GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Sport et homosexualité, un vrai tabou?

    media Orlando Cruz est devenu le premier boxeur en activité à assumer publiquement son homosexualité. J. Meric / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

    Gareth Thomas, l'ancien capitaine de l'équipe de rugby du Pays de Galles, a déclaré dimanche 18 novembre avoir été victime d'une attaque homophobe à Cardiff. Thomas avait fait son coming-out en 2009. Une chose rare dans le sport de haut niveau, où très peu d’athlètes osent afficher leur orientation sexuelle pour ne pas mettre en danger leur carrière.

    Face aux Fidji, au Stade de France, les joueurs du XV de France noueront des lacets de chaussure arc-en-ciel. Ils entendent soutenir l'ancien international gallois Gareth Thomas, âgé de 44 ans, victime d'une agression présumée homophobe dans le centre de Cardiff.

    Dimanche 18 novembre, Gareth Thomas a posté une vidéo qu'il espère « positive » sur son compte Twitter : il y apparaît avec des contusions sur le côté gauche du visage et le crâne. « J'ai été victime dans ma ville d'une attaque en raison de mon orientation sexuelle », y déclare l'ancien sportif.

    Sélectionné 100 fois par le Pays de Galles et capitaine à deux reprises de l'équipe des Lions britanniques et irlandais, Thomas avait fait son coming-out en 2009, à une époque où il jouait encore professionnellement. Il a pris sa retraite en 2011 et a depuis milité pour les droits des personnes homosexuelles.

    En juin 2018, l'ancien trois-quarts polyvalent (arrière, centre ou ailier), qui a notamment joué à Toulouse en Top 14, s'était associé au député conservateur Damian Collins. Dans le but de présenter une proposition de loi visant à rendre les comportements homophobes illégaux dans les stades anglais.

    « Il y a encore beaucoup de travail dans le monde du foot sur ce sujet »

    En 2018, l’homosexualité dans le sport reste en encore un vrai tabou. Le footballeur international français Olivier Giroud, champion du monde, l’a évoqué récemment dans un entretien au Figaro. En revenant sur les faits marquants de sa carrière, le joueur de Chelsea parle du coming out de l’Allemand Thomas Hitzlsperger en 2014, un joueur qu’il a brièvement croisé en Premier League.

    Quelques mois après avoir pris sa retraite, l'ancien international de football Thomas Hitzlsperger avait donné une interview au magazine Die Zeit : « Je veux faire avancer la question de l'homosexualité dans le monde du sport professionnel, avait déclaré Hitzlsperger. C'est seulement ces dernières années que j'ai réalisé que je préférais vivre avec un homme. En Angleterre, en Allemagne ou en Italie, la question de l'homosexualité n'est pas prise au sérieux, surtout pas dans les vestiaires. »

    « Quand j’ai vu Thomas Hitzl­sperger faire son coming out, c’était fort en émotion. Mais c’est là où je me suis dit qu’il était impossible d’afficher son homosexualité dans le football, raconte l'attaquant Olivier Giroud. Je comprends la douleur et la difficulté des gars à faire leur coming-out, c’est une vraie épreuve après un travail sur soi pendant des années. Moi je suis ultra-tolérant là-dessus, quand j’étais à Montpellier, je m’étais engagé dans ce combat, en faisant notamment la Une du magazine Têtu, et à Arsenal quand ils m’ont demandé de porter les "Rainbow Laces" en soutien à la communauté gay, je l’ai fait » Pour Olivier Giroud, « Il y a encore beaucoup de travail dans le monde du foot sur ce sujet ». Après son annonce, Thomas Hitzlsperger avait reçu de nombreuses marques de soutien.

    Peu nombreux à avoir brisé le silence

    Justin Fashanu, footballer anglais, restera comme le premier acteur du ballon rond à révéler son homosexualité en 1990. Fatigué des moqueries et du harcèlement, il met un terme à sa carrière professionnelle en 1997. Pourtant, préférer les garçons n’a jamais eu aucune incidence sur son jeu : Justin Fashanu aura été le premier footballeur noir britannique dont le transfert a coûté un million de livres. Il se pend en 1998, après une campagne d'homophobie à son encontre et des accusations d'agression sexuelle aux Etats-Unis par un jeune de dix-sept ans, dont les charges ont été abandonnées.

    Les mentalités ont bien du mal à évoluer dans le football. Dans une étude réalisée en 2015 auprès de 363 joueurs de Ligue 1, centres de formation et joueurs amateurs, l’homosexualité est un tabou chez 63% des joueurs professionnels et chez 74% des jeunes joueurs. Une autre étude de 2011, sous la houlette de la Direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale d'Aquitaine, montre que plus les hommes s’identifient comme sportifs, plus ils sont homophobes. Et les sportifs pratiquant un sport dit « masculin » sont les plus négatifs envers les homosexuels.

    « J'ai enduré des années de misère et fait beaucoup d'efforts pour vivre dans le mensonge »

    Dans l’histoire du sport professionnel, ils sont très peu nombreux à avoir brisé le silence. En 2012, le Portoricain Orlando Cruz a fait son coming-out et est devenu le premier boxeur actif à assumer publiquement son homosexualité. Un an plus tard, le sportif annonçait son mariage avec José Manuel Colón. En France, la joueuse de tennis, Amélie Mauresmo avait dévoilé publiquement son homosexualité en 1999.

    Le joueur de NBA Jason Collins est devenu le premier sportif en activité dans un sport d'équipe majeur aux Etats-Unis à révéler son homosexualité, sur un continent où le sujet semble moins clivant. « Je suis un pivot de NBA de 34 ans. Je suis noir et je suis gay », avait-il déclare dans un article de Sports Illustrated en 2013. « Garder un tel secret m'a coûté beaucoup d'énergie, confiait Collins. J'ai enduré des années de misère et fait beaucoup d'efforts pour vivre dans le mensonge. J'étais certain que mon monde s'écroulerait si quelqu'un savait. Maintenant, chaque fois que je le dis à une nouvelle personne, je me sens plus fort et je dors un peu plus profondément », avançait-il.

    « J’espère vraiment que les gens vont RESPECTER Jason Collins pour avoir choisi de faire son coming-out. Je suis simplement content qu’il puisse être tranquille et ne plus avoir peur d’être qui il est », avait écrit à l’époque l'international français Tony Parker. Kobe Bryant, Baron Davis ou encore Steve Nash avaient aussi soutenu Jason Collins.

    « C’est fatigant de le cacher »

    En 2014, lors d’une émission diffusée sur Channel 10 en Australie, Ian Thorpe, star mondiale de la natation aux cinq médailles d’or olympiques, assumait son homosexualité.

    Récemment, Amandine Buchard, 23 ans, judokate de l’équipe de France, a parlé de son homosexualité, de sa vie de couple. « C’est fatigant de le cacher. On n’est pas soi-même, on vit dans le mensonge et je déteste ça. […] Vous savez, on est beaucoup chez les femmes à avoir cette orientation sexuelle dans le judo, a-t-elle affirmé dans les colonnes du Parisien. Il y a aussi beaucoup d’homos dans le sport de haut niveau qui se cachent. »

    Si quelques-uns et quelques-unes ont fini par briser le silence durant leur carrière, les mentalités semblent évoluer moins vite dans le sport de haut niveau que dans le reste de la société.

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.