GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Fiscalité: Cristiano Ronaldo et d'autres stars du foot lourdement mises en cause

    media De gauche à droite: l'agent Jorge Mendes, le président du Real Madrid Florentino Perez, le footballeur Cristiano Ronaldo et le président de la République portugaise de l'époque, Anibal Cavaco Silva. Lisbonne, le 20 janvier 2014. AFP PHOTO / ANDRE KOSTERS / LUSA / POOL

    Plusieurs figures éminentes du football mondial sont pointées du doigt dans une affaire d'évasion fiscale de grande ampleur. Une fois n'est pas coutume, le Portugais Cristiano Ronaldo fait même la Une du site français d'information Mediapart ce samedi 3 décembre 2016. La star du Real Madrid est accusée, dans la vaste enquête d'un consortium de journalistes européens, d'avoir dissimulé la bagatelle de 149,5 millions d'euros dans les paradis fiscaux depuis 2008. Son célèbre agent, Jorge Mendes, est au cœur des soupçons.

    Six mois après la condamnation de Lionel Messi, la tête de gondole argentine du FC Barcelone, pour fraude fiscale, son éternel rival sur les terrains de football, le triple Ballon d'Or portugais Cristiano Ronaldo, est à son tour mis en cause pour son rapport à l'impôt. Mais là, les échelles de grandeur entre les deux meilleurs joueurs du monde sont incomparables. Telle est la conclusion d'une enquête journalistique réalisée par douze médias européens regroupés dans le consortium European Investigative Collaborations (EIC), sur la base d'une fuite massive, « Football Leaks ».

    L'affaire tombe d'autant plus mal que le « clasico » a lieu ce samedi. « Avec son évasion de 4,1 millions d’euros organisée par son père et pour laquelle il a été condamné l’été dernier à 21 mois de prison avec sursis et 2 millions d’euros d’amende, Lionel Messi fait désormais figure d’artiste naïf. Ronaldo est, lui, un prestidigitateur de génie. Pendant que le monde du football a les yeux rivés sur ses passements de jambes, l’argent qu’il a entre les mains est déjà parti loin, très loin », écrit le site d'information français Mediapart, qui a contribué à ce travail journalistique au sein de l'EIC.

    L'article de Mediapart, qui promet de nombreuses autres révélations, s'intitule « Le but de Ronaldo : échapper à l'impôt ». Selon le média français, qui ne manque pas d'accompagner son commentaire sans appel d'une série de faits concrets mis sur la table, « CR7 » aurait dissimulé pas moins de 149,5 millions d'euros dans des paradis fiscaux depuis 2008, grâce à des montages passant par la Suisse et les îles Vierges britanniques. Le favori du prochain Ballon d'Or, champion d'Europe en titre avec son club et son pays, aurait également profité de régimes fiscaux avantageux pour passer sous silence une trentaine de millions d'euros.

    Cette évasion présumée est orchestrée, toujours selon le consortium EIC, par l'agent du capitaine de la sélection portugaise, son compatriote Jorge Mendes, l'un des hommes les plus influents de la planète du ballon rond, dont le possible système de dissimulation aurait permis de soustraire au contrôle du fisc un total de 188 millions d'euros de revenus liés au sponsoring, via l’Irlande, la Suisse, les îles Vierges britanniques et le Panama. Ce second article s'intitule « Le système Mendes, une machine à blanchir ». D'autres personnalités sont mises en cause par l'EIC. Par exemple José Mourinho, l'actuel entraîneur de Manchester United, qui aurait dissimulé 12 millions d'euros.

    Carvalho, Coentrao, Pepe, Falcao ou encore James Rodriguez cités aussi

    Toujours parmi les illustres clients de M. Mendes cités dans les articles de Mediapart, on trouve notamment l'attaquant Radamel Falcao, ancien capitaine de l'équipe nationale colombienne. L'attaquant vedette de l'AS Monaco est pointé du doigt par l'EIC pour une possible évasion fiscale évaluée à 2 millions d'euros. Toutes ces accusations sont démenties par l'agent des trois hommes, le fameux Jorge Mendes, qui affirme que MM. Ronaldo et Mourinho respectent par exemple pleinement leurs obligations fiscales vis-à-vis des autorités espagnoles et britanniques.

    « Obtenus par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel et analysés par tous les journaux membres de l’EIC, 18,6 millions de documents – soit un volume de 1 900 gigaoctets – offrent une plongée spectaculaire dans les secrets de l’industrie du football. Fraude et évasion fiscales, réseaux de prostitution, connexions mafieuses, exploitation de joueurs mineurs… Football Leaks documente de manière inédite la face noire du sport le plus populaire d’Europe. Soixante journalistes, associés à huit informaticiens qui ont développé des logiciels spéciaux pour l’opération, ont enquêté pendant plus de six mois », contextualise Mediapart.

    Outre le site français et Der Spiegel, le consortium EIC regroupe le titre britannique The Sunday Times, le titre portugais Expresso et son homonyme italien L’Espresso, le groupe espagnol El Mundo, les Belges du journal Le Soir, le quotidien NRC aux Pays-Bas, Politiken au Danemark, Falter en Autriche, Newsweek Srbija en Serbie, ainsi que The Black Sea, un média en ligne créé par le Centre roumain pour le journalisme d’investigation (accéder au site internet de l'EIC ici). Selon le quotidien sportif français L'Equipe, Football Leaks est tout bonnement « la plus grande fuite de l’histoire du sport. Une bombe à fragmentation. »

    « Avant publication de cette première série d’articles sur le système Mendes, l’EIC a présenté les résultats de son enquête » aux personnes citées, explique Mediapart. « Cristiano Ronaldo, José Mourinho et leur agent Jorge Mendes n’ont pas répondu. Les joueurs portugais Carvalho, Coentrao et Pepe, ainsi que les joueurs colombiens Radamel Falcao (AS Monaco) et James Rodriguez (Real Madrid), n’ont pas répondu non plus. Idem pour le comptable irlandais de Mendes, Andy Quinn, et le milliardaire Peter Lim, les sociétés MIM et Polaris. »

    → À la Une de la revue de presse française : « arnaques, dribbles et truanderie »

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.