GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Attentat d'Ahvaz: l'Iran convoque trois diplomates européens (agence officielle)
    Sports

    Gianluigi Buffon a réussi ses adieux à la Juventus

    media Gianluigi Buffon a porté la tunique de la Juventus pour la dernière fois samedi 19 mai 2018 contre le Hellas Vérone. Massimo Pinca/Reuters

    L’emblématique gardien italien a disputé son 656e et dernier match sous les couleurs de la Vieille Dame ce samedi 19 mai contre le Hellas Vérone (2-1). Les tifosi lui ont réservé de nombreux hommages. « Gigi » Buffon restera comme un symbole à Turin, son club durant 17 saisons où il a quasiment tout connu et gagné.

    La belle histoire a pris fin, comme prévu, ce samedi 19 mai. Gianluigi Buffon, l’un des meilleurs gardiens de l’histoire, et la Juventus Turin, l’un des plus grands clubs du monde, ont mis fin à une aventure commune débutée il y a 17 ans. Le portier a porté le maillot des Bianconeri pour la dernière fois face au Hellas Vérone, dans le cadre de la dernière journée de la saison 2017-2018 du championnat d’Italie.

    6111 Seimilacentoundici giorni. Semilacentoundici attimi di pura passione. Di gioia, di pianti, di sconfitte e di vittorie. Grazie. Grazie ad ognuno di voi. Perché ognuno di voi ha contribuito a rendere speciale ogni istante della mia vita in bianconero. Una vita che è diventata una seconda pelle. Una pelle che ho indossato, amato e rispettato. E che ho custodito e protetto con tutto me stesso. Con tutti i miei limiti, ma anche con tutta la passione che mi ha sempre accompagnato. Con domani si conclude un percorso. Termina un libro che abbiamo scritto insieme. L’emozione è tanta. Troppa. Comincerà inevitabilmente un percorso nuovo. Un libro nuovo. Deve cominciare. Per la Juventus che rimarrà oltre qualunque calciatore, sempre! E che continuerà a scrivere altre pagine importanti del suo libro che io penso e immagino infinito. Perché il suo è un dna unico ed ineguagliabile. Irripetibile e magnifico. La Juve è una famiglia. La mia famiglia. E io non smetterò mai di amarla, ringraziarla e chiamarla “casa”. Perché mi ha dato tanto. Tutto. Sicuramente molto più di quanto io non abbia fatto nei suoi confronti. Comincerà inevitabilmente un percorso nuovo. Un libro nuovo. Deve cominciare. Per me che imparerò a guardare il futuro con occhi diversi. Che inizierò a raccogliere le nuove sfide che la vita mi proporrà con la curiosità di chi non vuole smettere di sentirsi “in gioco”. E che sentirò il sano timore di chi di sfide ne ha vissute tante, a volte vinte, molte altre perse, ma che è consapevole che ognuna di esse è diversa dalla precedente. E pertanto più difficile. Sono arrivato allo stadio in bicicletta. Ero tanto giovane. E domani vorrei metaforicamente allontanarmi a piedi per poter assaporare ogni istante, sentire la fatica del distacco. E la gioia dei saluti. Per emozionarmi. E per capire che mai sarò lontano da quel posto che chiamerò “casa”. Per sempre! E per poter salutare i compagni e gli amici che mai smetterò di chiamare FRATELLI. Fino alla fine! Per sempre vostro, Gianluigi Buffon

    Une publication partagée par Gianluigi Buffon (@gianluigibuffon) le

    Une véritable référence planétaire

    Durant l’été 2001, la Juventus, enrichie par la vente de Zinedine Zidane au Real Madrid pour 75 millions d’euros, faisait des folies pour renforcer son équipe. Le club turinois fit venir Lilian Thuram de Parme (41,5 millions d’euros), Pavel Nedved et Marcelos Salas de la Lazio Rome (38 millions d’euros et 25 millions d’euros) et enfin Gianluigi Buffon, également de Parme. A ce jour, ce dernier reste le gardien de but le plus cher de l’histoire : la Juve déboursa 53 millions d’euros pour lui.

    Depuis, les années ont passé et les titres se sont accumulés pour « Gigi » Buffon. Avec la Juventus, il a tout gagné en Italie. Il est même resté en 2006 quand les Bianconeri furent rétrogradés en Serie B après le scandale du Calciopoli (une affaire de matches truqués). Seule la Ligue des champions s’est toujours refusée à lui, avec trois finales perdues.

