GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Ligue des champions: Real Madrid-PSG, un choc crucial pour les deux géants

    media Neymar et Edinson Cavani seront deux atouts majeurs pour le PSG contre le Real Madrid en Ligue des champions. GONZALO FUENTES/Reuters

    Le PSG se déplace dans l'antre de Santiago-Bernabeu ce mercredi 14 février pour y défier le Real Madrid en 8es de finale aller de la Ligue des champions. Les Madrilènes, vainqueurs des deux dernières éditions, n'ont plus que cette compétition pour sauver leur saison. Paris, de son côté, veut effacer ses vieux démons. Il s'agit aussi de prouver que les arrivées de Mbappé et Neymar lui ont fait franchir un cap.

    Cela fait deux mois que le Real Madrid et le PSG ne pensent quasiment qu'à ce mercredi 14 février 2018. Et ce n'est pas pour la Saint-Valentin que ces deux clubs sont en ébullition. Non, c'est bien pour la première de leurs deux confrontations en 8es de finale de la Ligue des champions que la pression est à son comble.

    Who you got? 🤔 #RealMadrid #Paris #UCL

    Une publication partagée par #UCL (@championsleague) le

    Le Real, spécialiste de la C1, n'a plus que ça à jouer

    Il y a quelques mois, peu de monde aurait parié que ce match aller serait une première finale dans la saison du Real Madrid. C'est pourtant le cas; largués en Liga, éliminés en Coupe du Roi, les Madrilènes n'ont plus que la Ligue des champions pour sauver leur saison. Vainqueurs de trois des quatre dernières éditions (2014, 2016 et 2017), les Merengue ont l'expérience du plus haut niveau européen.

    Les récents déboires du Real font pourtant craindre le pire. Le dernier mercato estival a été raté avec les départs d'excellents éléments (Pepe, James Rodriguez, Alvaro Morata) qui n'ont pas été remplacés dans un effectif désormais très limité. Les soucis en défense, les problèmes physiques de Gareth Bale, les malheurs de Karim Benzema, la forme aléatoire de Cristiano Ronaldo et les résultats négatifs ont dessiné les contours d'une saison ratée.

    Même Zinedine Zidane, l'idole du club, est menacé. L'entraîneur français est, comme ses hommes, face au mur. Un échec pourrait s'avérer fatal. Pour sauver les meubles et garder intact le prestige du Real Madrid, club le plus titré de l'histoire de la C1 (12 sacres), il faut passer l'écueil que représente le PSG.

    Le PSG a un traumastisme à évacuer et un potentiel à prouver

    En terminant premiers de leur groupe devant le Bayern Munich, les Parisiens espéraient hériter d'un tirage au sort abordable en 8e. Le sort en a décidé autrement: les Bavarois ont tiré Besiktas et Paris retrouve donc le Real Madrid, avec le petit avantage de recevoir au Parc des Princes au match retour le 6 mars. Les Rouge et Bleu font face à un géant du football mondial, le plus grand club d'Europe de ces dernières années.

    Un défi à la hauteur des ambitions parisiennes. Car ce PSG version 2017-2018 a frappé très fort l'été dernier en attirant Kylian Mbappé (prêt payant de 180 millions d'euros bonus compris) et surtout Neymar, arraché au Barça pour 222 millions d'euros. Ces deux joyaux sont censés enfin assouvir les rêves de grandeur des richissimes propriétaires qataris du PSG.

    Difficile, pourtant, de coller à Paris l'étiquette de favori. D'abord parce qu'en face, il y a le Real Madrid qui, même moins clinquant, conserve le pedrigree et l'aura des champions. Ensuite, le PSG a encore montré ses limites cette saison lors des grosses affiches jouées à l'extérieur: nul miraculeux à Marseille, défaite à Lyon, défaite à Munich... Enfin, impossible d'occulter le traumatisme de la remontada vécue au même stade de la compétition la saison dernière contre le Barça. C'est en partie pour ne plus revivre pareil cauchemar que Paris a dépensé sans vraiment compter en août dernier. Il est temps de voir ce que cela donne face à l'élite du ballon rond dans la plus prestigieuse des compétitions.

    A la fin, il y aura forcément un club heureux et un club plongé dans la crise. Cette première manche va livrer un premier verdict très attendu. Le Real n'a pas le droit à l'erreur. Ça tombe bien, Paris non plus.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.