GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Ligue des champions: le PSG écrase Anderlecht sans briller

    media Le Parisiens Kylian Mbappé au duel avec le Sénégalais Kara Mbodj lors de son ouverture du score pour le PSG face à Anderlecht. REUTERS/Francois Lenoir

    Le Paris Saint-Germain s’est nettement imposé 4-0 face à Anderlecht lors de la troisième journée de la phase de poule de la Ligue des champions, sans toutefois rassurer sur sa qualité de jeu. Apathiques en première mi-temps, les Parisiens ont été malmenés par les joueurs d’Anderlecht qui se sont fait punir par un trio d’attaque Mbappé-Cavani-Neymar sans pitié.

    Deux minutes et trente secondes. C’est le temps qu’il aura fallu au PSG pour ouvrir le score grâce à un Kylian Mbappé toujours aussi efficace. La suite semblait écrite : une archi-domination des Parisiens, couplée à une avalanche de buts. Et pourtant, s’il y a eu des buts, pour l’archi-domination il faudra repasser.

    Après l’ouverture du score, les joueurs d’Unaï Emery ont fait preuve d’un attentisme inquiétant. Totalement absents dans les duels, les joueurs du PSG ont laissé le contrôle du jeu aux Belges, qui sans plusieurs très bons arrêts d’Alphonse Areola seraient certainement revenus à la marque.

    Une triplette d’attaque sans pitié

    Mais même dans les mauvais soirs, les fulgurances de la triplette d’attaque Mbappé – Cavani – Neymar restent implacables. Les Belges avaient reçu un premier avertissement à la 27e minute sur une mauvaise passe en retrait que Mbappé et Neymar auraient pu convertir en but s'ils avaient joué le coup un peu moins nonchalamment. Mais la punition viendra juste avant la pause sur une tête de Cavani à la retombée d’une remise de Mbappé.

    Malgré le bon match du Nigérian Henry Onyekuru qui a réussi à complétement éteindre le latéral Dani Alves, ou encore de l’Algérien Sofiane Hanni, la seconde période a beaucoup ressemblé à la première. Les Parisiens avaient toujours l’air aussi peu concernés et les Belges, malgré leur contrôle du ballon, se sont une nouvelle fois fait punir sur un coup-franc de Neymar, que le Brésilien avait lui-même obtenu.

    Trois victoires en trois matches

    S’en suivront plusieurs actions franches pour Anderlecht qui pensait bien avoir sauvé l’honneur avant de voir le boulet de canon du très remuant Onyekuru finir sur la barre transversale d’Areola. C’est finalement Angel Di Maria qui a eu le dernier mot en inscrivant le dernier but de la rencontre peu de temps après son entrée en jeu.

    Avec cette troisième victoire en autant de matches, Paris est largement en tête du groupe B. Le PSG sait donc désormais gagner sans bien jouer, mais les Parisiens devront sans aucun doute se montrer nettement plus convaincants dans le jeu pour pouvoir espérer accéder au dernier carré de la Ligue des champions.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.