GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Athlétisme : la sensation sud-africaine Clarence Munyai

    media Le Sud-Africain Clarence Munyai lors des Mondiaux 2017. Glyn KIRK / AFP

    Sensation ce 16 mars 2018 aux Championnats d'Afrique du sud d'athlétisme : en demi-finale du 200 mètres, Clarence Munyai, âgé de 20 ans seulement, a signé un temps exceptionnel. En 19 secondes 69, il a effacé le record national de Wayde Van Niekerk. Avec ce chrono, dont on attendra avec impatience l'homologation, ce junior fait irruption dans le club des sprinteurs les plus rapides de l'histoire.

    Sidérant ! Clarence Munyai a beau être une étoile montante du sprint avec un titre de champion d'Afrique junior, avec une progression jusqu'alors régulière et un record qui était ce vendredi matin encore de 20 secondes et 10 centièmes, il a beau avoir profité des effets de l'altitude (Pretoria est à 1500 mètres), ces 19 secondes 69 sont une performance à la fois tout à fait inattendue et majeure.

    19.69, c'est 15 centièmes de mieux que le précédent record d'Afrique du sud établi l'an dernier par le phénoménal et polyvalent Wayde Van Niekerk.

    19.69, c'est aussi le meilleur chrono mondial depuis les 19.55 d'Usain Bolt en finale des Mondiaux de Pékin en août 2015.

    Clarence Munyai a couru ce 200 mètres plus vite que Carl Lewis ne l'a jamais fait, plus vite que Pietro Mennea, coupant la ligne d'arrivée de la piste bleue à un centième seulement du vieux record d'Afrique de Frankie Fredericks (19'.68 lorsqu'il est vice-champion olympique en 1996 à Atlanta).

    «Je suis vraiment comblé»

    Forfait pour la finale du 200 mètres des Championnats d'Afrique du Sud, le prodige n’en revenait toujours pas le lendemain. « Waouh, c’était une journée fantastique, s’est-il enflammé au micro de Noé Hochet-Bodin, correspondant de RFI. Je me sentais bien et le chrono a affiché '19.6'. C’est presque le record d’Afrique ! Donc je suis vraiment comblé. Je m’attendais plutôt à un 19.8. Je savais que j’avais ce temps dans les jambes. Mais là, 19.6 ! Je pensais que ce n’était pas dans mes cordes. Mais je prends, bien sûr ! C’était une course parfaite. Il y a peut-être encore des petites choses à améliorer... Mais alors des tous petits détails ».

    Sur son nuage, le Sud-Africain a conclu : « La façon dont j’ai couru hier, c’est la meilleure façon dont je puisse courir. Si j’avais fait ce temps aux Jeux olympiques de Rio en 2016, c'était synonyme de médaille d’or ! Mais bon, il ne faut pas s’avancer. Car pendant ces compétitions internationales, ce n’est pas une question de temps, mais une question d'envie de gagner ! Pour Tokyo en 2020, si tout va bien jusque-là, je peux apporter une médaille sur 100 mètres ou 200 mètres à l’Afrique du Sud. »

    Clarence Munyai entre au passage à toute vitesse dans le top 10 des meilleurs sprinteurs de tous les temps sur le demi-tour de piste. Avec en prime un record de précocité car personne n'a jamais bouclé un 200 mètres aussi vite, aussi jeune : 19.69 à 20 ans et 1 mois alors que l'Américain Xavier Carter avait couru en 19.63 à 20 ans et 6 mois.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.