GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Iran: «plusieurs civils» et huit «militaires» tués dans un attentat à Ahvaz (agence officielle)
    • Iran: des victimes dans une attaque contre un défilé militaire (TV d'Etat)
    • Missiles: l'Iran «augmentera jour après jour ses capacités défensives» (Rohani)
    Sports

    Tennis: le retour au Japon de Naomi Osaka, entre triomphe et questions

    media Naomi Osaka lors d'une conférence à Yokohama le 13 septembre 2018. REUTERS/Toru Hanai

    La joueuse de tennis Naomi Osaka a été accueillie en star a son arrivée à Tokyo ce jeudi 13 septembre 2018. Première Japonaise à avoir gagné un titre de Grand Chelem, à l'US Open, la jeune femme de 20 ans était attendue, malgré l'heure matinale, par des dizaines de fans et de journalistes à l'aéroport de Haneda. Son triomphe incite, aujourd'hui, le Japon a redéfinir son identité et ses notions de pureté raciale.

    Avec notre correspondant au Japon Frédéric Charles.

    « Il n'y a aucun doute, Naomi Osaka est Japonaise ! » déclare à une chaîne de télévision une de ses fans venue saluer à l'aéroport de Haneda à Tokyo, la jeune femme de 20 ans née d'une mère japonaise et d'un père haïtien.

    Un peu plus tard, un journaliste demande à la championne de tennis ce qu'elle ressent par rapport au fait d'être métisse, d'être une Japonaise noire dans un pays qui cultive encore le mythe de son homogénéite ethnique ?

    Réponse de Naomi Osaka: « Je suis ce que je suis ! »

    Sur les réseaux sociaux japonais, d'autres métisses réagissent: « Les Japonais prétendent que Naomi Osaka est authentiquement japonaise parce que c'est une star. Mais les préjudices attachés à la mixité ethnique demeurent ici. »

    Débat rouvert sur l'identité japonaise

    Naomi Osaka, qui est née dans la ville d'Osaka, déménagea avec ses parents à New York à l'âge de trois ans et a la double nationalité.

    En 2015, l'élection d'une Miss Japon également noire avait suscité une polémique. Etait-elle en mesure d'incarner la beauté japonaise ?

    Le Japon vieillissant est forcé de s'entrouvrir à l'immigration. La notoriété mondiale de Naomi Osaka force les Japonais à reconnaître que leur pays comporte des minorités ethniques et à se construire une identité nationale qui correspond au monde contemporain, selon Doudou Diène, un ancien rapporteur spécial de la Commission des droits de l'homme de l'ONU.

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.