GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Le foot italien encore marqué par des débordements racistes

    media Avant un match du championnat d'Italie de football, entre l'AC Milan et la Lazio Rome. REUTERS/Daniele Mascolo

    Une nouvelle affaire de racisme secoue le football en Italie. Elles se multiplient ces dernières semaines dans ce pays. Ce 24 avril 2019, c'est à Milan que cela s'est passé, lors d'une demi-finale retour de coupe entre l’AC Milan et la Lazio de Rome.

    La Lazio de Rome affirme ce 25 avril 2019 vouloir totalement se démarquer d’une partie de ses supporters. Cela se comprend après le déploiement d'une banderole en ville, puis au stade, sur laquelle était inscrit : « Honneur à Benito Mussolini ! » Le dictateur italien a été au pouvoir de 1922 à 1945 avant d'être tué, puis exposé et lynché, à Milan justement.

    Une banderole, des cris, et des chants lors de cette demi-finale de Coupe d'Italie, notamment à l'encontre du Français d'origine Ivoirienne, Tiémoué Bakayoko, déjà victime par le passé au Stadio olimpico de Rome de tels inacceptables débordements.

    Le principal groupe de supporters Ultras du club romain est clairement identifié : les « Irreducibili », les Irréductibles, la droite extrême romaine.

    Pas d'arrêt du match

    Par deux fois, le speaker du stade a demandé à ces « individus » qui multipliaient également les saluts fascistes de cesser cris et chants. Mais rien n’y a fait.

    L'arbitre n'a pas relevé les appels, voire les a ignorés, contrairement à ce qui est prévu depuis janvier 2019 dans les règlements du Calcio. Au deuxième rappel, en effet, l'ensemble des joueurs présents sur le terrain doivent rentrer aux vestiaires et la rencontre être interrompue.

    Le maire de Milan a saisi la police pour une enquête. Vingt-deux personnes auraient été identifiées.

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.