GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le maire de Misrata, troisième ville de Libye, enlevé et tué (sécurité)
    • Le procès en Belgique de Salah Abdeslam a été reporté au 5 février 2018 (tribunal de Bruxelles)
    • Afghanistan: attaque en cours contre un centre d'entraînement militaire à Kaboul (ministère)
    • L'aviation israélienne bombarde des positions du Hamas à Gaza après des tirs de roquettes sur le sud d'Israël (armée)
    • L'électricité a été rétablie à l'aéroport d'Atlanta, aux Etats-Unis, après une panne géante (aéroport)
    Sports

    Equipe de France: Olivier Giroud, à la recherche du temps perdu

    media Olivier Giroud poussé à avoir plus de temps de jeu en club pour espérer faire partie de la sélection de Didier Deschamps pour le Mondial 2018. REUTERS/Charles Platiau

    Attaquant numéro un des Bleus depuis la mise à l’écart de Karim Benzema, Olivier Giroud n’est pourtant pas assuré d’être à la Coupe du Monde en Russie. La faute à un temps de jeu limité dans son club Arsenal avec aucune titularisation depuis le début de la saison. Sa présence au Mondial passera certainement par un départ du club londonien cet hiver.

    Jusqu’à présent, il semblait s’en accommoder. Remplaçant à Arsenal, titulaire avec l’équipe de France, Olivier Giroud jonglait avec bonheur avec ses deux statuts, fort de son profil particulier qui le rend quasi incontournable chez les Bleus. Mais depuis dimanche dernier, son assurance de disputer la prochaine Coupe du monde avec l’équipe de France tout en étant intermittent avec son club n’est plus aussi certaine qu’il y a quelques semaines.

    La cause ? Les mots lâchés dimanche matin sur le plateau de l'émission Telefoot (TF1) par Guy Stéphan, adjoint du sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps. « C’est clair qu’au niveau du temps de jeu, c’est insuffisant, a affirmé Stephan interrogé sur le fait que Giroud ne soit pas titulaire à Arsenal. Il faut qu’il arrive à trouver une solution dans les semaines qui viennent. Il est très performant avec les Bleus, maintenant, il faut qu’il joue davantage ». L’attaquant de 31 ans n’a disputé en effet que 12 matches en championnat d'Angleterre, tous comme remplaçant, avec un temps de jeu cumulé à 236 minutes.

    Deschamps n’en pense pas moins

    Il n’y a aucun doute que ces paroles de Guy Stéphan reflètent la pensée du sélectionneur Didier Deschamps. Le message est clair : quel que soit son statut en équipe de France, malgré ses statistiques très honorables (29 buts en 69 sélections), Olivier Giroud doit avoir plus de temps de jeu pour espérer faire partie des 23 joueurs de la Coupe du Monde. Cela passe par un départ d’Arsenal ? « A lui de voir… », a répondu Stéphan.

    La pression est donc sur l’ancien attaquant de Montpellier qui n’a d’autre solution que de quitter les Gunners pendant le mercato d’hiver puisque son statut a très peu de chances d’évoluer avec son entraîneur Arsène Wenger qui lui préfère Alexis Sanchez ou Alexandre Lacazette, son remplaçant en…équipe de France.

    Partir, pas si simple…

    A priori, trouver un club, qui pourrait lui assurer un bon temps de jeu, ne devrait pas être trop compliqué pour Olivier Giroud. Mais, même s’il a été fortement courtisé pendant le mercato d’été, il risque de voir peu de prétendants se manifester cet hiver.

    En juillet, trois clubs étaient très intéressés par les services du champion de France 2012. Everton en tête. L’autre club de Liverpool a fait le forcing, par le biais de son coach Ronald Koeman, pour enrôler l’attaquant français. Sans succès. Koeman, désormais limogé, en veut même à Giroud. « Il (Giroud) était dans nos locaux. Il se serait parfaitement intégré à notre équipe, mais au dernier moment, il a décidé de rester à Londres et à Arsenal. Cela a vraiment été dur à avaler », a confié Koeman à un journal néerlandais. Aujourd’hui, il n’est pas dit qu’Everton et son nouveau coach Sam Allardyce fassent de Giroud leur priorité. Tout comme l’Olympique Lyonnais en France qui avait pensé à lui pendant l’été. On voit mal également Lyon se positionner sur l’attaquant français alors que son buteur Dominicain Mariano Diaz donne pleinement satisfaction (13 buts en 20 matches).

    Reste l’Olympique de Marseille qui a fait une cour assidue à Giroud pendant le mercato et qui n’est pas satisfait du rendement de ses attaquants (Mitroglou, Germain, Njie). Suffisant pour relancer la piste de l’international français ?

    Une certitude : Olivier Giroud sera moins regardant dans ses choix en janvier qu’il ne l’a été en juillet. C’est à ce prix qu’il pourra rallier la Russie en juin avec les Bleus.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.