GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Septembre
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Ligue des nations: l'Espagne donne une bonne leçon à la Croatie de Modric

    media Saul Niguez après son but face à la Croatie, le 11 septembre 2018. REUTERS/Heino Kalis

    L’Espagne a balayé la Croatie, finaliste de la dernière Coupe du Monde (6-0) mardi dans un match comptant pour la deuxième journée de la Ligue des Nations.  Malgré la présence du meilleur joueur de la Coupe du monde, Luka Modric, les face aux hommes de Luis Enrique, qui s'est appuyé sur une colonne vertébrale de six joueurs du Real Madrid, ont réussi une démonstration de force.

    L'Espagne, en pleine reconstruction après un Mondial raté (élimination en 8es), a confirmé que son retour au premier plan pourrait vite arriver en humiliant la Croatie vice-championne du monde (6-0), signant mardi son second succès en deux matches de Ligue des nations. Dans leur groupe 4 de la Ligue des nations, les Espagnols avaient la lourde tâche de défier à trois jours d'intervalle l'Angleterre puis la Croatie, respectivement demi-finaliste et finaliste du Mondial. Pas simple.

    Mais les hommes de Luis Enrique, vainqueurs chez les Anglais samedi (2-1), ont facilement maîtrisé les Croates à Elche, grâce notamment à de jolis buts signés Saul Niguez (24) et Marco Asensio (33). Ce dernier, qui a ouvert son compteur avec la Roja, aurait même mérité un doublé à la 35e minute, mais sa frappe magistrale a été propulsée dans le but contre son camp par le gardien croate Lovre Kalinic après avoir touché la barre. Le Madrilène s'est consolé avec trois passes décisives en seconde période, sur les buts de Rodrigo (49), Sergio Ramos (57) et Isco (70).

    Luka Modric, meilleur joueur du Mondial et l'un des favoris au Ballon d'or, a été inexistant, comme rarement cette saison. Le manque de rythme après de courtes vacances, et l'absence de quelques cadres dont celle, majeure, de Mario Mandzukic en pointe - l'attaquant a pris sa retraite internationale - ont miné l'équipe de Zlatko Dalic.

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.