GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Boxe : Tony Yoka, la vie après les JO

    media Tony Yoka lors de sa victoire aux JO de Rio, le 21 août 2016. REUTERS/Peter Cziborra

    La grande histoire de Tony Yoka a débuté le dimanche 21 août 2016 à Rio, au pavillon 6 du Riocentro, où il a succédé à Brahim Asloum, dernier pugiliste français en or aux Jeux. Le sacre de Tony Yoka, 24 ans, dans la catégorie reine des super-lourds, reste dans toutes les têtes. Aujourd’hui, il gère l’après JO en entrant dans le monde professionnel de la boxe.

    Après quatre mois de sollicitations en tout genre et sans boxer, Tony Yoka, désormais chevalier de la Légion d'honneur, est sur le point de partir s’entraîner avec Virgil Hunter, le célèbre coach de San Francisco, qui couve sous ses ailes la star Andre Ward, champion olympique des mi-lourds à Athènes en 2004 ou encore Amir Khan, médaille d’argent des poids légers aussi lors des mêmes Jeux.

    Un exil américain ?

    « Tony Yoka est un gamin qui a belle allure et peut attirer des gens qui ne se passionnent pas pour la boxe », raconte Virgil Hunter au quotidien L’Equipe. Si Tony Yoka envisage un exil aux Etats-Unis pour s’entraîner, il n’a pas l’intention de boxer ailleurs que dans l’Hexagone, car son public est ici, dont son père Victor Yoka, ancien boxeur congolais, qui lui a transmis le virus.

    En France, Tony Yoka a été vu sur les plateaux de télévision dans les émissions qu’une partie de la jeunesse affectionne comme celle de Cyril Hanouna. Pour Yoka, Cyril Hanouna (animateur sur C8 chaîne du groupe Canal+) est « authentique » et il ne serait pas contre « bosser avec lui ». L’offre de Canal +, qui appartient à Vivendi, d’être le diffuseur de ses combats l’intéresse.

    « Canal + est une marque forte qui a une grande histoire avec la boxe. Le fait que Vivendi ait un pied en Afrique m'intéresse aussi, car j'aimerais boxer là-bas », avance-t-il. « Avec mon style de boxe, mon talent et ma dégaine, je crois que ça peut le faire. Je peux être la tête d'affiche dont la boxe a besoin ». Les discussions avec les diffuseurs tournent autour d'un contrat évolutif de quatre ans, avec 1,5 million d'euros la première année.

    Un promoteur de renom

    Côté promoteur, les candidatures de Sébastien Acariès et des frères Klitschko, ont été écartées. Tony Yoka veut le top du top pour accompagner ses ambitions de champion du monde d’ici quelques années. Ce pourrait être soit Al Haymon, conseiller de Floyd Mayweather ou Bob Arum qui a organisé entre autre les combats d’Oscar de la Hoya, Erik Morales ou encore Manny Pacquiao, avec sa société Top Rank.

    Avant les Jeux, Tony Yoka avait largement affiché ses ambitions. Il ne partait pas au Brésil pour enfiler des perles, mais pour rentrer à la maison avec l’or autour du cou. On lui reproche sa suffisance et son caractère outrancier notamment quand il tire la langue après avoir mis un adversaire K.O. Lui répond que dans ces moments-là, il a tout à fait le « droit d’exulter ».

    La Fédération française de boxe en avait fait sa tête de gondole. Aujourd’hui, les deux parties sont en froid. A tel point qu’il ne s’est pas présenté lors d’une fête organisée pour honorer tous les médaillés de Rio. « Une histoire d'argent » selon la FFB. Pour Tony Yoka, la FFB n’a jamais été proche de lui. « En 2013 (après les JO de Londres, ndlr), la Fédé ne croyait pas en moi, on m'entraînait comme les 51 kg. Or, en lourds, on n'a pas les mêmes besoins, on ne prend pas les mêmes coups, c'est un autre investissement. Les Anglais l'ont compris, mais en France on est zéro dans la formation des lourds », raconte Yoka.

    Il ne veut plus entendre parler de la Fédération de boxe française

    En ce qui concerne la préparation pour Rio, Yoka avance que la FFB s’est intéressée de nouveau à lui au moment où il est devenu champion du monde amateur, ce qui lui permettait de valider son ticket pour le Brésil. Les deux parties ont visiblement caché leurs divergences avant qu'elles n'éclatent au grand jour. « La Fédé a obtenu une visibilité de fou, les licenciés affluent, les aides de l'État vont augmenter... je suis champion olympique et on veut me payer comme avant les Jeux ? Je veux bien que l'argent soit un sujet tabou en France, mais il ne faut pas se foutre de moi », lâche-t-il. Sollicitée par RFI, la fédération n'a souhaité réagir à ces propos.

    Tony Yoka, qui n'a plus rien à prouver chez les amateurs, sait que les prochaines années seront cruciales dans sa vie de boxeur professionnel. Avec un ego, que beaucoup estiment surdimensionné, le voilà désormais considéré comme le fer-de-lance de la boxe française. A lui de ne pas se brûler les ailes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.