GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Rugby: battue par l’Afrique du Sud, la France court toujours après une victoire

    media Le tricolore Louis Picamoles face à l'Afrique du Sud au Stade de France, le 18 novembre 2017. REUTERS/Christian Hartmann

    Le XV de France s’est incliné face à l’Afrique du Sud samedi 18 novembre au Stade de France (17-18). Les Tricolores cherchaient leur première victoire lors de cette tournée d’automne. Ils ont encore une fois buté sur les Springboks qu’ils n’ont plus battus depuis 2009.

    Depuis le Stade de France,

    La France a obtenu mercredi dernier l’organisation de la Coupe du monde 2023. Les Sud-Africains, - que l’on croyait bien placés et qui dénoncent un « processus complètement opaque » -, ont perdu cette partie. Mais côté terrain, les Springboks ont largement dominé les Bleus en juin dernier avec trois victoires en autant de rencontres. Ce soir, au Stade de France, ils n’ont pas tardé à sonner une nouvelle fois la charge avec un premier essai signé Dillyn Leyds, non transformé, au bout de sept petites minutes.

    Des Bleus malmenés en première période

    A deux ans de la Coupe du monde 2019 au Japon, le XV de France de Guy Novès qui se retrouve sous tension, débute encore mal. Le sélectionneur tricolore affiche un triste bilan avant la rencontre  : treize défaites en vingt matches pour sept succès, depuis sa prise de fonctions fin 2015. Et cette entame de match n’a pas dû lui redonner le sourire.

    Souvent en difficulté et sur la défensive, les Bleus finissent par trouver l’ouverture. Anthony Belleau apporte finalement les premiers points avec un essai qu’il transforme (27e, 7-8). Il rate ensuite une pénalité qui aurait permis aux tricolores de passer devant (32e).

    Sans la mauvaise prestation d’Handre Pollard qui prive les Sud-Africains de 8 points (deux pénalités et une transformation), les Springboks auraient pris une longueur d’avance à la pause.

    La dernière victoire des Bleus face aux Springboks remonte à 2009. Battue deux fois par la Nouvelle-Zélande (38-18 et 28- 23), l'équipe de France ne gagnera pas trois matches sur quatre lors de cette tournée d'automne, comme le souhaitait Bernard Laporte, le président de la Fédération Française de rugby. « Oui, ça va être dur de gagner trois matches alors qu'il n'en reste que deux à jouer. Je sais compter », ironisait Guy Novès qui sait que les critiques vont pleuvoir comme au Stade de France ce soir.

    Une dernière chance face au Japon

    La France est donc loin d’avoir trouvé la façon de rendre la monnaie de leur pièce aux Springboks, qui ont inscrit 109 points en juin dernier (37-14, 37-15, 35-12). Même si les tricolores ont fini par passer devant en début de seconde période avec une pénalité de Belleau (10-8). Sauf que Handre Pollard a fini par retrouver son pied droit sur une pénalité et qu’un essai de Jesse Kriel a été accordé après arbitrage vidéo, transformé par Pollard. Les Springboks repassent devant (10-18). Un essai de Batiste Serin transformé par Belleau redonne des couleurs aux Bleus alors qu’il reste moins de trois minutes à jouer. Insuffisant pour l’emporter.

    Avec 3 victoires sur 10 matches et 5 défaites consécutives, la France signe sa pire année depuis 1982. La semaine prochaine face au Japon, les Bleus tenteront de sauver les apparences et de ne surtout pas terminer cette tournée d’automne avec un zéro pointé. En tout cas, le rugby français est bel et bien en crise.


    La réaction de Guy Novès, entraîneur du XV de France : « Nous avons consenti beaucoup d’efforts et on termine à un point. C’est frustrant. On va analyser toutes nos fautes. Il nous a manqué de la vitesse. La victoire en dépendait. Parfois, on a pu accélérer, mais il y a eu trop de ballons perdus. Je crois que le match ne se jouait à rien. Nous avons secoué les Sud-Africains, il y a eu un gros engagement. Je ne pense pas que ce soir nous ayons pris une leçon de rugby. Les progrès sont là, et l’avenir n’est pas si noir. Les joueurs ont livré une belle bataille et il faut s’appuyer sur ce match. Il faut croire en nous. On va préparer et jouer le Japon avec beaucoup d'humilité. »

    Propos recueillis en conférence de presse au Stade de France

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.