GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Cristiano Ronaldo passe du Real Madrid à la Juventus

    media Le Portugais Cristiano Ronaldo auteur d'un retourné acrobatique avec le Real Madrid face à la Juventus Turin, en quart de finale de la Ligue des champions, le 3 avril 2018. Alberto PIZZOLI / AFP

    La superstar du football Cristiano Ronaldo quitte le Real Madrid pour la Juventus Turin, après neuf saisons dans le Championnat d’Espagne. L’attaquant portugais âgé de 33 ans a été recruté par le club italien, ce 10 juillet 2018, contre un chèque évalué par les médias locaux à 105 millions d’euros.

    Les amateurs de football sont en émoi ce 10 juillet et ce n’est pas seulement à cause de la Coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet en Russie). Cristiano Ronaldo, considéré comme le meilleur footballeur actuel avec l’Argentin Lionel Messi, vient en effet de donner une nouvelle direction à son incroyable carrière. A 33 ans, le Portugais va ainsi poursuivre son parcours à la Juventus Turin, dans le championnat italien (Série A), et ce durant les quatre prochaines années.

    L’attaquant quitte donc le Real Madrid après neuf saisons dans le championnat espagnol (Liga) et 451 buts marqués en 438 matches toutes compétitions confondues.

    Un salaire faramineux, surtout pour un joueur de 33 ans

    A la « Juve », l’intéressé devrait toucher une trentaine de millions d’euros par saison, largement au-dessus de ses émoluments espagnols actuels (environ 23 millions nets). Le coût global de l’opération avoisinerait les 400 millions d’euros bruts pour les Turinois, selon des médias ibères et italiens, entre l’indemnité de transfert, les salaires de l’intéressé, ainsi que les taxes et autres commissions.

    Bref, des sommes faramineuses. Surtout pour un sportif qui s’approche de la retraite. Mais en Série A, championnat où le jeu est moins rapide et où la culture tactique est prépondérante, les éléments âgés sont toujours très bien considérés et traités.

    Un duel légendaire avec le Barça de Messi

    Cristiano Ronaldo avait été transféré en 2009 de Manchester United (Angleterre) au Real Madrid contre 94 millions d’euros environ, un record à l’époque. L’investissement s’est toutefois révélé fructueux pour les Madrilènes. Ces derniers  ont depuis remporté, notamment, deux titres de champion (2012 et 2017), deux coupes d’Espagne (2011 et 2014), trois Supercoupes de l’UEFA (2014, 2016 et 2017), trois Coupes du monde des clubs (2014, 2016 et 2017) et surtout quatre Ligue des champions (2014, 2016, 2017, 2018), la compétition de clubs la plus prestigieuse qui soit. Sans parler du juteux merchandising autour d’une icône qui compte 74 millions d’abonnés sur Twitter.
    Pendant près d’une décennie, le duel entre le FC Barcelone de Lionel Messi et le Real Madrid de Cristiano Ronaldo a en outre déchaîné les passions partout sur la planète. Les « clasicos » sont désormais les matches les plus attendus de l’année. Et le débat entre fans de l’Argentin et du Lusitanien, sur « qui est le plus fort ? » est devenu le plus virulent de l’univers du ballon rond.

    Cristiano Ronaldo part au sommet, mais…

    Le 29 novembre 2010, le Barça de Messi (à droite) inflige un cinglant 5-0 au Real d'un Ronaldo humilié. JOSEP LAGO / AFP

    Durant les trois premières saisons, Cristiano Ronaldo enrage en tout cas devant la domination du Barça et de son rival Messi, élu meilleur joueur au monde (Ballon d’or) 2009, 2010, 2011 et 2012. Mais celui qui a été formé au Sporting Portugal reprend progressivement le dessus. Il est désigné Ballon d’or 2013, 2014, 2016 et 2017, en attendant sans doute un sixième sacre, en 2018.

    Seul bémol, Cristiano Ronaldo n’est jamais totalement entré dans le cœur des fans madrilènes, qui lui préfèrent des icônes passées du Real, comme l’Hispano-Argentin Alfredo Di Stefano (1953-1964). Car, de fait, le Portugais, souvent jugé arrogant, égoïste et caractériel, ne colle pas avec l’image idéale du joueur « merengue ».

    Avec ses dirigeants, Cristiano Ronaldo a toujours eu des rapports compliqués. Il a souvent estimé ne pas avoir été aussi soutenu et valorisé que Messi par le Barça, y compris d’un point de vue financier. Ses démêlés avec le fisc espagnol pour fraude fiscale, conclus par un arrangement de 18,8 millions d’euros, ont d’ailleurs fini par convaincre celui qu’on surnomme « CR7 » de quitter l’Espagne pour l’Italie. Le Paris Saint-Germain lui a fait les yeux doux durant plusieurs années. Mais le vainqueur de l’Euro 2016 avec le Portugal a préféré continuer son chemin dans un grand club. Une Juventus Turin qui a buté face au Real en finale de la Ligue des champions 2017 ou en quart de finale de la dernière édition avec un retourné acrobatique de Ronaldo. Une « Vieille Dame » - le surnom du club turinois - qui compte sur sa recrue pour retrouver les sommets européens.

    Le Portugais Cristiano Ronaldo pose avec le trophée remis au vainqueur de la Ligue des champions, le 26 mai 2018 à Kiev. Sergei SUPINSKY / AFP

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.