GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 25 Novembre
Dimanche 26 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Egypte: l'attaque d'une mosquée dans le Sinaï fait au moins 85 morts selon l'agence de presse officielle Mena
    Dernières infos
    Afrique

    La Burkinabè Marthe Koala frustrée par ses Mondiaux d’athlétisme 2017

    media La Burkinabè Marthe Koala lors des Jeux de la Francophonie 2017. AFP / Issouf Sanogo

    Marthe Koala repart frustrée des Championnats du monde 2017 d’athlétisme, après son élimination dès les séries du 100 mètres haies, ce 11 août à Londres. La Burkinabè espérait effacer le souvenir de Mondiaux 2015 durant lesquels elle s’était blessée en prenant part à l’heptathlon. Ce qu’elle n’a pas pu faire à cause de problèmes administratifs.

    De notre envoyé spécial à Londres,

    Une petite course et puis s’en va, c’est forcément frustrant quand on est surtout habituée à disputer sept épreuves. C’est cette mésaventure que retiendra Marthe Koala de ses Championnats du monde d’athlétisme 2017, après une sortie en 13 secondes 38 sur 100 mètres haies. « Je suis déçue parce que je n’ai pas pu prendre part à l’heptathlon durant ces Mondiaux, explique-t-elle. Du coup, j’étais obligée de disputer le 100 mètres haies pour ne pas repartir comme ça, au Burkina Faso. Ce n’était certes pas qu’un choix par défaut parce qu’il s’agit de ma discipline favorite. Et j’aurais bien aimé battre mon record [13 secondes 25 centièmes, Ndlr], ici à Londres. Mais, hélas, je n’ai pas pu le faire. Je pense que ça doit être dû au stress. »

    Stress, frustration et pas de plaisir, donc, pour la Burkinabè de 23 ans qui avait déjà quitté prématurément les Mondiaux 2015, à cause d’une blessure. « Les circonstances n’étaient pas idéales et je n’ai pas très bien préparé cette course à Londres », soupire-t-elle.

    Un problème administratif

    La faute aussi à une polémique sur son absence au début des Mondiaux 2017 (4-13 août). Marthe Koala, qui s’entraîne à l’île Maurice sous la houlette du décathlonien russe Alexandre Nevskiy, a en effet tardé à recevoir son visa pour venir en Grande-Bretagne. Un problème administratif qui a provoqué un début de polémique au « pays des hommes intègres », les athlètes d’un tel niveau étant rares au Burkina Faso.

    « J’ai envoyé mon passeport en Afrique du Sud [au consulat de Pretoria, Ndlr] le 7 juillet pour obtenir un visa, raconte-t-elle. Le délai était de 15 jours et je devais donc le récupérer aux alentours du 22 juillet. Mais ils ne m’ont pas renvoyé le passeport avant le 4 août, la veille du début de l’heptathlon… Je suis donc arrivée en retard, tout simplement. »

    Un été contrarié

    Marthe Koala, double médaillée d’or aux Jeux de la Francophonie 2017, vit un été contrarié. A Abidjan, malgré ses belles performances sur 100 mètres haies et en saut en longueur, elle avait déjà été privée de l’heptathlon, les épreuves ayant été annulées par manque de participantes. « Je n’ai toujours pas disputé l’heptathlon lors d’une compétition mondiale », déplore-t-elle.

    Pas idéale pour la native de Bobo-Dioulasso, qui compte reprendre sa place de numéro une d’Afrique. Marthe Koala avait en effet gagné l’or aux Championnats continentaux de 2014 mais avait dû se contenter de l’argent derrière la Nigériane Uhunoma Osazuwa, en 2016.

    Battre le record d’Afrique en 2018

    Le Nigeria organisera justement les Championnats d’Afrique 2018. « Je compte y battre le record d’Afrique qui est détenu par la Ghanéenne Margaret Simpson avec 6 423 points, lance la Burkinabè. Je pense que c’est jouable parce que j’ai encore beaucoup de marge de progression au niveau des haies, du saut en longueur et du saut en hauteur. »

    Elle s’attèlera à cet objectif à Quatre Bornes dès octobre. Marthe Koala espère que ses projets ne seront pas contrariés une nouvelle fois, elle qui se voyait atteindre la barre des 6 300 points aux Mondiaux 2017.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.