GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Basket-ball: les adieux de Manu Ginobili à la NBA

    media Manu Ginobili en 2013. Reuters

    L'arrière international argentin Manu Ginobili, 41 ans, a annoncé prendre sa retraite au terme d'une carrière de 23 ans, dont 20 dans la seule franchise NBA des San Antonio Spurs. Surnommé « El Manu », il a remporté quatre titres de champion avec les Spurs (2003, 2005, 2007, 2014) et un titre olympique avec l'Albiceleste.

    Après vingt-trois années de carrière dont vingt dans la seule franchise NBA des San Antonio Spurs, l'arrière international argentin Manu Ginobili, 41 ans, prend sa retraite.

    « Ce fut un parcours fabuleux »

    « J'annonce mon retrait du basket-ball. IMMENSE GRATITUDE à tout le monde (ma famille, mes amis, mes coéquipiers, mes entraîneurs, mes fans) qui a été impliqué dans ma vie au cours de mes 23 dernières années », a tweeté le quadruple champion NBA et médaillé d'or olympique. « Ce fut un parcours fabuleux. Bien au-delà de mes rêves les plus fous », a-t-il conclu sur le réseau social.

    C’est en Italie qu’Emanuel Ginobili, dit « El Manu », a commencé sa carrière européenne en 1998. Il rejoint le club de Viola Reggio de Calabre, avec lequel il joue les saisons 1998-1999 et 1999-2000. Il avait auparavant goûté aux parquets argentins dans la ligue argentine de basket-ball pour l'équipe d'Andino Sport Club, à La Rioja. Très vite, on décèle un potentiel énorme chez ce garçon de Bahía Blanca, dans la province de Buenos Aires.

    Au bout de l’histoire, Ginobili  remporte quatre titres de champion avec les Spurs (2003, 2005, 2007, 2014) qu'il rejoint en 2002 en provenance du Virtus Bologne (Italie). Sa carrière est aussi auréolée d’un titre olympique en 2004 à Athènes. L'Albiceleste finira par étriller l'Italie en finale, après avoir sorti les Etats-Unis du jeune LeBron James au tour précédent. Ginobili, désigné meilleur joueur du tournoi, avait été vice-champion du monde deux années plus tôt. En 2001, il s’était offert l’Euroligue.

    Les grandes années des Spurs

    Avec Tim Duncan et Tony Parker, Ginobili a vécu les grandes heures des Spurs sous la houlette de Gregg Popovich : quatorze saisons d'affilée en play-offs. « Tu es un vrai champion, mon ami. Et l'un des meilleurs que j'ai pu affronter. Profite de ta vie après le jeu, hermano. Tu mérites ça et bien plus encore », a écrit Kobe Bryant. D’autres stars du basket ont rendu un hommage appuyé à l’Argentin comme Dwyane Wade qui salut l’artiste : « Merci Manu Ginobili d'avoir fait avancer le jeu et d'avoir montré aux joueurs du monde entier à quoi ressemblait un vrai champion. »

    Manu Ginobili, qui a été sélectionné à deux reprises pour le match des Étoiles (All Star Game), en 2005 et 2011 et a disputé 1 057 matches avec les Spurs de San Antonio, pour des moyennes de 13,3 points, 3,8 passes décisives, 3,5 rebonds et de 1,32 interception par match. Il compte également à son actif 218 rencontres lors des play-offs NBA.

    « J’ai 41 ans et j’ai plutôt bien étiré mon passage dans le basket, non ? D’ailleurs, dans ma tête, la dernière saison a toujours été "la dernière". Je ne l’ai jamais dit parce que je ne voulais pas limiter mes options, je voulais garder la porte ouverte, au cas où je changerais d’avis, ou que je continuerais à sentir la force physique et mentale d’affronter une nouvelle saison », a-t-il écrit dans une longue lettre publiée par le quotidien argentin La Nación.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.