GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Octobre
Jeudi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Rohingyas: Washington annonce des mesures contre l'armée birmane
    Sports

    Boxe: Mayweather-McGregor, le combat qui fait débat

    media L'Américain Floyd Mayweather (à gauche) et l'Irlandais Conor McGregor. Mike Lawrie / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

    Le combat entre l’Américain Floyd Mayweather et l’Irlandais Conor McGregor, qui pourrait générer jusqu’à 1 milliard de dollars de retombées financières, suscite un vif débat. Y a-t-il un réel intérêt sportif dans cet affrontement, prévu le 26 août à Las Vegas, entre un ex-champion âgé de 40 ans et une star des Mixed Martial Arts (MMA) pas spécialisée en boxe anglaise ?

    Combat du siècle ou arnaque de l'année ? Le 26 août à Las Vegas, l’un des boxeurs les plus réputés de l’histoire, Floyd Mayweather, va sortir de sa retraite pour affronter Conor McGregor, la star des Mixed Martial Arts (MMA), un sport devenu très populaire ces dernières années mais illégal en France.

    Des voix s’élèvent depuis deux mois contre l’intérêt sportif de cet événement. Comment une star du MMA habituée à donner tout un panel de frappes (poings, coudes, pieds, genoux, etc.) et à effectuer des prises aurait-elle une chance en  boxe anglaise où seuls les coups de poings portés au-dessus de la ceinture (sur l’avant et les côtés du haut du corps) sont autorisés ?

    « McGregor va se faire tuer »

    « McGregor va se faire tuer, estimait, il y a un mois, Mike Tyson, l’ancien champion du monde des poids lourds en boxe, durant l'émission Pardon My Take. Je suis dégoûté car je pensais qu'ils allaient utiliser les règles du MMA, car c'est ce que tout le monde veut savoir : est-ce qu'un boxeur peut battre un combattant de MMA ? McGregor va être mis KO parce qu'en face de lui il aura un mec qui a fait ça toute sa vie. Il n'a aucune chance ».

    Un avis partagé, avec quelques nuances, par Wladimir Klitschko, sur le site du quotidien sportif L’Equipe. « Un boxeur n'a aucune chance dans un combat de MMA, indique l’Ukrainien de 41 ans, également ex-champion du monde des poids lourds. OK, il a juste une toute petite chance, pas aucune chance. Et c'est pareil pour un lutteur MMA qui n'a que peu de chance de remporter un combat de boxe. C'est pourquoi je suis surpris que McGregor ait accepté ce combat avec les règles de la boxe. Et qu'il défie Floyd Mayweather en tant que boxeur et pas comme un lutteur de MMA ».

    Le boxeur anglais Anthony Joshua, qui a détrôné Klitschko le 29 avril, lui, n’exclut pas de faire le chemin inverse vers le MMA. « Je serais probablement battu, a toutefois admis la valeur montante du Noble Art, devant la presse britannique. La seule chose que l'adversaire ne pourrait pas faire, ce sont les immobilisations. Mais les pieds, les coudes, les morsures, il pourrait le faire [les morsures sont interdites en MMA, Ndlr]. Avec les immobilisations, je ne pourrais pas battre le type. Cela demande beaucoup de temps, et je ne l'ai pas, pour apprendre ces techniques ».

    Un combat dans les règles ?

    Pour Lennox Lewis, autre légende retraitée des rings, l’unique intérêt de cette « farce » est de savoir combien de temps l’Irlandais de 29 ans tiendra avant de craquer et de balancer un coup de pied à l’Américain de 40 ans. « Lorsqu’il va réaliser qu’il n’est pas de taille face à Mayweather, que fera-t-il ? Comment va-t-il gérer ça ? », s’interroge le Britannique de 51 ans.

    Floyd Mayweather, qui a repris du service après deux années d’arrêt, a mis la pression sur son adversaire, le 17 août, lors d’une conférence de presse. « J'ai vu des images de ses reprises d'entraînement et j'ai trouvé cela intéressant, a déclaré celui qui a remporté ses 49 combats professionnels entre 1996 et 2015, dont celui face au Philippin Manny Pacquiao. Il y avait beaucoup de coups du lapin, beaucoup de coups illégaux, derrière la tête. […] Il travaille avec Joe Cortez [un arbitre de boxe très respecté, Ndlr], mais je vois qu'il continue de se battre avec une stratégie illégale ».

    Malgré le flot des critiques, Conor McGregor a assuré qu’il sortirait large vainqueur face à Mayweather. « Surtout avec des gants de 8 onces [moins épais qu’à l’accoutumée, Ndlr], je ne crois pas qu’il tiendra au-delà du deuxième round, a-t-il lâché. Mais je ne veux pas que les gens disent : "Oh, il a eu de la chance sur ce coup" et tout ça. Une partie de moi espère qu'il durera, comme ça je pourrai montrer mes qualités et le démonter ».

    Une affaire d’argent et de suprématie

    Pour Conor McGregor, l’enjeu est double : empocher un chèque de 125 millions de dollars environ et prouver la supériorité de son sport sur la boxe anglaise, une discipline en perte de vitesse. D’abord hésitante, l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus puissante fédération de MMA au monde, a en effet largement soutenu son représentant.

    Pour Floyd Mayweather, qui est déjà rentré dans la légende du sport, il n’y a que de l’argent, ou presque, à gagner. Celui qu’on surnomme « Money » a déjà accumulé près de 800 millions de dollars durant sa carrière professionnelle. Or, il pourrait en décrocher quelque 400 millions supplémentaires, le 26 août. Officialisé le 14 juin 2017, ce choc pourrait générer jusqu’à 1 milliard de dollars de recettes, selon la presse nord-américaine. Du jamais vu.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.