GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le maire de Misrata, troisième ville de Libye, enlevé et tué (sécurité)
    • Le procès en Belgique de Salah Abdeslam a été reporté au 5 février 2018 (tribunal de Bruxelles)
    • Afghanistan: attaque en cours contre un centre d'entraînement militaire à Kaboul (ministère)
    • L'aviation israélienne bombarde des positions du Hamas à Gaza après des tirs de roquettes sur le sud d'Israël (armée)
    • L'électricité a été rétablie à l'aéroport d'Atlanta, aux Etats-Unis, après une panne géante (aéroport)
    Sports

    Tour de France 2017: quatrième sacre pour le Britannique Christopher Froome

    media Chris Froome, en jaune, avec Michael Matthews, le maillot vert, et Simon Yates, le meilleur jeune. REUTERS/Christian Hartmann

    Favori du Tour de France 2017, Christopher Froome a parfaitement tenu son rang en finissant dimanche vainqueur de la Grande Boucle, après une dernière étape gagnée sur les Champs-Elysées par le Néerlandais Dylan Groenewegen. Le Britannique, qui n'est plus qu'à une victoire du record, devance au classement final le Colombien Rigoberto Uran et le Français Romain Bardet.

    Lors d'une édition qui comportait moins d'étapes en montagne que les précédentes, beaucoup pensaient avoir une chance de faire trembler le triple vainqueur du Tour, plus grimpeur que sprinter. Mais, même s’il n’a pas remporté d'étape, le Britannique n’a jamais véritablement tremblé construisant son succès sur une bonne dose de tactique et maîtrisant ses plus dangereux rivaux : le Colombien Rigoberto Uran et le Français Romain Bardet.

    Avec l'appui de son équipe (Sky), la plus puissante du peloton, il a contrôlé ses adversaires en montagne en ne faiblissant qu'une seule fois, le 13 juillet, à l'arrivée en haut de l'altiport de Peyragudes dans les Pyrénées.

    Si cette année le Britannique de 32 ans n'a eu que 54 secondes de marge sur le deuxième (la plus étroite de ses quatre victoires), il s'est montré supérieur à ses rivaux dans les deux contre-la-montre au programme.

    Groenewegen, le sprint final

    Chistopher Froome s’impose ainsi pour la quatrième fois en cinq éditions. Depuis 2013, il n'a perdu qu'une seule fois dans le Tour (abandon sur chute en 2014).  Le record de cinq victoires sur le Tour n’est plus trop loin.

    Dimanche dans la dernière étape (103 km à partir de Montgeron), l'absence de l'Allemand Marcel Kittel, vainqueur à cinq reprises avant d'abandonner sur chute dans les Alpes, a laissé la route ouverte à Dylan Groenewegen, vainqueur pour la première fois sur le Tour.  Le jeune Néerlandais de 24 ans, champion de son pays l'an passé, a résisté au retour en trombe de l'Allemand André Greipel (2e) du Norvégien Edvald Boasson Hagen (3e) et du Français Nacer Bouhanni.

     

    Le classement complet du Tour de France 2017

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.