GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 22 Janvier
Mercredi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Au Burkina Faso, Christophe Diabiré vient d'être nommé au poste de Premier ministre
    • RDC: reprise des programmes de RFI à Kinshasa
    • Zimbabwe: arrestation du patron du syndicat à l'origine de la grève générale, selon ses avocats
    • Audition au Sénat: Benalla reconnaît avoir commis «un certain nombre d'erreurs»
    • Venezuela: arrestation des militaires qui se sont rebellés contre Maduro (armée)
    • Nom de la Macédoine: le Parlement grec se prononce jeudi (agence ANA)
    • Scandale de la viande de cheval: le procès Spanghero s'ouvre ce lundi à Paris
    • Venezuela: des militaires appellent dans une vidéo à ne pas reconnaître le président Nicolas Maduro
    • Syrie: le groupe EI revendique une attaque ce lundi contre des forces kurdes et américaines (organe de propagande)
    • Politique française: Yannick Jadot (EELV) se déclare contre une loi «anticasseurs» (BFMTV et RMC)
    • Les transports publics nationaux seront bientôt gratuits au Luxembourg, «ce sera payé via les impôts», indique un ministre
    • Grand débat national: les Républicains fustigent les «meetings de campagne» d'Emmanuel Macron (porte-parole)
    • Attentat de Salisbury: l'Union européenne sanctionne les chefs du renseignement militaire russe (officiel)
    • Frappes en Syrie: Israël ne laissera «pas passer» les actes «d'agression» iraniens, selon Netanyahu
    • L'Union européenne (UE), sujet «tabou» du grand débat, déplore Florian Philippot sur RFI
    • Tennis-Open d'Australie: le Français Lucas Pouille s'est qualifié pour son premier quart en Grand Chelem depuis plus de deux ans
    Afrique

    Athlétisme: l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou frôle l’or aux Mondiaux

    media L'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou après sa deuxième place en finale du 100 mètres des Championnats du monde d'athlétisme 2017. REUTERS/Kai Pfaffenbach

    Marie-Josée Ta Lou a failli décrocher la première médaille d’or de l’histoire de la Côte d’Ivoire en championnats du monde d’athlétisme, ce 6 août 2017 à Londres. L’Ivoirienne a pris l’argent sur 100 mètres derrière l’Américaine Tori Bowie, un an après voir fini deux fois à la quatrième place aux JO 2016.

    De notre envoyé spécial à Londres,

    « Je ressens juste de la joie, de l’émotion et beaucoup de respect pour mes concurrentes ! » Marie-Josée Ta Lou vient de remporter la médaille d’argent sur 100 mètres, juste derrière Tori Bowie, aux Championnats du monde d’athlétisme 2017 et elle n’en revient toujours pas. « C’est ma première grosse médaille, sourit celle qui est championne d’Afrique du 200 mètres. Je ne peux que dire merci à Dieu, à mon coach, à mes coéquipiers qui m’ont donné de bons conseils, à tous ceux qui ont prié pour moi comme ma famille, et mes amis… » Une consécration pour celle qui a eu le plus grand mal à exploiter tout son potentiel.

    « Je ne suis pas surpris car elle a confirmé ce que j’attendais d’elle, assure son entraîneur Anthony Koffi. Dès les séries de ces Mondiaux, j’avais compris qu’elle pouvait courir très vite, que tout allait se jouer au niveau du mental ». Il ajoute : « Je lui ai donc dit de prendre du plaisir, de n’avoir peur de personne et de ne pas se mettre de pression. »

    Passée tout près de la postérité

    La sprinteuse est passée à un rien de la postérité, ce 6 août 2017, sur la piste du Stade olympique de Londres. A 28 ans, elle a en effet failli décrocher la première médaille d’or de l’histoire de l’Afrique sur 100 mètres en Championnats du monde et aux Jeux olympiques, hommes et femmes confondues. Ce qui aurait été aussi le premier titre mondial de la Côte d’Ivoire en athlétisme.

    « Si j’avais mieux fait le "casser", c’était la médaille d’or assurée ! Mais j’ai la médaille d’argent, je la prends et j’en suis contente », rit-elle. Comme à Rio, Ta Lou n’a pas incliné suffisamment son buste et sa tête au moment de franchir la ligne d’arrivée, contrairement à Tori Bowie. Avec un temps de 10 secondes 86 (son record), elle a ainsi été devancée d’un centième par l’Américaine.

    « Aujourd’hui, Ta Lou est vice-championne du monde. Il y a quatre ans, personne ne la connaissait », relativise Anthony Koffi. «  e me disais que je pouvais être sur le podium ce soir. Mais je voyais Elaine Thompson finir à la première place, explique-t-elle. Je pensais être à la lutte avec Bowie pour le bronze. Mais ça s’est passé comme la finale du 100 mètres chez les garçons », avec la victoire de Gatlin devant Bolt.

    Les larmes de Rio en partie oubliées

    Marie-Josée Ta Lou sait ce que vaut cette médaille aux Mondiaux 2017. Il y a un an, aux Jeux olympiques 2016, elle avait fini 4e sur 100 puis sur 200 mètres. Elle avait notamment échoué au pied du podium sur la distance-reine, en terminant à quelques millièmes de secondes de Shelly-Ann Fraser-Pryce. « Il y a eu beaucoup de frustration l’année dernière, mais aujourd’hui ce n’est que la joie », lance-t-elle.

    Reste maintenant à Marie-Josée Ta Lou le 200 mètres pour créer encore la surprise et rentrer cette fois dans l'histoire de l'athlétisme. Les séries auront lieu le 8 août et la finale le 11...

    Propos d'Anthony Koffi recueillis par Christophe Jousset,


    L’Ivoirienne Murielle Ahouré 4e en finale

    La soirée a été nettement moins belle pour l’autre Ivoirienne qualifiée en finale du 100 mètres. Murielle Ahouré a en effet terminé à une frustrante 4e place, à quelques millièmes de seconde de la médaille de bronze, Dafne Schippers. Furieuse, celle qui avait été double médaillée d’argent aux Championnats du monde 2013 a foncé jusqu’aux vestiaires. « C’est douloureux pour elle, a expliqué  Marie-Josée Ta Lou, qui en est passé par là, aux JO 2016. Murielle a eu pas mal de bobos et elle revient petit à petit. Je suis contente qu’elle ait fait la finale. Ça me fait plaisir qu’elle retrouve l'état de forme qu'elle avait avant ».

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.