GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Mondial 2018: l’Allemagne a eu très chaud face à la Suède

    media Toni Kroos vient de marquer le deuxième but pour l'Allemagne. REUTERS/Michael Dalder

    L'Allemagne, championne du monde en titre, a conservé ses chances de qualification pour les huitièmes de finale du Mondial-2018 en battant la Suède en toute fin de match (2-1), samedi à Sotchi.  Après sa défaite initiale contre le Mexique (1-0), la Mannschaft a été menée face aux Suédois à la mi-temps, puis a tremblé jusqu'à un coup franc de Toni Kroos (90+5).

    D'un souffle ! Toni Kroos a offert dans les dernières secondes un succès qui permet à l'Allemagne, champion en titre, de garder ses chances de qualification. Le joueur du Real Madrid, coupable sur le but suédois, s'est bien racheté.  La Mannschaft s'est donné les moyens - à dix contre onze après l'exclusion de Jérôme Boateng - d'échapper à la malédiction des champions du monde en titre, éliminés au premier tour du Mondial trois fois sur quatre au XXIe siècle.  Après la France en 2002, l'Italie en 2010 et l'Espagne en 2014, l'Allemagne en 2018 ? «Ca n'arrivera pas», avait sèchement répondu Joachim Löw avant le match à un journaliste qui lui rappelait les déboires des précédents champions, après la défaite inaugurale 0-1 contre le Mexique.

    Tout se joue mercredi…

    Pour l'heure, l'Allemagne n'est pas condamnée. Mais le coach est passé par tous les états. La détresse, d'abord, quand le Suédois Ola Toivonen avait ouvert la marque à la 32e minute, sur une erreur de Toni Kroos. Un regain de forme ensuite quand Marco Reus a égalisé (48e).

    Reus, c'est un des atouts abattus par Löw, tout comme Sebastian Rudy, préférés dans un onze titulaire bouleversé à Mesut Özil et Sami Khedira, sacrifiés. Puis la délivrance, enfin, quand Kroos a réussi à tromper sur le fil Robin Olsen, le gardien suédois jusqu'ici en état de grâce (90e+5). Un scénario incroyable.

    Tout va se jouer mercredi pour la dernière journée de groupe. La Mannschaft (2e avec 3 points) jouera contre la Corée du sud (dernière avec zéro point), tandis que le Mexique (1er avec 6 points) évoluera contre la Suède (3e avec 3 points). Trois équipes peuvent passer en 8e de finale: la différence de buts sera cruciale.

    Coupe du monde 2018: calendrier, résultats et classements

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.