GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mars
Lundi 20 Mars
Mardi 21 Mars
Mercredi 22 Mars
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mars
Samedi 25 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Mondial de handball: la France en quête d’un sixième sacre

    media Nikola Karabatic, star et cadre de l'équipe de France de handball lors du Mondial 2015 REUTERS/Fadi Al-Assaad

    La France accueille le Championnat du monde de handball à partir de mercredi 11 janvier. Les Bleus sont favoris du tournoi qu’ils ont gagné à cinq reprises, même s’il faut se méfier des champions olympiques danois.

    C’est une belle occasion d’oublier définitivement la perte du titre olympique il y a quatre mois à Rio face au Danemark. L’équipe de France masculine de handball entame son Mondial ce mercredi 11 janvier face au Brésil avec l’ambition de décrocher un sixième titre et d'améliorer un record qu’il détient déjà. « Tout le monde attend beaucoup de nous, a lâché le demi-centre Daniel Narcisse, mais cette pression-là, il faut la transformer en pression positive pour nous surpasser sur le terrain. »

    Pendant une dizaine d’années, les Experts [surnom des joueurs français, Ndlr] ont régné sur le handball mondial, mais les résultats de l’année dernière, avec une 5e place à l’Euro 2016 et une médaille d’argent à Rio, laissent croire que les Bleus ne sont plus si impériaux.

    Si les hommes de Didier Dinart restent les favoris logiques pour le titre, les prétendants ne manquent pas. A commencer par le champion olympique, le Danemark, emmené par son capitaine et star du PSG, Mikkel Hansen. Les Nordiques, qui ont disputé quatre demi-finales sur les cinq derniers championnats du monde, n’ont pourtant jamais décroché le titre. Le moment ou jamais ?

    L'Egypte mal lotie

    Derrière, l’Espagne, vainqueur en 2013, peut également prétendre au sacre tout comme la Croatie ou la Pologne, toujours bien placée. Le Qatar, finaliste chez lui en 2015, sera scruté après avoir étonné le monde avec une équipe constituée d'une majorité de joueurs naturalisés.

    Du côté de l’Afrique, représentée par la Tunisie, l’Angola, et l’Egypte, les Aigles de Carthage rêvent de franchir le premier tour en finissant parmi les quatre équipes du groupe B (Angola, Espagne, Islande, Macédoine, Tunisie et Slovénie). L’Egypte, championne d’Afrique en titre, aura fort à faire, dans le groupe D où se trouvent le Danemark ainsi que la Suède (4 titres).

    Les poules :
    Groupe A : France, Norvège, Japon, Brésil, Russie, Pologne
    Groupe B : Espagne, Angola, Tunisie, Islande, Macédoine, Slovénie
    Groupe C : Allemagne, Arabie Saoudite, Chili, Hongrie, Biélorussie, Croatie
    Groupe D : Qatar, Argentine, Bahreïn, Egypte, Suède, Danemark

    Calendrier de la compétition

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.