GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Septembre
Jeudi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    La Cour suprême britannique juge que la suspension du Parlement décidée par le Premier ministre Boris Johnson est «illégale»
    Dernières infos
    Sports

    Ligue 1: le PSG rate l’occasion de fêter son titre chez lui

    media Daniel Alves a touché la barre transversale avec le PSG contre Strasbourg (2-2), le 7 avril 2019. Benoît Tessier/Reuters

    Le Paris Saint-Germain n’est mathématiquement pas encore assuré d’être sacré champion de France 2018-2019. Les Parisiens devaient l’emporter face à Strasbourg ce dimanche 7 avril pour verrouiller leur 8e titre. Mais les Alsaciens ont arraché le match nul au Parc des Princes (2-2). Un couac pour le leader, dont le couronnement est reporté de quelques jours.

    Après quinze victoires en autant de matches joués à domicile en Ligue 1 en cette saison 2018-2019, le PSG connaît un premier coup d’arrêt à un bien mauvais moment. Ce dimanche 7 avril, les champions de France en titre pouvaient valider leur propre succession en l’emportant face à Strasbourg. Le match nul concédé plus tôt par Lille à Reims (1-1) leur offrait cette balle de titre. Eh bien, c’est raté. Dans cette rencontre de clôture de la 31e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain a concédé le match nul face aux Strasbourgeois (2-2). Le titre leur tendait les bras : il ne tombera dans l’escarcelle parisienne que plus tard.

    Choupo-Moting se loupe, Strasbourg en profite

    Mathématiquement, Lille est encore dans le coup, mais avec 20 points d’avance, personne ne croit à un retour des Dogues d’ici la fin de la saison. Les Lillois accueilleront d’ailleurs le PSG dimanche 14 avril, lors de la prochaine journée. Ce sera peut-être le match où le leader entérinera son sacre. Au moins que les Nordistes ne repoussent, eux aussi, l’inéluctable.

    Tout était bien parti pourtant ce dimanche au Parc des Princes avec l’ouverture du score d’Eric Maxim Choupo-Moting (13e), titulaire en attaque avec Christopher Nkunku en l’absence d’Edinson Cavani et de Neymar, blessés. Kylian Mbappé, lui, était remplaçant. Mais Strasbourg, récent vainqueur de la Coupe de la Ligue, s’est rebiffé. Nuno Da Costa a égalisé (26e) et Choupo-Moting a raté un but tout fait juste derrière. Puis, une superbe frappe d’Anthony Gonçalves a glacé le Parc (38e). Strasbourg a atteint la pause avec l’avantage au score et l’a longtemps gardé, ce qu’aucune autre équipe française n’a réussi à faire cette saison dans ce stade.

    Kylian Mbappé a insisté mais n'a pas marqué pour Paris face à Strasbourg (2-2), le 7 avril 2019. Benoît Tessier/Reuters

    La saison parisienne perd de son éclat

    En seconde période, la nervosité a gagné le camp parisien et Thomas Tuchel a fini par se faire expulser. L’entrée en jeu de Kylian Mbappé pour la dernière demi-heure a redonné du peps au PSG. Les occasions se sont multipliées, la barre transversale a frustré Daniel Alves, et à force d’insister, le verrou alsacien a fini par céder. Thilo Kehrer a repris de la tête un corner de Julian Draxler et ramené Paris à hauteur des visiteurs (82e). Strasbourg a encore plié mais n’a plus cédé.

    Le PSG concède ainsi son premier match nul à domicile en championnat et n’égale pas son record de précocité de la saison 2015-2016, quand il avait validé son titre de champion après 30 journées seulement (il s’agissait ce dimanche de la 31e journée, mais ce PSG 2018-2019 a un match en retard de la 28e journée à disputer). Le RC Strasbourg lui réussit assez peu : au match aller à La Meinau, il y avait déjà eu match nul (1-1), et lors de leur opposition gagnée en Coupe de France le 23 janvier (2-0), Neymar a rechuté de sa fracture du cinquième métatarsien. Les supporters parisiens peuvent faire la moue. Ils espéraient fêter le 8e titre de l’histoire de leur club dans leur jardin du Parc des Princes, ils devront peut-être le faire à l’extérieur. Ce n’est que partie remise, mais cette saison, déjà marquée par le fiasco en Ligue des champions, se termine un peu poussivement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.