GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 7 Décembre
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Les 20 km de Paris: le bénévolat au service des coureurs

    media La tête de course des 20 km de Paris lors de l'édition 2016. 20 km de Paris

    Dans la capitale française, les gros événements sportifs sur route sont pratiquement tous organisés par des entreprises professionnelles, comme le marathon de Paris ou le semi-marathon. Une situation qui tranche avec le reste du pays où environ 160 courses de masse sont mises en place et gérées par des associations. Les 20 km de Paris, qui ont lieu le 8 octobre, reste un cas particulier.

    Faire courir dans les rues de Paris près de 25 000 personnes reste un sacré casse-tête, et surtout depuis l’état d’urgence qui a découlé des attentats du Bataclan en novembre 2015.

    1 200 bénévoles le jour J

    C’est en 1979 que Michel Jazy, légende vivante de la course à pied, a l'idée de créer une grande course populaire à travers Paris. Pour cela, il s’appuie sur l’association sportive de l'Armée de l'air (ASCAIR), qui est chargée de son organisation en partenariat avec la mairie de Paris et le ministère des Sports. La première édition a réuni huit mille coureurs. Depuis, la popularité des 20 km de Paris ne s'est jamais démentie : le nombre de participants a été en constante augmentation. En 2009, vingt-sept mille inscrits avaient participé à la 31e édition célébrant le 30e anniversaire de la course.

    Aujourd’hui, l’association « 20 Kilomètres de Paris » et son comité d’organisation d’une vingtaine de personnes prépare l’événement. Le jour J, ils ne sont pas moins de 1 200 bénévoles à faire en sorte que chaque coureur profite au maximum de sa journée. « C’est vrai, c’est de plus en plus compliqué, mais on se dit que l’on ne fait pas cela pour rien. A l’approche de la course, on n’oublie tous nos problèmes. L’association s’est entourée de professionnels, mais notre noyer dur est toujours bénévoles », raconte à RFI Didier Eck, président des 20 km de Paris.

    Il poursuit : « Le plus compliqué est la sécurisation du parcours avec la procédure imposé par la préfecture de police. Déjà l’année dernière, nous avions renforcé le dispositif de fouille des coureurs, ce qui rallonge les temps d’attente. Nous avons demandé aux signaleurs d’être plus attentifs au placement des barrières. Le jour de la course, je fais confiance aux 1 200 bénévoles. » Les zones de départ et d’arrivée seront complètement fermées. Des pompiers de Paris seront à l’intérieur du peloton et pourront intervenir à tout moment.

    De l'élite à l'amateur de course à pied

    « Nous avons besoin de courses populaires. Cela reflète l’aspect sportif d’un pays et d’une ville, nous confie Florian Carvalho, spécialiste des courses de demi-fond (épreuves d'athlétisme d'une distance comprise entre 800 et 3 000 m, ndlr), qui s’attaque pour la première fois à un 20 km. Ces participants nous mettent en valeur, car ils se rendent compte, à travers leur expérience, que ce que l’on fait n’est pas anodin. Sans le sport de masse, on n’existerait pas. Je suis heureux de montrer le chemin à 30 000 personnes. Je sais que du premier au dernier, tout le monde est satisfait de franchir la ligne ». Florian Carvalho rêve désormais de courir le marathon lors des JO de Paris en 2024. Le Français Morhad Amdouni, champion d'Europe de cross par équipe, avait remporté l'édition 2016 en 59 min et 19 s.

    L’édition des 20 km 2017 tourne autour du thème du street art. Les participantes pourront découvrir quatre zones d’animations. Elles sont maintenant 34% à prendre part à la course. Voir des jeunes courir les 20 km de Paris est une des nouvelles priorités de l’organisateur, tout comme faire en sorte que les touristes étrangers soient de plus en plus au rendez-vous. Ils composent actuellement 9% du peloton.

    Si certains viennent chercher la performance, d’autres se déplacent en famille ou entre collègues de travail juste pour un moment d’amitié (150 entreprises seront représentées), peu importe le temps réalisé. Tous pourront profiter d’un parcours de rêve, avec les plus beaux monuments de la capitale sous leurs yeux. Comme la Tour Eiffel, le Grand Palais, la place de la Concorde ou encore l’Arc de Triomphe. Et pour récupérer de ces efforts, dès la ligne franchi, trois cents kinésithérapeutes seront mobilisés pour les soulager.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.