GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Septembre
Dimanche 17 Septembre
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Septembre
Vendredi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Cyclisme: Alberto Contador, bientôt en roue libre

    media Alberto Contador lors du Tour de France 2017. REUTERS/Benoit Tessier

    Incontestablement Alberto Contador aura marqué une génération de fans de cyclisme. Le coureur espagnol aux sept grands Tours prendra samedi 19 août le départ de son dernier Tour d’Espagne et de sa dernière course avant de refermer le livre d’une carrière ponctuée de beaucoup de succès et de pas mal d’échecs.

    Un escaladeur unique au déhanché particulier. Un cycliste singulier qui a décidé que sa silhouette frêle ne ferait plus partie du décor, dans les grandes escapades en montagne. Bientôt, on ne verra plus Alberto Contador escaladant avec génie le Passo del Mortirolo, l’Angliru ou l’Izoard.

    El Pistolero va passer à autre chose, refermer le livre de sa longue carrière, ponctuée de coups de génie, de coups bas, de coups de mou. Le coureur espagnol a connu la grâce, la disgrâce, a été starifié avant d’être le vilain petit canard du peloton international.

    « Avec de l'envie et du travail, on surmonte tous les défis »

    Rupture d’anévrisme, coma et opération en catastrophe. Alberto aurait pu être à tout jamais perdu pour le cyclisme après cette chute sur le Tour des Asturies en mai 2004. De cet épisode noir, cet enfant d’une famille modeste en tirera un mental d’acier, une force incroyable, qui lui permettra de faire face à toutes les épreuves. Alberto Contador s’est construit avant de mieux se reconstruire.

    « Même si les choses deviennent difficiles et que la chance semble fuir, avec de l'envie et du travail, on surmonte tous les défis. Vouloir, c'est pouvoir », avait-il écrit sur son compte Twitter  après sa belle victoire au sommet dans la 20e étape du Tour d’Espagne en 2014. Une Vuelta qu’il remporte devant Christopher Froome, son dernier ennemi sur le Tour de France.

    Certes, Alberto Contador, premier contrat professionnel en 2003, a vu la mort de près. Mais son amour du vélo a largement pris le dessus. Même après sa suspension pour dopage en 2011. Le Castillan avait été puni deux ans en partie rétroactive pour un contrôle positif au Clenbutérol sur le Tour de France 2010, qui l’avait écarté durant six mois de toute compétition. Il clame son innocence et plaide l'intoxication alimentaire.

    Le double vainqueur du Tour de France reprend aussitôt des couleurs à domicile, après que son palmarès soit amputé d’une Grande Boucle et d’un Giro. Une sanction qu'il n'a jamais acceptée. Il renoue avec la victoire dans le Tour d’Espagne 2012 lors de la dernière étape entre Cercedilla et Madrid et s’empare du classement général.

    « C’est le gentleman par excellence »

    « Le mot clef qui résume sa carrière, c’est le panache. C’est quelqu’un qui a toujours pris des risques. Je me souviens de lui à ses débuts sur le Tour de Romandie. Il avait remporté une étape devant les meilleurs grimpeurs de l’époque. C’est là que l’on j’ai compris que ce serait un grand coureur », résume pour RFI l’ancien champion de France Christophe Moreau.

    Croiser Alberto Contador, notamment sur le Tour de France, c’était souvent se retrouver face à un visage souvent grave, parfois triste. Jamais l’Espagnol ne se montrait grandiloquent face aux médias. Etait-il trop méfiant ou était-ce de la timidité maladive ? « C’est le gentleman par excellence. Des coureurs comme lui, je n’en ai pas croisé beaucoup », nous confiait le chauffeur de son bus lors du Tour de France 2015.

    Des quatorze années de professionnalisme du natif de Pinto dans la banlieue de Madrid, on retiendra ce Tour de France 2009 où il avait dû partager le leadership avec Lance Armstrong. Ses rapports délétères avec l’Américain avaient défié la chronique.

    « Il a gagné le Tour de France alors qu’il a dû cohabiter avec Lance Armstrong dans son équipe. Au quotidien, jour et nuit, il était sous pression entouré par des gens mal intentionnés qui ne cherchaient qu’à le déstabiliser. Quelque part cela l’a rendu sympathique », assure à notre micro Eric Boyer, ancien directeur sportif français. Pendant trois semaines, Contador a trouvé les ressorts nécessaires pour aller contre cette hostilité démoniaque, cette entreprise de démolition avortée.

    Un coureur capable de cacher sa souffrance

    « C’est le coureur le plus fort mentalement que j’aie jamais connu, disait de lui son ancien équipier Dani Navarro. Il a un don unique qui fait que lorsqu’il est mal, qu’il souffre, rien ne transpire. Il est capable de repousser la souffrance au-delà des limites classiques. » Selon sa mère, ce qui caractérise le fils prodige « c’est l’envie, la force de volonté ». « Contador a été mon plus grand rival. Mais Contador, je le regarderai toujours avec du respect », témoigne Andy Schleck qui a récupéré sur tapis vert le Tour de France 2010.

    Alberto Contador, qui avait réussi le doublé Giro-Vuelta en 2008, est avec Eddy Merckx et Giovanni Battaglin, l'un des trois coureurs à l’avoir fait. Cette année-là, il devient par la même occasion le cinquième à remporter les trois grands Tours (France, Italie, Espagne).

    « J’aimerais que l’on se souvienne de moi comme d’un coureur qui faisait des choses différentes », disait récemment El Pistolero dans l’ouvrage En roue libre. Alberto Contador mettra un terme à sa carrière le 10 septembre, au soir de la dernière étape de la prochaine Vuelta. Grimpeur orgueilleux, au style très fluide, Contador aimait passer à l'attaque, surprendre ses adversaires. Il ne nous restera plus que les images.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.