GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Mars
Mercredi 22 Mars
Jeudi 23 Mars
Vendredi 24 Mars
Aujourd'hui
Dimanche 26 Mars
Lundi 27 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Ligue des champions UEFA: Monaco face à Dortmund en quarts

    media Radamel Falcao et les Monégasques défieront le Borussia Dortmund en quarts de finale de la Ligue des champions. REUTERS/Eric Gaillard

    Le tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des champions de l’UEFA a été effectué ce vendredi 17 mars à Nyon (Suisse). L’AS Monaco, dernier club français en lice, a hérité du Borussia Dortmund. Le petit Poucet, Leicester, défiera l'Atlético de Madrid. Les deux affiches les plus prestigieuses opposeront le Real Madrid, tenant du titre, au Bayern Munich, et la Juventus au FC Barcelone pour un remake de la finale de 2015.

    Les boules ont parlé. Ce vendredi 17 mars, à Nyon (Suisse), le monde du football avait les yeux rivés sur l’ancien footballeur Ian Rush, invité à effectuer le tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des champions de l’UEFA 2016-2017. Il était un peu plus de 12h10 quand les huit meilleures équipes d’Europe ont enfin vu le suspense s’envoler. On connaît les quatre affiches au programme.

    Borussia Dortmund-AS Monaco: les Princes évitent le pire

    Tombeurs du Manchester City de Pep Guardiola à la faveur d’un superbe match retour à Louis-II, les Monégasques héritent donc du Borussia Dortmund, qui a eu raison des Portugais de Benfica en huitièmes de finale. Le BVB, vainqueur de la C1 en 1997 et finaliste en 2013, fait partie des outsiders de la compétition, comme l’AS Monaco. L’équipe entraînée par Thomas Tuchel comptera sur son atout numéro un, l’attaquant gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, pour passer l’obstacle monégasque. Le buteur retrouvera un club qu’il a fréquenté en 2010-2011, avant d’aller s’épanouir à Saint-Etienne, puis en Allemagne. L’ASM et le BVB vont se rencontrer pour la première fois de leur histoire. Le match aller aura lieu dans la Ruhr, au Signal Iduna Park (aussi appelé Westfalenstadion), et le quart de finale retour se tiendra à Louis-II.

    Atlético de Madrid-Leicester: les Foxes peuvent encore créer la surprise

    Sur le papier, ce quart de finale apparaît très déséquilibré. D’un côté, on trouve l’Atlético de Madrid, un club deux fois finaliste en trois ans (2014 et 2016) et rôdé aux joutes européennes sous la houlette de son entraîneur Diego Simeone. De l’autre, il y a Leicester City, qui lutte pour sa survie en Premier League et s’est récemment séparé de Claudio Ranieri, le coach qui mena cette équipe au titre de champion d’Angleterre la saison dernière contre toute attente. Seulement voilà, depuis que Ranieri a été limogé, Leicester va mieux. Néophytes en Ligue des champions, les partenaires de Riyad Mahrez ont même réussi à éliminer le FC Séville au tour précédent en s’imposant au match retour. L’Atlético, avec son expérience, est favori. Mais gare à la mauvaise surprise, surtout lors du match retour en Angleterre…

    Bayern Munich-Real Madrid: Zidane face à son mentor Ancelotti

    Match très alléchant entre deux des plus grands clubs d’Europe. Bayern-Real, c’est une affiche qui pèse tout de même 24 finales de C1 (dont 11 sacres pour les Espagnols et 5 pour les Allemands). C’est aussi l’occasion d’assister à plusieurs « matches dans le match ». Le Néerlandais du Bayern Arjen Robben, par exemple, va affronter son ancien club. Même chose pour l’Allemand du Real Toni Kroos, devenu une référence mondiale au milieu de terrain en Espagne. Mais le face-à-face le plus intéressant sera peut-être au bord du terrain. Côté bavarois, Carlo Ancelotti, entraîneur le plus titré de l’histoire de la C1 à égalité avec Bob Paisley (3 sacres), est arrivé l’été dernier pour ramener le club sur le toit de l’Europe. En 2014, l’Italien remportait sa troisième Ligue des champions alors qu’il coachait… le Real Madrid ! Et son adjoint à l’époque s’appelait… Zinedine Zidane, devenu depuis entraîneur numéro un des Merengue ! Et cinq mois après son entrée en fonction, le Français menait à son tour le Real à la victoire lors de la dernière Ligue des champions. Quand l’élève se mesure au maître…

    Juventus-FC Barcelone : les Bianconeri ont une revanche à prendre

    Miraculé des huitièmes de finale après un match retour historique contre Paris, le FC Barcelone a failli tomber sur son grand rival, le Real Madrid. Il y avait une chance sur deux que les deux géants d’Espagne s’affrontent, mais le hasard a finalement offert aux Blaugrana un remake de la finale de la Ligue des champions 2015. C’est bien la Juventus qui se dresse sur la route des hommes de Luis Enrique. Intraitable contre Porto au tour précédent, la Vieille Dame, désormais entraînée par Massimiliano Allegri, allie expérience et talent. Son arrière-garde compte parmi les plus sûres en Europe (Buffon, Chiellini, Bonucci, Barzagli, Alvès…) et son attaque s’est renforcée avec l’arrivée de Gonzalo Higuain notamment. En 2015, la Juve avait donné du fil à retordre en finale de la C1 à un Barça alors stratosphérique. Le come-back tonitruant opéré contre le PSG donnera peut-être aux Catalans une force supplémentaire pour ce rendez-vous. Pour dompter les Turinois, il leur faudra être de toute façon très forts.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.