GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Mondial 2018: l’Allemagne, un champion du monde sur un fil

    media Les Allemands sonnés après leur défaite face au Mexique (1-0), le 17 juin 2018. REUTERS/Christian Hartmann

    Détentrice de la Coupe du monde, l'Allemagne est à 90 minutes d'une humiliation historique : en cas de défaite samedi contre la Suède à Sotchi (18h TU), elle quitterait un Mondial avant les 8es de finale, pour la première fois de son histoire.

    En Allemagne, la presse et la majorité des anciennes gloires de la Mannschaft, les Breitner, Matthäus et autre Effenberg ont éreinté l'équipe, pointant non seulement les lacunes tactiques et techniques, mais aussi et surtout l'état d'esprit de champions du monde qui ont semblé endormis sur leurs lauriers désormais fanés... « On ne peut plus se permettre un match comme ça, sinon nous allons rentrer à la maison, a admis jeudi le défenseur central Mats Hummels. Nous avons définitivement compris que seules des performances de très haut niveau nous permettront d'aller plus loin. »

    En 1982 déjà…

    Contre des Suédois en pleine confiance, la tâche s'annonce rude. Les Scandinaves, qui ont privé l'Italie du Mondial en s'imposant en barrages, ont tout à gagner et peu à perdre. S'ils l'emportent, ils peuvent décrocher dès ce samedi leur billet pour le tour suivant, à condition que, parallèlement, la Corée du Sud batte le Mexique.

    Dans le camp des Allemands à Sotchi, sous le soleil de la mer Noire, après l'auto-critique du début de semaine on cultive désormais la pensée positive. « Nous devons gagner, nous n'avons plus de joker », admet le milieu défensif Sami Khedira, très décevant dimanche. « Mais le groupe est solide, nous avons beaucoup de joueurs qui n'ont pas encore joué et qui sont chauds, je crois que nous pouvons le faire », estime-t-il.

    « Cette équipe et cet entraîneur ont souvent prouvé qu'ils savaient gérer la pression », renchérit Hans-Dieter Hermann, le préparateur mental qui accompagne la Mannschaft depuis 2004.

    Cette fois pourtant, la situation est quasi-inédite: jamais depuis 1982 l'Allemagne ne s'est trouvée en position d'être éliminée d'un Mondial dès le deuxième match. Cette année-là, après une surprenante défaite d'entrée contre l'Algérie, elle avait tout de même atteint la finale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.