GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 25 Avril
Jeudi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Rugby: le champion du monde sud-africain Van Der Westhuizen s’est éteint

    media Le Sud-Africain Joost van der Westhuizen ici à l'entraînement en 2003 à Melbourne lors de la Coupe du monde en Australie. Mike Hutchings / REUTERS

    Joost van der Westhuizen, demi de mêlée de l’équipe de rugby d’Afrique du Sud pendant de nombreuses années, est décédé ce lundi 6 février 2017. Il était âgé de 45 ans. La maladie de Charcot a emporté l’un des héros de la Coupe du monde 1995 remportée par les Springboks.

    Le monde du rugby est en deuil. Ce lundi 6 février 2017, l’ovalie pleure l’un de ses héros. Chez lui, à Johannesburg en Afrique du Sud, Joost van der Westhuizen s’en est allé, quelques jours avant son 46e anniversaire. Le demi de mêlée a succombé à la maladie de Charcot qui le rongeait depuis plusieurs années.

    Vaincu par une terrible maladie

    Sa fondation J9 a publié la triste nouvelle sur sa page Facebook : « C'est avec une grande tristesse que nous confirmons le décès de Joost. Il nous a quittés chez lui, entouré de ses proches ». La maladie de Charcot (aussi connue sous le nom de sclérose latérale amyotrophique), une affection neurodégénérative incurable qui entraîne une paralysie progressive de l’ensemble des muscles, lui avait été diagnostiquée en 2011. Les médecins lui avaient alors donné entre deux et cinq années à vivre.

    Joost van der Westhuizen aura avait été hospitalisé le 4 février car il souffrait de grandes difficultés respiratoires, la maladie de Charcot n’épargnant pas les fonctions cardio-pulmonaires. Ses proches n’avaient pas caché que l’ancien rugbyman était « dans un état critique ». Peu après l’annonce du décès de Van Der Westhuizen, l’équipe d’Afrique du Sud a adressé ses condoléances à ses proches et salué « un véritable héros des Springboks ».

    Un héros de la Coupe du monde 1995

    Joost van der Westhuizen a porté le maillot sud-africain à 89 reprises de 1993 à 2003. Sur la planète rugby, il est toujours considéré comme l’un des meilleurs n°9 de ce sport. Avec 38 essais inscrits, le demi de mêlée a longtemps été le meilleur marqueur de l’histoire de l’Afrique du Sud avant que Bryan Habana ne le surpasse. Dans l’hémisphère sud, Van Der Westhuizen a bien souvent eu à batailler avec les Australiens et les Néo-Zélandais. Il y a peu, au cours d’une soirée en l’honneur de son ancien adversaire, l’emblématique George Gregan (139 sélections avec l’Australie) lui rendait hommage : « On se souviendra de lui comme d’un incroyable joueur ». L’ex-All Black Justin Marshall ajoutait : « Joost était un joueur magique. Il pouvait quasiment gagner un match à lui tout seul. »

    En 1995, Joost van der Westhuizen et ses coéquipiers Springboks entraient dans l’histoire en remportant la Coupe du monde à domicile. Cette compétition était très chargée symboliquement : l’Afrique du Sud post-apartheid se parait d’or devant son public et sous les yeux du président Nelson Mandela, qui voyait le rugby comme un facteur de réconciliation au sein de la société sud-africaine. En finale, le capitaine François Pienaar et les siens triomphèrent (15-12 après prolongation) de la redoutable Nouvelle-Zélande emmenée par Jonah Lomu, un autre colosse trop vite disparu.

    « L’Afrique du Sud perd un guerrier »

    Le mal qui a emporté Joost van der Westhuizen a relancé les soupçons de dopage auteur du XV d’Afrique du Sud de 1995. D’autres Springboks ont développé des maladies rares. Tinus Linee succomba aussi à la maladie de Charcot en 2014 à l’âge de 45 ans. André Venter, 46 ans, souffre lui de myélite transverse.

    Les hommages se succèdent pour Joost van der Westhuizen. Pour Fikile Mbalula, ministre des Sports d’Afrique du Sud, cette disparition est « un chapitre triste dans l’histoire du sport sud-africain ». « L’Afrique du Sud perd un super géant et un guerrier », ajoute-t-il. Breyton Paulse, ancien international sud-africain, s’est exprimé sur les réseaux sociaux : « Ce fut un plaisir de partager le même vestiaire que toi, un guerrier dans tous les sens du mot, une légende de sport. Dieu bénisse ta famille. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.