GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Jeudi 21 Septembre
Vendredi 22 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Septembre
Lundi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Ligue des champions: c’était impossible, le Barça l’a fait

    media La joie des Barcelonais après leur incroyable qualification face au PSG Reuters / Albert Gea Livepi

    Barcelone a réussi une qualification historique en battant le PSG 6-1 après avoir perdu le match aller 4-0. C’est un exploit unique dans l’histoire des Coupes d’Europe et un naufrage qui laissera des traces pendant longtemps au PSG.

    « Historique », « incroyable », « miraculeux » « gigantesque », etc., au rayon des qualificatifs, le stock sera vite épuisé pour décrire le formidable exploit du FC Barcelone face au PSG mercredi soir (6-1). Il faudra certainement en trouver autant pour expliquer la déroute ou le naufrage des Parisiens. En attendant, l’histoire est belle pour les Espagnols qui ont écrit une des plus belles pages du club en réussissant ce qu’aucune équipe n’avait fait en 213 matches de Coupes d’Europe. Jamais un club qui avait perdu 4-0 à l’aller n’avait réussi à se qualifier au retour. C’est chose faite désormais.

    Cavani et Di Maria ratent le coche

    Dans cette rencontre le FC Barlone y a crû très tôt avant de douter puis de réussir l’incroyable. Les hommes de Luis Henrique devaient faire leur retard de quatre buts concédés au match aller. Ils avaient fait la moitié du chemin en première période grâce à une réalisation de Luis Suarez (3e) et un but contre son camp de Layvin Kurzawa (40e), sur des actions où la défense parisienne n’est pas exempte de tout reproche.
    A la 50e, un penalty de Messi, après une faute de Thomas Meunier sur Neymar, a rapproché les Catalans d’un but de l’égalisation sur les deux matches. Avant que Cavani, sur une passe décisive de Kurzawa, ne croit mettre fin à tout suspense.

    Il n’était pas le seul à penser que c’en était fini pour le FC Barcelone. Car à ce moment du match, personne ne pouvait imaginer que les Catalans auraient les ressources pour marquer encore trois buts et se qualifier. Eux-mêmes en doutaient au vu de l’engagement moindre qu’ils mettaient dans leurs attaques et de leur implication pour défendre face au PSG qui aurait pu (dû) tuer définitivement le match grâce à Cavani (64e) ou Di Maria (85e) seuls face à Ter Stegen.

    Neymar change tout

    C’était avant que Neymar ne marque un splendide but sur coup franc (88e) qui allait donner plus de cinq minutes de folie aux 100 000 spectateurs du Camp Nou. Le même Neymar allait transformer un penalty obtenu par Suarez (91+1) et délivrer la passe décisive sur le but du miracle de Sergio Roberto (95+5). La ‘’remonatada’’ (remontée) qui semblait impossible aux yeux de la plupart des observateurs, et même des statistiques, est donc devenue une réalité.

    Dans le deuxième match de la soirée, Dortmund s’est qualifié en venant à bout de Benfica (4-0) après sa défaite au match aller (1-0). Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang s’est offert un triplé. Un bel exploit, mais il y a peu de chance qu’il fasse de l’ombre au Barça.

    Résultats et programmes des huitièmes de finale retour

    Naples-Real Madrid 1-3

    Arsenal-Bayern Munich 1-5

    Mercredi 8 mars 20h45 GMT

    FC Barcelone-Paris SG 6-1

    Dortmund - Benfica 4-0

    Mardi 14 mars 20h45 GMT

    Leicester-FC Seville

    Juventus-FC Porto

    Mercredi 15 mars 20h45 GMT

    AS Monaco-Manchester City

    Atletici Madrid-Bayer Leverkusen

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.