GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 23 Octobre
Mercredi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le retrait américain annoncé d'un traité nucléaire «rendra le monde plus dangereux» (Kremlin)
    • Journalisme: le 80e prix Albert-Londres a été décerné à Istanbul à Elise Vincent, du journal «Le Monde»
    • Nucléaire: Macron rappelle «l'importance» du traité nucléaire dont Trump veut sortir
    • Le négationniste français Robert Faurisson est mort à l'âge de 89 ans (famille)
    • Cisjordanie: un Palestinien attaque un soldat israélien et est abattu par la suite (armée)
    • Budget italien: «La Commission européenne ne veut pas d'une crise entre Bruxelles et Rome» (Pierre Moscovici sur France Inter)
    • L'ancienne ministre Ségolène Royal dénonce la fiscalité sur le carburant en France, un «matraquage fiscal par l'écologie» (RTL)
    Sports

    Golf : Tiger Woods, un retour à la force du poignet

    media Un retour gagnant en forme de rédemption du golfeur le plus connu au monde. ® Reuters/Butch Dill

    Tiger Woods a conclu cette année 2018 de belle manière en renouant avec la victoire. Un comeback en forme de revanche pour ce sportif qui n'a connu que des difficultés physiques et personnelles ces dernières années. Le champion est attendu avec enthousiasme ce weekend à Paris pour la Ryder Cup.

    C’est le comeback sportif que beaucoup espéraient sans vraiment trop y croire. Tiger Woods a enfilé son polo rouge ce dimanche 23 septembre 2018, lors du dernier jour du prestigieux Tour Championship pour finir gagnant à la fin de la journée.

    A 42 ans, Tiger Woods retrouve les joies de la première place, une place qui était la sienne habituellement. Il a été n°1 à onze reprises jusqu’au 17 mai 2014. Après cette date, Tiger Woods a vécu quatre années de souffrance pour lui et le monde du golf en général. Une véritable descente aux enfers sportive et personnelle.

    L’année dernière, son palmarès n’était que médical avec quatre opérations du dos, dont une arthrodèse, une douloureuse fusion de vertèbres. Il résumait ainsi son état général à l’AFP : « Le pire, cela a été de ne pas savoir si j'allais pouvoir vivre à nouveau sans douleurs. Je me demandais si un jour, j'allais pouvoir m'asseoir, me lever ou m'allonger sans ressentir ces douleurs. Jouer au golf me semblait impossible. »

    Mais la chute personnelle avait débuté bien avant, car en 2009, après la révélation de ses nombreuses liaisons extra-conjugales, il se sépare de sa femme, le mannequin suédois Elin Nordegren, avec qui il a eu deux enfants. Véritablement mis à nu, exposé aux yeux de ses fans comme un prédateur sexuel, il a été contraint par ses sponsors de faire des excuses publiques. Son image de golfeur s’est brouillée, tout comme sa carrière.

    Il mettra quatre ans à retrouver le fauteuil de n°1 mondial et à redevenir le sportif le mieux payé au monde selon le magazine économique Forbes qui estime à 1,5 milliard de dollars le total de ses gains depuis ses débuts pros en 1996.

    La dynamique sportive enrayée d'un tigre devenu de papier

    Mais il n’était plus le même et c’est son physique -Tiger Woods mesure 1m88 et pèse 80 kg- qui a parlé. Touché au dos, il a été opéré une première fois en 2014. Il semblait alors avoir complètement perdu son swing autant physiquement que mentalement.

    Une biographie publiée aux Etats-Unis le décrit à cette période comme désespérément seul dans son immense maison de 50 millions de dollars à Jupiter Island en Floride, à la recherche d’un swing perdu, mais aussi accro aux jeux vidéos et adepte d'entraînements paramilitaires. Il se serait d’ailleurs ainsi blessé au genou lors d’un week-end trop éprouvant physiquement. Beaucoup doutaient du sportif à la dynamique enrayée qui semblait être devenu un tigre de papier.

    Et Tiger Woods de réalimenter de nouveau la rubrique des faits divers lors d’une arrestation où il est vu endormi au volant de sa voiture. La vidéo de la police est sans pitié. On y voit un homme sous l'emprise d'un cocktail de médicaments et d'anti-dépresseurs un soir de mai 2017 en Floride. C’est à la même période qu’il sombre au-delà de la 1100e place au classement mondial. Il est alors loin le jeune homme métissé (né d'un père noir et d'une mère asiatique) qui a réellement dépoussiéré son sport, avec un style de jeu agressif qui a électrisé les foules, mais de part son gabarit hors-norme à l’époque dans une discipline encore réticente aux salles de gym.

    Tiger Woods s’envole pour Paris où se déroule la Ryder Cup

    L’année 2018 ne semblait donc vraiment pas évidente et peu pariaient sur ce retour gagnant. Mais Tiger Woods a réussi à aligner son meilleur golf très rapidement et a frôlé à plusieurs reprises le podium des majeurs. On l’a vu jouer un superbe golf, comme rarement. Deuxième du Championnat PGA, son meilleur résultat dans un tournoi du Grand Chelem depuis 2009, en juillet, il est passé brièvement en tête du British Open, avant de finir 6e. De la 656e place mondiale, il se retrouve ce mois-ci au 21e rang, son meilleur classement depuis 2013.

    Et soudain, le tigre a souri. ® Reuters/John David Mercer

    Cette victoire représente son 80e titre PGA, à seulement deux longueurs du record de son compatriote Sam Snead. Il explique : « Cette saison n'est pas comparable en terme de victoires avec d'autres où j'ai gagné huit ou neuf titres, mais revenir après tant d'années d'inactivité et trouver une constance dans le jeu et les résultats en partant quasiment de zéro, c'est un grand motif de fierté pour moi. » Tiger Woods peut désormais s’envoler pour Paris où se déroule la Ryder Cup, du 28 au 30 septembre. Il a été sélectionné pour la première fois depuis 2012 pour cette compétition qui oppose Américains et Européens.

    Alors que Tiger Woods déchaînait les foules, Justin Rose remportait quant à lui la FedEx Cup, le classement annuel du circuit PGA, pour empocher un chèque de dix millions de dollars (8,5 M EUR), mais cela n'a pas été suffisant pour défendre sa première place mondiale qui revient à Dustin Johnson.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.