Mondial 2018: la France possède la sélection la plus chère, selon une étude - Coupe du monde 2018 - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Mondial 2018: la France possède la sélection la plus chère, selon une étude

media Kylian Mbappé sous les couleurs de l'équipe de France en amical face aux Etats-Unis le 9 juin 2018, à quelques jours du début de la Coupe du monde en Russie. Emmanuel Foudrot/Reuters

L’observatoire du football du CIES est formel : l’effectif des Bleus de Didier Deschamps est le plus onéreux parmi toutes les sélections présentes en Russie.

Si on ne connaît pas encore le niveau de performance de l’équipe de France de football à la Coupe du monde qui s’ouvre en Russie jeudi 14 juin, les Bleus tiennent déjà une première place, celle de l’effectif « potentiellement » le plus cher.

Selon un classement effectué par l’observatoire du football du Centre international d’étude du sport (CIES), basé en Suisse, la valeur de transfert des joueurs sélectionnés par la France serait de 1,41 milliard d’euros, devant l’Angleterre (1,39 milliard) et le Brésil (1,27 milliard).

Ces évaluations des valeurs marchandes des équipes participant à la Coupe du monde font référence, selon l’observatoire, « au juste prix que les acheteurs potentiels devraient payer pour recruter les joueurs ». Figurent parmi les critères pris en compte : les performances sportives tant des joueurs que de leurs clubs d’appartenance, mais aussi l’âge et la durée des contrats en cours des footballeurs sélectionnés.

A titre d’exemple, le Français Kylian Mbappé, qui joue au Paris-Saint-Germain, 19 ans et dont le contrat expire dans quatre ans, possède une valeur de transfert de 186,5 millions selon l’observatoire.

En queue de classement, on retrouve trois pays non européens dont très peu de joueurs figurent dans les effectifs des clubs des championnats les plus compétitifs : Panama, Arabie saoudite et Iran. « La Coupe du Monde, note l’observatoire, va probablement permettre à certains [de leurs joueurs] de se faire repérer par des équipes plus huppées. »

Globalement, la valeur de transfert de l’ensemble des joueurs qui prendront part à la Coupe du Monde est estimée à 12,6 milliards d’euros.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.