GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Equipe de France: qui parmi les 23 Bleus pour le Mondial 2018?

    media Le onze-type de l'équipe de France de football qui a battu la Russie en amical (1-3) le 27 mars 2018. Grigory Dukor/Reuters

    La France a disputé son dernier match amical contre la Russie (victoire 1-3 à Saint-Pétersbourg) avant la fameuse liste des 23 joueurs que Didier Deschamps sélectionnera pour disputer la prochaine Coupe du monde. Il ne reste que quelques semaines pour faire bouger les lignes et intégrer un groupe bleu déjà bien formé.

    La défaite contre la Colombie (2-3 au Stade de France le 23 mars) et la victoire poussive contre la Russie (1-3 à Saint-Pétersbourg le 27 mars) ont constitué l’ultime répétition de l’équipe de France. Cette trêve internationale et ces matches amicaux étaient le dernier rendez-vous de Didier Deschamps avec son groupe.

    Chaque joueur a retrouvé son club, et désormais, il ne reste qu’un mois et demi de compétition avant le 15 mai prochain. Ce jour-là, le sélectionneur dévoilera la liste des 23 Français qui disputeront la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet). Et à la lumière des matches joués depuis l’Euro 2016, des sélections successives et des prestations livrées, le groupe des Bleus a déjà une grosse ossature, à laquelle il ne manque que quelques finitions.

    Pas de surprise en vue chez les gardiens

    C’est sans doute le poste qui pose le moins question. Depuis bientôt dix ans, chez les Bleus, la hiérarchie est établie: Hugo Lloris (Tottenham) est le gardien n°1 et Steve Mandanda (Marseille) est le n°2. Cela ne changera pas, d’autant plus que Lloris est le capitaine tricolore. Depuis la fin de l’Euro 2016, le rôle de 3e gardien est dévolu à Alphonse Areola (Paris). En cas de problème, Benoît Costil (Bordeaux) et Benjamin Lecomte (Montpellier), voire Stéphane Ruffier (Saint-Etienne) et le très jeune Alban Lafont (Toulouse), 19 ans, se tiennent prêts.

    Défense: chantier et doutes à gauche

    Les couloirs de l’équipe de France suscitent le plus d’interrogation. A droite, après des années d’alternance entre Mathieu Debuchy, Bacary Sagna et Christophe Jallet, le titulaire naturel est désormais Djibril Sidibé (Monaco). Son remplaçant désigné est Benjamin Pavard (Stuttgart), le défenseur qui monte en Allemagne. Ce dernier a encore été appelé, malgré le retour en forme de Mathieu Debuchy (Saint-Etienne). Christophe Jallet (Nice), longtemps blessé cette saison et encore indisponible, représente une autre alternative, mais ses chances sont minces.

    Dans l’axe, Didier Deschamps accorde sa confiance à Raphaël Varane (Real Madrid), Laurent Koscielny (Arsenal), Samuel Umtiti (Barcelone) et Presnel Kimpembe (Paris). Reste à savoir quelle charnière il privilégiera. Umtiti a été à la peine lors du dernier rassemblement, mais le Blaugrana est le joueur le plus utilisé par le sélectionneur. Koscielny et Varane ont chacun leurs qualités, mais attention aux blessures qui ne les ont déjà pas épargnés dans le passé. Et le joueur d'Arsenal pourrait pâtir de la mauvaise saison de son club. Kimpembe, lui, a honoré sa première cape en jouant dix minutes en Russie. Derrière ces quatre-là, Aymeric Laporte (Manchester City), Adil Rami (Marseille) et Kurt Zouma (Stoke) veillent. Mamadou Sakho (Crystal Palace), ancien homme de base, a perdu sa place depuis son Euro 2016 manqué et sa mise à l’écart à Liverpool.

    C’est à gauche qu’il y a le plus de questions. Le favori en tant que titulaire est Benjamin Mendy (Manchester City), mais le latéral se remet d’une grave blessure au genou droit. Il revient bien, mais sera-t-il fin prêt pour le Mondial? A la peine en club, Layvin Kurzawa (Paris) a pris du retard sur Lucas Digne (Barcelone) et même Lucas Hernandez (Atlético de Madrid), appelé contre la Colombie et la Russie alors que le Parisien n’était pas convoqué. Jordan Amavi (Marseille) est aussi en embuscade.

    De l’expérience et de la jeunesse attendues au milieu

    Au milieu de terrain, trois joueurs sont quasi sûrs d’être du voyage: N’Golo Kanté (Chelsea), indispensable sentinelle, Blaise Matuidi (Juventus), infatigable relayeur, et Paul Pogba (Manchester United), immense talent dont on attend toujours plus. Corentin Tolisso (Bayern Munich) et Adrien Rabiot (Paris), jeunes et talentueux, ont aussi de bonnes chances d’en être, comme Thomas Lemar (Monaco), qui présente en plus les avantages d’être adroit sur coups de pied arrêtés et de pouvoir jouer plus haut.

    Moussa Sissoko (Tottenham) a perdu du crédit ces derniers mois auprès de Didier Deschamps, et Steven Nzonzi (Séville) doit faire face à une féroce concurrence. Geoffrey Kondogbia (Valence) part de loin malgré sa bonne saison en Espagne, Tiémoué Bakayoko (Chelsea) est à la peine et Yohan Cabaye (Crystal Palace) n’a plus porté le maillot bleu depuis l’Euro 2016. Le jeune Houssem Aouar (Lyon), 19 ans, est promis à un bel avenir, mais ce Mondial arrive sans doute un peu tôt.

    Beaucoup de candidats en attaque

    En attaque, ils sont plusieurs à se battre pour peu de places. Antoine Griezmann (Atlético de Madrid) et Kylian Mbappé (Paris) sont indéboulonnables. Son statut s’est un peu effiloché mais Olivier Giroud (Chelsea) reste une option très appréciée de Deschamps et un buteur efficace en Bleu. Ousmane Dembélé (Barcelone) représente, comme Mbappé, l’avenir de la sélection. Il n’est pas indiscutable et son match contre la Russie n’a pas été brillant, mais il serait étonnant que le sélectionneur se passe d’un tel feu follet en pleine progression.

    Qui les accompagnera? Kingsley Coman (Bayern Munich) semble tout indiqué, mais le jeune attaquant a dû se faire opérer de la cheville gauche et espère être rétabli à temps pour le Mondial. Anthony Martial (Manchester United) n’a pas convaincu face aux Russes et pourrait pâtir de la saison délicate des Red Devils au sein desquels il n’est pas toujours titulaire. Dimitri Payet (Marseille) traverse une saison en dents de scie et a pris du retard. Des doutes entourent encore Florian Thauvin (Marseille); l’attaquant brille à l’OM, mais peut-il en faire autant lorsque le niveau s’élève davantage? Nabil Fekir (Lyon) peut apporter quelque chose, mais ses problèmes de genou et son positionnement – il excelle dans l’axe, moins sur les côtés – suscitent l’hésitation. Enfin, Alexandre Lacazette (Arsenal) et Wissam Ben Yedder (Séville) ont des arguments, bien que sur la forme de ces derniers mois, le Sévillan a pris une longueur d’avance sur le Gunner.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.