GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: la coalition affirme avoir détruit un site du groupe EI dans une mosquée (communiqué de l'armée américaine)
    • L'armée israélienne a annoncé avoir découvert un nouveau tunnel du Hezbollah, le quatrième vers Israël (communiqué)
    • Sri Lanka: réinvestiture du Premier ministre démis Ranil Wickremesinghe
    • Yémen: de violents combats et des raids aériens à Hodeïda malgré la trêve (sources progouvernementales)
    Sports

    Route du Rhum: Francis Joyon, la victoire d’un coureur d’océans

    media Francis Joyon fête sa première victoire dans la Route du Rhum, le 11 novembre 2018. LOIC VENANCE / AFP

    A 62 ans et pour sa 7e participation, Francis Joyon a remporté pour la première fois la prestigieuse Route du Rhum dimanche 11 novembre à Point-à-Pitre en Guadeloupe. Après un dernier coup d'éclat autour du globe en janvier 2017 quand il a enlevé le Trophée Jules Verne en un temps ahurissant de 40 jours et 23 heures (record du tour du monde en équipage), Joyon est encore une fois à la hauteur de sa réputation de grand marin.

    Francis Joyon a remporté la Route du Rhum pour la première fois en sept participations. Après 7 jours 14 heures 21 minutes, il a devancé François Gabart de 7 minutes et 8 secondes dans un sprint final dimanche 11 novembre à Pointe-à-Pitre. Il a battu le record de Loïck Peyron de 2014 de 45 minutes.

    La victoire de Francis Joyon, 62 ans, bardé de trophées et de records, restera dans l’histoire, au terme d'un corps à corps grandiose avec François Gabart qui a tenu la tête quasiment toute la course.

    Aucun bateau n'a gagné trois fois la Route du Rhum

    Jamais une victoire ne s'était jouée dans un finish aussi serré depuis 40 ans et la mythique première édition en 1978. Le Canadien Mike Birch, à bord de son petit multicoque de 12 m Olympus avait alors coiffé le gros monocoque Kriter (21 m) de Michel Malinovsky de 98 secondes.

    « Je me souviendrai qu'on s'est tiré la bourre, que c'était top, que j'ai eu peur, que j'étais tendu à des moments, je voyais Francis revenir et c'était assez insupportable et à la fin on arrive bord à bord, de nuit avec des lumières partout. Cette course-là, elle est belle », a raconté son dauphin François Gabart.

    Mais qui aurait cru que Joyon, à la barre d'un bateau vieux de 12 ans, pourrait souffler la victoire à des marins nouvelle génération, pilotes de super machines ultramodernes capables de voler au-dessus des flots ?

    En effet, Joyon s’était aligné sur son fameux bateau rouge IDEC, celui-là même qui a remporté les deux dernières éditions, sous les couleurs de Groupama en 2010 (skippé par Franck Cammas) et de Banque Populaire en 2014 (avec à la barre Loïck Peyron).

    « Je ne crois pas me tromper, mais jamais aucun bateau n'a gagné trois fois la Route du Rhum. C'est un bateau qui a résisté à tout et qui arrive en bon état », s'est félicité le vainqueur à la réputation de taiseux. Ce sont les deux derniers Ultim qui sont restés en lutte pour la victoire, après les avaries qui ont frappé Sébastien Josse (Edmond de Rothschild), Thomas Coville (Sodebo), reparti ce dimanche après six jours de réparation, et Armel Le Cléac'h (Banque populaire IX).

    Le record du tour du monde à la voile en équipage

    Francis Joyon, qui a débuté comme charpentier de marine, avait battu en 2017 le record du tour du monde à la voile en équipage en seulement 40 jours. Il est aussi le premier marin à boucler un tour du monde sur multicoque sans escale en solitaire en 2004.

    « J’ai abordé la course au large par la Route du Rhum en 1990, cette course m’a donné le goût de continuer dans cette voie, j’y retourne avec plein d’entrain », disait-il avant le départ. Et ce marin à l’ancienne ajoutait : « Si je gagne, ce sera une sorte de Grand Chelem, mais j’ai conscience que ça ne va pas être simple. »

    « C'est un des marins dont je suis le plus admiratif. J'ai été honoré de régater contre lui. Ça a été une grande aventure », a commenté François Gabart à propos de celui qui avait scié l’arrière de son trimaran, jugé trop long par les organisateurs, peu avant le départ de la Route du Rhum 1990.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.