    Exceptionnel dans sa cage, Buffon a séduit bien au-delà de Turin. Cinq fois élu meilleur gardien du monde, 2e au classement du Ballon d’Or en 2006, l’Italien a acquis une reconnaissance internationale, avec en point d’orgue cette Coupe du monde remportée en 2006 et durant laquelle il n’encaissa que deux buts (un contre-son-camp de Cristian Zaccardo en match de poules et un penalty du Français Zinedine Zidane en finale).

     

    L'hommage du public au « meilleur gardien de tous les temps »

    Ce samedi, la Vieille Dame s’est mise en quatre pour saluer une dernière fois son gardien adulé. La Juventus avait préparé des maillots spéciaux, frappés du mot-dièse (hashtag) #UN1CO, qui signifie « Unique » avec le chiffre 1, en référence au numéro du maillot de Gianluigi Buffon. Dans les tribunes de l'Allianz-Stadium, les tifosi n’avaient d’yeux que pour lui. Les maillots, t-shirts et autres accessoires à sa gloire étaient innombrables.

    Les tifosi de la Juventus ont rendu hommage à Gianluigi Buffon lors du dernier match du gardien avec la Vieille Dame. Massimo Pinca/Reuters

    De grands tifos en l’honneur du gardien ont été étendus dans les travées du stade. Avant le coup d’envoi, Buffon, d’ordinaire très sérieux et concentré, s’est offert pour l’occasion un bain de foule intense avec ses supporters. Beaucoup n’ont pu retenir leurs larmes en étreignant leur idole, que l’entraîneur turinois Massimiliano Allegri a qualifié de « meilleur gardien de tous les temps ».

    Puis, est venu le moment de jouer ce 640e et dernier match en Serie A (en comptant ceux avec Parme), sans grand enjeu puisque la Juventus était déjà sacrée championne et que le Hellas Vérone était déjà relégué. Brassard de capitaine au bras, Gianluigi Buffon a quand même tenu a livré une belle prestation. Et il a réussi : ses coéquipiers Daniele Rugani et Miralem Pjanic ont marqué en seconde période, et lui a encore gardé sa cage inviolée. En 655 matches avec la Juventus (toutes compétitions confondues), Buffon a donc signé sa 301e « clean sheet » (expression désignant un match sans encaisser de but).

    Après les larmes, un avenir au PSG peut-être ?

    Le moment le plus attendu est arrivé à la 63e minute, quand Gianluigi Buffon a été remplacé par Carlo Pinsoglio. Une intense standing ovation lui a été réservé par le stade. Lui-même a pris tout son temps pour sortir, étreignant ses coéquipiers et même ses adversaires avant de quitter le terrain de ses exploits. Buffon n’a pas pu retenir ses larmes au moment d’adresser de grands signes à des tifosi tout aussi émus.

    Gianluigi Buffon au moment de son remplacement face au Hellas Vérone lors de son dernier match avec la Juventus. Stefani Rellandini/Reuters

    C’est du banc que le gardien a vu son successeur encaisser un but sans que cela n’empêche la Juve de s’imposer à la fin (2-1). Une ultime victoire donc pour le grand Gianluigi Buffon, bien installé parmi les plus grandes légendes de la Juve aux côtés des Michel Platini, Alessandro Del Piero, Omar Sivori, Giampiero Boniperti, Pavel Nedved, Dino Zoff…

    Enfin, sous la pluie, le gardien-capitaine et ses coéquipiers ont reçu leur 34e Scudetto, leur 7e consécutif. Gianluigi Buffon a pu fêter ce nouveau sacre. C'est son dernier. Désormais, le gardien doit déterminer son avenir. Va-t-il mettre un terme à son immense carrière ? Va-t-il accepter le poste de dirigeant que lui propose la Fédération italienne de football ? Ou va-t-il relever un dernier défi à l’étranger, et pourquoi pas au PSG, qui serait très intéressé d’après les rumeurs dans la presse française ? « Gigi » Buffon ne manque pas d’options. Il devrait rapidement s’exprimer à ce sujet.

    Gianluigi Buffon, le gardien et capitaine de la Juventus, porté en triomphe par ses coéquipiers après son dernier match chez les Bianconeri. Stefani Rellandini/Reuters

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.