GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Ballon d'Or 2017: et de cinq pour Cristiano Ronaldo

    media Cristiano Ronaldo repousse toujours plus loin les limites sous le maillot du Real Madrid. Reuters / Paul Hanna Livepic

    Sans surprise, le Portugais a reçu, ce 7 décembre, le Ballon d'Or 2017 qui récompense son année exceptionnelle. Vainqueur de la Liga et de la Ligue des champions avec le Real Madrid, Cristiano Ronaldo était le grand favori à sa propre sucession. Messi et Neymar complètent le podium.

    Il n'y avait plus vraiment de suspense depuis plusieurs mois déjà. Ce jeudi 7 décembre, le semblant d'incertitude qui flottait encore s'est envolé. Le Ballon d'Or 2017 reste entre les mains de son possesseur. Comme en 2016, le vainqueur s'appelle Cristiano Ronaldo. Il devance Messi et Neymar sur le podium. Avec cinq Ballons d'Or (2008, 2013, 2014, 2016 et donc 2017), Ronaldo est désormais le joueur le plus titré à égalité avec Messi.

    Une Liga et une Ligue des champions (avec des buts en pagaille) en 2017

    Le nouveau sacre du Portugais ne faisait guère l'ombre d'un doute. En 2016, il avait remporté la Ligue des champions avec le Real Madrid et il avait mené son pays jusqu'à la victoire à l'Euro, sachant que le Portugal n'avait jamais rien gagné dans son histoire. Cette année, « CR7 » a encore été flamboyant.

    Avec son attaquant insatiable, le Real Madrid a conquis la Liga après cinq années de disette. Le club madrilène a également conservé la Ligue des champions, une performance inédite depuis les éditions 1989 et 1990 remportées par l'AC Milan. Un triomphe européen que le Real doit en grande partie à Ronaldo, auteur de 12 buts dans la compétition.

    Le Madrilène, dont la clause libératoire est estimée à 1 milliard d’euros, s'est montré décisif en inscrivant 5 buts en deux matches au Bayern Munich en quarts de finale (un doublé et un triplé), et en signant un nouveau triplé en demi-finale aller contre l'Atlético de Madrid. Cristiano Ronaldo, qui s'est mué en attaquant de pointe, termina en beauté avec un doublé en finale contre la Juventus de Gianluigi Buffon (4-1). La machine à marquer repousse encore les limites: Ronaldo est plus que jamais meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions avec 115 réalisations (dont une en tour préliminaire, en 2002, avec son club formateur du Sporting Portugal).

    Une décennie écrasée par Ronaldo et Messi

    A 32 ans, Cristiano Ronaldo ajoute une ligne supplémentaire à son interminable palmarès. Il y a 9 ans, en 2008 donc, il remportait son tout premier Ballon d'Or. A l'époque, le Portugais jouait à Manchester United. Puis, à coups de performances et de statistiques ahurissantes, une rivalité sportive est née entre lui, devenu joueur du Real Madrid en 2009, et Lionel Messi, icône du FC Barcelone.

    A titre individuel comme collectif, la balance a d'abord penché en faveur de l'Argentin de 30 ans, lauréat des Ballons d'Or 2009, 2010, 2011, 2012 et 2015. Mais le Portugais a inversé la tendance petit à petit. Aujourd'hui, l'égalité est parfaite entre les deux attaquants: cinq Ballons d'Or et quatre sacres en Ligue des champions chacun. « Ce n'est pas anodin. Le fait qu'ils soient dans cette situation, les deux, c'est parce qu'ils se tirent la bourre ! C'est l'un qui engrène l'autre », a observé Zinédine Zidane, l'entraîneur du Real Madrid.

    Jamais deux joueurs n'avaient pratiqué une telle hégémonie sur le trophée Ballon d'Or. Avec cinq récompenses chacun, ils ont totalement dominé la décennie. Il faut remonter à 2007 et au Brésilien Ricardo Kaka pour retrouver trace d'un autre footballeur récompensé. Et cela pourrait encore durer; les ogres Messi et Ronaldo en ont encore sous le pied. A moins qu'un certain Neymar vienne pertuber ce duel.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.