GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Ligue des champions: Lyon a tenu bon face à Barcelone

    media Le Barcelonais Lionel Messi n'a pas trouvé la faille face aux Lyonnais, le 19 février 2019. Jean-Paul Pelissier/Reuters

    Dominés par les champions d’Espagne, les Lyonnais ont résisté aux assauts dans ce huitième de finale aller de la Ligue des champions joué ce 19 février. Anthony Lopes a sorti le grand jeu dans sa cage et l’OL a concédé le nul (0-0). Les Gones devront réaliser un exploit au Camp Nou le 13 mars pour se qualifier.

    Lyon est toujours invaincu dans cette saison 2018-2019 de la Ligue des champions UEFA. On craignait le pire pour les hommes de Bruno Génésio, qui accueillaient le FC Barcelone mardi 19 février. Les visiteurs, qui dictent leur loi en Espagne, sont des candidats déclarés à la victoire finale. Et ils venaient dans la capitale des Gaules avec de sérieuses ambitions. Mais le mur lyonnais n’a pas cédé face aux coups de boutoir (0-0).

    Terrier trouve la barre

    Ernesto Valverde, l’entraîneur du Barça, avait décidé d’aligner l’artillerie lourde au Groupama Stadium avec son trio offensif composé de Lionel Messi, de Luis Suarez et d’Ousmane Dembélé (59 buts et 30 passes décisives à eux trois depuis le début de la saison). L’entraîneur lyonnais, lui, devait faire sans son capitaine et champion du monde Nabil Fekir, suspendu. Bruno Génésio a aussi surpris en optant pour Martin Terrier dans son organisation au lieu de Maxwel Cornet. Une configuration qui n’a pas empêché l’OL d’allumer les premières mèches.

    C’est d’abord l’espoir Houssem Aouar qui a échauffé les gants de Marc-André ter Stegen dès la 5e minute. Le Groupama Stadium a failli exploser de joie peu après grâce à Terrier. L’ancien Strasbourgeois, à 25 mètres de la cage barcelonaise, a décoché une énorme frappe. Ter Stegen s’est détendu et a dévié le missile sur sa barre. Il s’en est fallu de peu pour Lyon. La suite du match s’est résumée à une attaque-défense des Blaugrana dans le camp de l’OL, avec de rares incursions des Gones.

    Le Lyonnais Houssem Aouar face au Barcelonais Lionel Messi. Emmanuel Foudrot/AFP

     
    Lopes impassable

    Dominateurs, les joueur du Barça ont mis le pied sur le ballon et contraint les Lyonnais à jouer en défense. Ousmane Dembélé a beaucoup provoqué, sans beaucoup de réussite. Luis Suarez s’est montré brouillon et Lionel Messi, insaisissable, a donné des sueurs froides à ses adversaires et aux fans de l’OL. Mais quand le cadre ne se dérobait pas, c’est Anthony Lopes qui repoussait les tentatives. Le Portugais a été impérial en seconde période, quand Barcelone a accentué la pression et multiplié les tentatives. Après avoir frustré Suarez (74e), Lopes a boxé la lourde frappe de Philippe Coutinho (76e) et sorti du cadre un nouveau boulet de canon de Sergio Busquets qui filait dans ses filets (86e). Du grand Lopes, en somme.

    Même brouillon, même inefficace, le Barça a dominé (59% de possession, 25 tirs au but dont seulement 5 cadrés) mais n’a pas gagné. Lyon a joué avec ses armes et demeure toujours en course, mais la tendance ne prête pas à l’optimisme. Avec ce nul concédé à domicile, l’OL est contraint de marquer au Camp Nou au match retour pour au moins espérer se qualifier pour les quarts de finale (à moins qu’il ne faille en passer par les tirs au but ?). Sachant qu’à domicile, le FC Barcelone est quasi intraitable (une seule défaite cette saison, en Liga face au Betis Séville) et n’est jamais resté muet. Mission impossible pour l’Olympique lyonnais, vraiment ? Après tout, le 19 septembre dernier, les Gones étaient allés gagner à l’extérieur contre Manchester City alors que personne ne les attendaient… Le 13 mars, il faudra un exploit du même acabit.

    Le gardien de l'OL intervient face à l'attaquant du Barça Lionel Messi. Emmanuel Foudrot/Reuters
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.