GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    L’audace de Rudi Garcia avec l’Olympique de Marseille

    media L'entraîneur de l'Olympique de Marseille, Rudi Garcia, photographié le 16 juillet 2017 en marge d'un entraînement de pré-saison à Lausanne. Fabrice COFFRINI / AFP

    Il n’y a pas si longtemps, la « Rudimania » s'était emparée de la ville aux sept collines  : Rome. Dans la cité magnifiée par Federico Fellini dans le film La dolce vita, Rudi Garcia a vécu un conte de fée. Aujourd’hui, l’entraîneur compte ranimer la flamme marseillaise.

    Depuis 1994 et ses premiers pas comme entraîneur à l’AS Corbeil-Essonnes en région parisienne, le quinquagénaire a fait du chemin. Un doublé Coupe de France-Ligue 1 avec Lille, une histoire d’amour avec la Roma, avant un divorce. « Je suis trop reconnu dans la rue. Mais on peut aussi imaginer que lorsque les choses iront moins bien, il y aura l’excès inverse », nous racontait-il à l’époque la tête sur les épaules.

    La reconstruction d’un club devenu moribond

    Celui qui a été démis de ses fonctions le 13 janvier 2016 et qui a été remplacé par Luciano Spalletti a déjà un curriculum vitae bien fourni grâce à un parcours de self-made-man, comme il l’écrit dans son autobiographie. « Je n’ai pas bénéficié d’un quelconque réseau d’entraide ou profité d’un lobby spécifique pour construire pas à pas ma carrière, notamment celle d’entraîneur », avance l’ancien milieu offensif qui a permis à Gervinho ou Eden Hazard de se révéler.

    En octobre 2016, Rudi Garcia est arrivé du côté de Marseille avec comme mission la reconstruction d’un club devenu moribond, mais qui a été racheté par Frank McCourt. Pour son premier match, il affronte le Paris Saint-Germain et met fin, grâce à un nul, à une série de dix défaites consécutives face au rival historique.

    Pour cette nouvelle saison, Rudi Garcia a l’ambition de ramener l’OM sur le devant de la scène nationale, de ranimer la flamme. Il avance dans les colonnes de L’Equipe : « L’enthousiasme est là, la passion aussi. Mais il ne faut pas vendre n’importe quoi à nos supporters. On vend du travail, de la sueur, du beau jeu et des buts marqués parce qu’on a envie de voir ça. »

    Rudi Garcia souhaite attirer « un attaquant de surface »

    Pour l’heure, Rudi Garcia dit compter sur les talents de Valère Germain, l’ancien Monégasque, qu’il considère « sous-coté ». Il se dit aussi heureux d’avoir à nouveau Adil Rami à ses côtés, un défenseur qui peut « rivaliser avec n’importe quel attaquant ». « La présence de Rudi Garcia ? C’est vrai que pour moi, ça a été important. J’ai fait des choix en fonction des clubs qui sont en Ligue des champions, et aussi en fonction des entraîneurs », répond l’intéressé.

    L'Olympique de Marseille a bouclé jeudi 10 août sa cinquième recrue de l'été avec Jordan Amavi. Le latéral gauche de 23 ans est arrivé en provenance d'Aston Villa en prêt. Mais Rudi Garcia souhaite aussi attirer « un attaquant de surface, un buteur, bon de la tête, puissant athlétiquement. » De quoi compléter la recrue phare de l’été : Luiz Gustavo, ancien du Bayern Munich.

    Lors de la première journée du Championnat de France, l’OM a reçu et battu Dijon 3-0. Samedi 12 août, les hommes de Rudi Garcia se déplacent à Nantes. Le technicien de la cité phocéenne ne veut rien promettre pour ne pas décevoir, car comme le dit le proverbe : « Rome ne s’est pas faite en un jour ».

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.