GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pour l'ancien président de la République, François Hollande, le mouvement des «gilets jaunes» est en «phase de conclusion»
    • Mouvement des «gilets jaunes»: «Moins de 3000 manifestants» à Paris en début d'après-midi (préfecture)
    • «Gilets jaunes»: 63 gardes à vue à Paris contre 335 samedi dernier à la mi-journée, indique la préfecture
    • «Gilets jaunes»: un conducteur décède après avoir percuté un camion à la frontière belge (préfecture)
    Sports

    Antidopage: l’agence russe réintégrée par l'AMA après 3 ans de suspension

    media Un panneau en cyrillique indiquant l'agence antidopage russe, la Rusada. REUTERS/Maxim Shemetov/File Photo

    L’Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé de réintégrer l’agence antidopage russe (Rusada), ce 20 septembre 2018 aux Seychelles, après trois années de suspension. En novembre 2015, la Rusada avait été sanctionnée suite à la mise au jour d’un vaste système de dopage organisé en Russie.

    Voilà une décision qui va faire polémique : l’agence russe de lutte contre le dopage (Rusada) a été rétablie dans ses fonctions, ce 20 septembre 2018, après une suspension de trois années pour cause de tricherie institutionnalisée présumée. Ainsi en a convenu l’Agence mondiale antidopage (AMA), réunie à Victoria aux Seychelles. « Aujourd'hui, une grande majorité du comité exécutif de l'AMA a décidé de rétablir la Rusada comme conforme au Code (mondial antidopage), et ce seulement sous de strictes conditions », a notamment déclaré le patron de l’AMA, Craig Reedie. Concrètement, la Russie va donc pouvoir recommencer à surveiller les athlètes et à les contrôler.

    Le Britannique ajoute toutefois que cette décision prévoit un échéancier précis durant lequel l’AMA devra avoir accès aux données et aux échantillons de l’ancien laboratoire d'analyses de Moscou. Il précise également que le ComEx soutiendra un rétablissement des sanctions si les délais fixés ne sont pas respectés.

    «La plus grande trahison de l'histoire olympique»

    Ce choix de l’AMA était attendu et a été très critiqué ces derniers jours, en Amérique du Nord et en Europe notamment. L'accès aux données et aux échantillons du labo de Moscou était en effet une des conditions préalables à la levée de la suspension contre la Rusada. Mais le Comité exécutif a souhaité suivre des avis internes favorables à une réintégration de la Russie.

    Les réactions des détracteurs de la Russie ne se sont donc pas fait attendre, y compris au sein de l'AMA. Cette décision « jette une ombre sur la crédibilité du mouvement antidopage, a ainsi déploré sa vice-présidente, Linda Helleland, qui a voté contre. C'était une erreur de réintégrer Rusada avant qu'ils n'aient rempli toutes les conditions de la "feuille de route" », a aussi dit la Norvégienne, candidate à la présidence de l'AMA en 2019.

    « La décision de l'Agence mondiale antidopage représente la plus grande trahison de l'histoire olympique contre les athlètes honnêtes », a de son côté attaqué Jim Walden. Cet avocat défend entre autre les intérêts de Grigory Rodchenkov, ancien directeur du laboratoire de Moscou et principal témoin concernant le système de dopage qui a sévi en Russie de 2011 à 2015.

    «Un énorme travail a été effectué en Russie»

    En novembre 2015, l’agence russe et son laboratoire principal avaient été mis au ban suite à la mise au jour d’un système de dopage étatique en Russie. Les accusations de l’AMA n’ont jamais été totalement admises par des autorités russes qui se félicitent aujourd’hui de ce quasi-retour en grâce. « Nous saluons la décision de l'AMA, a ainsi réagi la vice-Premier ministre chargée des Sports, Olga Golodets. La Russie confirme son attachement aux principes d'un sport propre. Ces dernières années, un énorme travail a été effectué en Russie pour créer des conditions transparentes et claires ».

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.