus grand sportif de tous les temps »

    S’il essaie de ne pas répondre et de réserver sa réponse dans le bassin, Phelps affirme, lorsqu’il résume sa carrière olympique : « A Sydney, je voulais simplement être dans la sélection. » A seulement 15 ans, aux JO 2000, il réussit tout de même à arriver cinquième au 200 m papillon.

    « A Athènes, je voulais gagner l’or pour mon pays. » Aux JO 2004, il remporte 6 médailles d’or et 2 de bronze.

    « A Pékin [en 2008], je voulais faire ce que personne n’avait fait auparavant. » L’Américain a peut-être construit sa légende lors de ces JO 2008 : il y bat en effet le record du nageur américain Mark Spitz, médaillé d’or sept fois en une compétition, en étant titré huit fois sur les huit épreuves où il s’est aligné.

    Spitz déclare alors : « Non seulement [Phelps] est le plus grand nageur de tous les temps et le plus grand champion olympique de tous les temps, il est peut-être le plus grand sportif de tous les temps. Il est le plus grand coureur que cette planète ait jamais vu. »

    Phelps poursuit : « A Londres, je voulais écrire l’histoire. » Il est alors devenu le sportif le plus médaillé de tous les Jeux olympiques.

    « Cette fois, il s’agit bien plus que de médailles »

    Enfin, en ce qui concerne Rio : « Et maintenant, je veux défiler lors de la cérémonie d’ouverture, prendre tout ce qui vient, représenter l’Amérique de la meilleure manière possible et faire en sorte que ma famille soit fière de moi. Cette fois, il s’agit bien plus que de médailles », déclare celui qui a aujourd’hui une vie de famille tranquille, avec son enfant, Boomer, né en mai dernier, et son épouse Nicole Johnson, mannequin ex-Miss Californie. Il publie régulièrement sur le réseau social de partage de photos Instagram des photos en leur compagnie.

    Avant ces Jeux, l’ogre Phelps est détenteur de six records mondiaux (trois individuels et trois collectifs) et de huit records olympiques (cinq individuels et trois collectifs). Premier nageur américain masculin à participer à cinq Jeux olympiques, il avoue que son rêve aujourd’hui serait de battre un record, chose qu’il n’a plus faite depuis sept ans. Rendez-vous dès le 6 août sur les bassins de Rio pour suivre le parcours de Michael Phelps.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.