GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Un accord a été signé ce jeudi entre la Birmanie et le Bangladesh pour le rapatriement des Rohingyas, sur la base de l’accord de 1992 entre les deux pays. Le Bangladesh va devoir envoyer des formulaires remplis par les réfugiés qui précisent leur adresse en Birmanie, et une décharge disant qu’ils reviennent volontairement. Selon le ministère de l’Information birman, la Birmanie acceptera ceux qui pourront présenter des documents d’identification délivrés par le passé par le pays.

    Sports

    Ligue des champions: Cristiano Ronaldo assomme l'Atlético Madrid

    media Cristiano Ronaldo célèbre son 101e but en Ligue des champions, le 2 mai 2017. Reuters / Paul Hanna Livepic

    Le Real Madrid s’est imposé 3-0 en demi-finale aller de la Ligue des champions mardi 2 mai face à l’Atlético Madrid. L’international portugais, Cristiano Ronaldo, a inscrit un triplé alors que les Colchoneros, finalistes l’an dernier, n’ont pas montré grand-chose dans une rencontre souvent à sens unique.

    Quelques minutes d’observation et un but de Cristiano Ronaldo pour commencer la soirée. Les joueurs du Real, qui disputent leur septième demi-finale consécutive, ont encore fait douter les Colchoneros avec cette 101e réalisation en C1 de l’attaquant portugais. Le bloc défensif de l’Atlético Madrid n’a rien pu faire face à la tête du champion d’Europe (10e).

    Aucun tir cadré de l'Atlético en première période

    Le Real qui possède plus d’expérience européenne n’est pas tombé dans le piège de Diego Simeone : faire déjouer l’armada offensive de Zinédine Zidane. Au bout de trente minutes, le Real avait déjà dix tirs, dont six cadrés, avec notamment un ballon croisé du droit signé Luka Modric à l’entrée de la surface (24e). Ou encore ce retourné acrobatique de Karim Benzema qui passe juste au-dessus de la cage d’Oblak (29e). Sans oublier la tête de Varane sur un corner de Kroos (15e).

    Etouffé, l’Atlético Madrid ne propose rien, sinon cette riposte de l’ancien parisien Kevin Gameiro lancé dans la profondeur, et qui se heurte à la sortie de Keylor Navas dans la surface (17e). Les Colchoneros terminent la première période avec aucun tir cadré.

    Pourtant, parmi les demi-finalistes, le Real Madrid reste l'équipe qui a inscrit le moins de buts en Ligue des champions cette saison (13 buts en 10 matches). Mais le réalisme des Merengues est pour le moment suffisant pour avancer dans la compétition et avoir un pied en finale de la Ligue des champions pour la quinzième fois.

    103 buts pour le quadruple Ballon d'Or

    La seconde période sera tout aussi limpide pour le leader de la Liga. Le deuxième but de Cristiano Ronaldo arrive à la 73e minute suite à une passe de Benzema qui permet à l'actuel Ballon d'Or de fusiller Oblak et doubler la mise. Le troisième but de Cristiano Ronaldo (103e en C1) viendra d’une contre-attaque. CR7 s'offre un une-deux avec Lucas Vazquez, et propulse le ballon dans les filets à bout portant (86e). La messe est dite.

    « Leur force est de ne jamais baisser les bras, de lutter et se battre en utilisant leurs propres armes », avait raconté Zinédine Zidane en conférence de presse d’avant match. Sauf que les Colchoneros qui nous avaient habitués à un football plus rapide et incisif, n’avaient pas les cartouches nécessaires pour rivaliser avec le tenant du titre. Il reste le match retour au stade Vicente-Calderón mercredi 10 mai pour inverser la tendance et créer l'exploit. Une remontada ?

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.