GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    JO 2016: Franck Elemba et Larbi Bouraada sans médaille mais avec panache

    media Le lanceur de poids du Congo-Brazzaville Franck Elemba, durant la finale des JO 2016. REUTERS/Kai Pfaffenbach

    Franck Elemba n'a pas remporté la toute première médaille olympique du Congo-Brazzabille. Mais le lanceur de poids s'est illustré en finale des JO 2016, ce 18 août. Même constat pour le décathlonien algérien Larbi Bouraada, qui a battu le record d'Afrique.

     

    1.500 mètres Hommes

    Les deux derniers champions olympiques vont s’expliquer en finale, le 20 août. Asbel Kiprop, vainqueur en 2008, et Taoufik Makhloufi, sacré en 2012, ont fini la demi-finale 1 au coude à coude. Le Kényan a donné une impression de facilité, laissant assez loin l’Ethiopien Dawit Wolde ainsi que le Marocain Brahim Kaazouzi, dernier de cette course. L'illustre compatriote de Kaazouzi, Abdelaati Iguider, 5e à l’arrivée, a finalement été qualifié grâce à son chrono : 3 minutes, 40 secondes et 11 centièmes. Soit un peu mieux que le troisième Marocain Fouad Elkaam, éliminé avec un temps de 3 minutes, 40 secondes et 93 centièmes. Les deux meilleurs temps de ces demis ont toutefois été signés par le Kényan Ronald Kwemoi (3 minutes, 39 secondes et 42 centièmes) et le Djiboutien Ayanleh Souleiman (3 minutes, 39 secondes et 46 centièmes).

    400 mètres haies Hommes

    Le Kenya prouve encore qu’il n’a plus seulement de bons athlètes en courses de demi-fond et de fond. Boniface Tumuti, champion d’Afrique, l’a prouvé en décrochant l’argent, derrière l’Américain Kerron Clement et devant le Turc Yasmani Copello. Le compatriote de Tumuti, Haron Koech, est 7e (sur 8).

    Lancer de poids Hommes

    Franck Elemba a réussi en parti son pari en se qualifiant pour la finale, contrairement au Nigérian Stephen Mozia, 28e (sur 34 en qualifications). Le Congolais est d'abord passé grâce à un jet à 20 mètres 45. Le porte-drapeau du Congo-Brazzaville s’est ensuite illustré en finale avec un lancer à 21 mètres et 20 centimètres. Une performance qui a placé le vice-champion d’Afrique à la 4e place, derrière les Américains Ryan Crouser, Joe Kovacs et l’Australien Tomas Walsh.

    Décathlon

    Larbi Bouraada a achevé ses dix travaux par une victoire durant sa série du 1.500 mètres. Il y a devancé pour l'honneur le double champion olympique Ashton Eaton. L’Algérien, 5e au classement général, s’est surtout payé le luxe de battre le record d’Afrique, avec 8521 points. Des JO 2016 réussis pour le triple champion d’Afrique (2008, 2010 et 2014) âgé de 28 ans.

    800 mètres Femmes

    La Béninoise Noelie Yarigo n’a pas réalisé son plus grand objectif : atteindre la finale du 800 mètres aux JO 2016. Elle a fini 5e d’une demi-finale 3 dominée par Caster Semenya. La Sud-Africaine aura notamment comme rivale, le 20 août, la Burundaise Francine Niyonsaba et la Kényane Margaret Wambui, qualifiées aussi. La grosse surprise est venue de l’élimination de la Kényane Eunice Sum, qui avait déjà raté ses JO 2012.

    Relais 4x100 mètres Femmes

    Les Nigérianes disputeront la finale du relais, comme en 2012 où elles avaient fini quatrièmes. Deuxièmes de la série 2, Gloria Asumnu, Blessing Okagbare, Jennifer Madu et Agnes Osazuwa ont signé leur meilleur temps de la saison (42 secondes et 55 centièmes). Les Ghanéennes Flings Owusu-Agyapong, Gemma Acheampong, Beatrice Gyaman et Janet Amponsah, ont en revanche souffert et fini dernières de la série 1.

    Saut en hauteur Femmes

    La Nigériane Doreen Amata et la Seychelloise Lissa Labiche n’ont pas franchi le cap des qualifications.

    Lancer du javelot Femmes

    A 32 ans, Sunette Viljoen décroche la première médaille olympique de sa carrière, et ce pour ses quatrièmes Jeux. La Sud-Africaine a lancé à 64 mètres 92 ; un résultat qui la place derrière la Croate Sara Kolak (66m18) et devant la Tchèque Barbora Spotakova (64m80). La quintuple championne d’Afrique tirera-t-elle sa révérence à l’issue de cette consécration ?

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.