GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Foot: Chelsea s’attaque à Barcelone et Manchester avec des doutes

    media L'Italien Antonio Conte s'agite devant le banc de touche de Chelsea lors d'un match des Londoniens. REUTERS/David Klein

    Chelsea accueille le FC Barcelone en huitième de finale aller de la Ligue des champions, ce 20 février 2018, quelques jours avant de jouer successivement chez deux autres ténors du Championnat d’Angleterre : Manchester United (25/02) et Manchester City (04/03). Les Londoniens, auteurs d’une saison décevante jusqu’ici, sortiront-ils grandis de cet enchaînement de matches prestigieux ?

    Le champion d’Angleterre de football 2016-2017 est à un tournant de la saison 2017-2018. Chelsea va en effet devoir se coltiner deux fois le FC Barcelone en coupe d’Europe des clubs (Ligue des champions UEFA) et deux ténors du championnat anglais (Premier League), Manchester United puis Manchester City, entre les deux rendez-vous européens.

    «Affronter Barcelone, un grand challenge pour nous»

    « Affronter Barcelone représente un grand challenge pour nous, a souligné l’entraîneur de Chelsea, Antonio Conte. On doit être enthousiaste à l’idée de disputer ce type de match, surtout contre cette équipe. Je considère Barcelone comme l’une des meilleures équipes au monde ».

    Depuis 2000, le club londonien a battu le Barça quatre fois, concédant par ailleurs trois défaites et cinq nuls. Pourtant, dans l’imaginaire collectif, le club espagnol fait figure de cauchemar des « Blues ».

    C’est sans doute parce que les Barcelonais ont parfois éliminé les Londoniens de manière cruelle en Ligue des champions (C1). Ce fut le cas notamment en 2009, lorsqu’Andrés Iniesta qualifia les Catalans dans les arrêts de jeu d’une demi-finale retour houleuse.

    Antonio Conte joue son avenir

    Cette fois, le Barça pourrait précipiter le licenciement d’Antonio Conte. L’Italien est très contesté avant ce huitième de finale aller de Ligue des champions, prévu le 20 février à Stamford Bridge. Chelsea réalise en effet une saison décevante jusqu’ici. Il est seulement 4e de Premier League, à la lutte avec Tottenham (5e) pour cette place directement qualificative en C1.

    Auteur d’un bon départ, en août-septembre, les « Blues » ont largement déçu depuis le début d’année 2018. Antonio Conte se voit ainsi reproché d’avoir laissé partir deux attaquants – l’Espagnol Diego Costa et le Belge Michy Batshuayi – qui revivent respectivement à l’Atletico Madrid et au Borussia Dortmund. L’ex-joueur et coach de la Juventus Turin peine en outre à faire bien jouer son équipe.

    « Quand on traverse une période avec de si mauvais résultats, la responsabilité est partagée entre moi, les joueurs et le club », s’était toutefois défendu l’intéressé, pointant du doigt le manque de « caractère » de ses protégés et l’investissement de ses dirigeants sur le marché des transferts.

    Des retrouvailles avec José Mourinho très attendues

    Cet hiver, Antonio Conte a tout de même obtenu le renfort du Français Olivier Giroud en attaque, le point faible de sa formation. « L’année dernière, on n'avait pas la Ligue des champions à disputer », a rappelé le joueur-vedette de Chelsea Eden Hazard. Le Belge admet volontiers qu’être champion d’Angleterre était donc nettement plus simple, la saison passée : « Cette fois, nous avons moins de temps pour préparer les matches. Chaque semaine, il y a trois rencontres au programme. »

    Chelsea va effectivement enchaîner avec des déplacements chez Manchester United (25 février) et Manchester City (4 mars) en Premier League, avant le huitième de finale retour en C1 (14 mars). Si Hazard et ses partenaires n’ont pas grand-chose à espérer sur la pelouse des « Citizens  », leaders au classement du championnat anglais, le choc face aux « Red Devils » est, lui très attendu.

    Parce que les Mancuniens et les Londoniens sont à la lutte pour être sur le podium de Prmier League. Et parce qu’Antonio Conte et José Mourinho, l’entraîneur d’United, se détestent profondément. Leurs retrouvailles sont très attendues. Reste à savoir si Conte sera toujours sur le banc des « Blues » dans une semaine…

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.