GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Foot et monde arabe, une grande histoire

    media Football et monde arabe. Instiut du monde arabe

    À Paris, l’Institut du monde arabe propose une exposition autour du football dans le monde arabe jusqu’au 21 juillet 2019. « Foot et monde arabe, la révolution du ballon rond » décrit en 11 tableaux la saga du sport roi au Maghreb et au Moyen-Orient d’un point de vue sportif, historique et politique.

    Dans les cours d’école, dans la rue, à la plage ou sur un stade, le football fait partie de la vie quotidienne dans le monde arabe. Pour célébrer le ballon rond, l’Institut du monde arabe propose jusqu’au 21 juillet l’exposition « Foot et monde arabe ».

    L’exposition présente 11 histoires de football et du monde arabe. Comme celle de l'équipe du Front national de libération algérien (FLN), l'histoire des ultras lors des printemps arabes, celle du football féminin en Jordanie et Palestine, ou encore celle du foot en Égypte, prochain pays hôte de la Coupe d’Afrique des nations.

    Rachid Mekhloufi, défenseur de l’indépendance de l’Algérie

    En avril 1958, Rachid Mekhloufi et Mustapha Zitouni, vedettes du Championnat de France, s'envolent pour former l'équipe du FLN et défendre balle au pied l'indépendance algérienne. Au total, une trentaine de joueurs professionnels quittent la France entre 1958 et 1960 en quatre vagues, pour rejoindre Tunis où l’équipe du mouvement indépendantiste s'est installée.

    En 1963, une année après la proclamation de l’indépendance de l’Algérie, Rachid Mekloufi retrouvera la France et son championnat avec le maillot de Saint-Étienne sur les épaules. Il quittera les Verts en 1968 après avoir marqué les deux buts de la victoire en finale de la Coupe de France, qui permettra aux Stéphanois d’obtenir leur premier doublé Coupe-Championnat. Le général de Gaulle lui remettra la Coupe en lui disant : « La France, c’est vous. »

    Rachid Mekloufi terminera sa carrière de joueur du côté de Bastia. « Cette équipe du FLN m’a apporté ce que tout l’or du monde ne m’aurait pas apporté », a raconté le milieu de terrain. Des années plus tard, le Maghreb est représenté lors des Coupes du monde 1982 et 1986 avec l’Algérien Rabah Madjer ou le Marocain Mustapha El Haddaoui.

    Un des portraits de Mohamed Salah qui ornent les murs des rues du Caire. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

    À travers l’exposition, on découvre aussi l’histoire du foot en Égypte. La passion des Égyptiens pour le football est énorme. Au pays des Pharaons, le premier club voit le jour en 1907. Il s’agit du célèbre Al-Alhy, qui totalise aujourd’hui 40 titres nationaux et huit Ligues des champions.

    Mohamed Aboutrika, un de ses plus célèbres représentants, a joué 356 matches avec le maillot des Diables rouges et remporté cinq Ligues des champions. Le foot égyptien, c’est aussi l’équipe nationale créée en 1920 et qui compte désormais sur Mohamed Salah, devenu à 26 ans l’icône de tout un peuple. Le double meilleur joueur africain sera une des têtes d'affiche de la CAN 2019.

    Foot et printemps arabes

    Le football a aussi servi de tribune aux contestataires du printemps arabe en Égypte en 2011. Les ultras faisaient partie des manifestants. Depuis, ils sont interdits en Égypte et de nombreux matches se déroulent à huis-clos.

    Le bouillant derby du Caire entre Al-Ahly et Zamalek, le 30 mars dernier, s’est joué dans le stade Borg al-Arab, situé à l'ouest d'Alexandrie. D’une capacité de 80 000 places, il n’a ouvert ses portes qu’à une poignée de journalistes et aux membres du personnel des deux clubs.

    En février 2012, au moins 74 personnes, pour la plupart des supporters d'Al-Ahly, sont mortes dans des heurts au stade de Port-Saïd après une rencontre entre le club cairote et l'équipe locale d'Al-Masry. Les ultras d'Al-Ahly et de Zamalek ont annoncé l'année dernière leur dissolution.

    Les autorités avaient dans la foulée affiché leur volonté de permettre un retour progressif des supporters sur les gradins. Le football a aussi servi de tribune aux contestataires en Tunisie lors de la « révolution de jasmin », et récemment en Algérie pour demander le départ d’Abdelaziz Bouteflika.

    Naplouse mai 2011. Photo: Amélie Debray

    Le foot, sport populaire par excellence, permet aux femmes de s'affirmer, notamment en Jordanie et en Palestine. Ni les Jordaniennes et les Palestiniennes n'ont participé à la moindre phase finale de compétition majeure de football féminin. D’ailleurs, aucun pays du monde arabe ne sera représenté lors du prochain Mondial féminin en France cet été. Trop récent, le football féminin est en train de faire son chemin. Mais l’exposition note le combat des joueuses qui peuvent se heurter aux barrières culturelles et religieuses.

    L’exposition propose des objets iconiques (maillots, ballons, trophées des Coupes du monde 1998 et 2018...), des photographies, des extraits d’archives, et des documentaires. Plusieurs expériences interactives sont également proposées aux visiteurs, comme composer son équipe de foot arabe idéale ou se glisser dans la peau d’un commentateur sportif.


    Les onze temps forts de l’exposition :

    Larbi Ben Barek, une légende du football | Le FLN : l’équipe de l’Indépendance | Le Nejmeh SC : le football au cœur du Liban | 1998-2018 : d’une étoile à l’autre | Le football féminin en Jordanie | Le Caire et le football, entre passion et déraison | Palestine, le football malgré tout | Objectif Qatar 2022 | Les ultras et les printemps arabes | Le Paris Saint-Germain, au-delà du sportif | Le XI de légende du monde arabe.

    Exposition « Football et monde arabe, la révolution du monde arabe » jusqu’au 21 juillet 2019, à l'Institut du monde arabe
    1 rue des Fossés Saint-Bernard
    75005 Paris

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.