GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Lille et Lyon avec Paris en Ligue des champions, la Ligue Europa pour Saint-Etienne

    media Jonathan Ikoné et Nicolas Pépé, deux acteurs majeurs du LOSC 2018-2019. Pascal Rossignol/Reuters

    La 37e et avant-dernière journée de Ligue 1 a permis de trancher les dernières interrogations dans le haut du tableau. Grâce à leurs victoires contre Angers (5-0) et Caen (4-0), Lille et Lyon ont assuré respectivement la 2e et la 3e place. Dogues et Gones joueront donc la Ligue des champions. Pour Saint-Étienne, ce sera à nouveau la Ligue Europa.

    Il n’y a désormais plus beaucoup de suspense pour la dernière journée de Ligue 1 à venir, vendredi 24 mai. Ce samedi 18 mai, la 37e et avant-dernière journée du championnat a éclairci le haut du classement, pas le bas. En queue de peloton, seul le dernier Guingamp est assuré, depuis déjà une semaine, de jouer en Ligue 2 la saison prochaine.

    Dijon, Caen, Amiens, Monaco : 90 minutes pour survivre

    Pour Dijon, la situation est très critique. Balayé 4-0 par un PSG qui fêtait son titre, le DFCO est 19e et ne peut plus espérer que terminer 18e, à la place de barragiste. Mais il n’aura pas son destin en mains face à Toulouse dans six jours. La 18e place, elle, est occupée par Caen, également maté samedi à Lyon (4-0).

    Amiens, battu par Monaco (2-0), est 17e et toujours sous la menace. Tout comme l’ASM d’ailleurs, même si les Monégasques, grâce à ces trois points obtenus à Louis-II, ont pris un grand bol d’air. Ils n’auront besoin que d’un match nul chez leurs voisins niçois le 24 mai pour sauver à coup sûr leur tête.

    Guingamp étant déjà relégué, la lutte finale pour le maintien ne concerne plus que ces quatre-là donc : Dijon, avant-dernier et qui n’a plus qu’une place de barragiste à espérer, Caen, Amiens et Monaco. Deux se sauveront, un accompagnera Guingamp en Ligue 2, et un autre affrontera le Paris FC, Lens ou Troyes en barrages.

    Le PSG sabre le champagne, Mbappé signe son retour

    Tout en haut du classement, le Paris Saint-Germain a offert une dernière victoire à son public à l’issue de cette saison finalement décevante. Sous la pluie, Angel Di Maria a vite ouvert le score (3e), imité une minute plus tard par le capitaine du soir Edinson Cavani, ovationné par le Parc des Princes et comblé cette semaine, puisqu’il est devenu papa pour la troisième fois vendredi. Puis, Kylian Mbappé, de retour de suspension, a marqué un doublé (36e et 56e). Avec 32 buts inscrits en championnat, le jeune champion du monde a dépassé Hervé Revelli (31 buts avec l’ASSE en 1966-1967). Il est le premier joueur français à avoir atteint ce total depuis Philippe Gondet (36 buts avec Nantes en 1965-1966).

    Après ce match dominé, les Parisiens ont donc pu soulever Hexagoal, le trophée des champions de France. Bien que suspendu, Neymar était présent pour l’événement avec ses coéquipiers. Adrien Rabiot, lui, n’a pas répondu à l’invitation. Plutôt logique, puisque le joueur est banni depuis décembre et qu’il va quitter le club cet été. Ultime défi : à Reims vendredi prochain, Kylian Mbappé pourra essayer de s’approcher de la barre des 34 buts inscrits par Lionel Messi en Espagne avec le FC Barcelone.

    Lille magnifique dauphin

    Lille ne craignait pas grand-chose. Mais Lille a tenu à faire le spectacle aussi pour sa dernière à domicile. Les hommes de Christophe Galtier ont été sans pitié avec Angers (5-0). Pour la première fois, le fameux trio « BIP », à savoir Jonathan Bamba, Jonathan Ikoné et Nicolas Pépé, a trouvé le chemin des filets au cours d’un même match. Ikoné a ouvert le score en moins de deux minutes, Pépé a fait le break avant la fin du premier quart d’heure, puis Bamba a assommé définitivement Angers à la 69e. Sur penalty, Pépé a porté son total personnel à 22 buts cette saison (76e), et Luiz Araujo a clôt la marqué (89e).

    C’est donc officiel, le LOSC se classe deuxième et jouera donc la Ligue des champions la saison prochaine. Il sera même présent en phase de groupes, ce qui ne lui est plus arrivé depuis 2013. L’été risque d’être rude pourtant, car les pépites lilloises, en tête desquelles Nicolas Pépé, sont très courtisées à travers l’Europe.

    Lyon assure et espère un coup de main de Chelsea

    Le podium est complété par l’Olympique lyonnais, qui a mis du temps avant de dérouler contre Caen. Dans le premier acte, Moussa Dembélé a vu Brice Samba repousser son penalty. Mais la réussite est revenue dans le camp lyonnais après la pause. Maxwel Cornet a trouvé Memphis Depay pour l’ouverture du score (49e). Puis, l’Ivoirien a lui-même marqué le deuxième but (54e), et Moussa Dembélé a inscrit celui du 3-0. Depay, encore servi par Cornet, a ajouté un dernier but (74e).

    Bruno Genesio avait donc le sourire pour son dernier match à domicile. L’entraîneur lyonnais, qui va être remplacé par Sylvinho la saison prochaine, a accompli sa mission : revoilà l’OL qualifié pour la Ligue des champions. Une bonne journée pour le club, quelques heures après le sacre de la section féminine dans cette même compétition. Les Gones vont désormais suivre la finale de la Ligue Europa entre Arsenal et Chelsea le 29 mai à Bakou, en Azerbaïdjan, avec le cœur plutôt Blues. En effet, les joueurs de Chelsea sont déjà qualifiés pour la prochaine Ligue des champions. Et une victoire en Ligue Europa les enverra aussi en Ligue des champions. Ainsi, si Chelsea soulève la C3, le troisième du championnat de France – Lyon donc – sera qualifié non pas pour le 3e tour préliminaire de la C1, mais directement pour la phase de groupes.

    Maxwel Cornet célèbre avec ses coéquipiers lyonnais le festival réalisé contre Caen. Emmanuel Foudrot/Reuters

    Saint-Étienne content de son sort

    Il y a à peine quelques semaines, le rêve d’une première qualification en Ligue des champions depuis 1981 était possible à Saint-Étienne. La défaite subie lors de la 36e journée contre Montpellier en a sonné le glas. Les Verts voulaient donc au moins verrouiller cette quatrième place, courtisée par le MHSC justement. C’est chose faite depuis ce samedi et la victoire nette obtenue à domicile contre Nice (3-0).

    Robert Beric (25e et 65e) et Romain Hamouma (81e) ont marqué les buts de ce succès précieux. Il y avait beaucoup de joie sur la pelouse de Geoffroy-Guichard à la fin du match. Avec cette 4e place, Saint-Étienne égale son meilleur classement depuis son retour en Ligue 1 il y a 15 ans (4e aussi en 2012-2013) et se qualifie pour la prochaine Ligue Europa. « Ce public, cette joie, ce stade... C'est beaucoup d'émotion. Ce soir, je suis fier du travail, de ce groupe de travail que l'on avait mis en place avec des joueurs confirmés et de jeunes joueurs. Fier surtout du choix des hommes ! (…) Je ne sais pas encore si je serai entraîneur de l'AS Saint-Étienne la saison prochaine. Avec les présidents, on a décidé de se revoir en début de semaine prochaine. On a des choses à se dire », a confié le coach Jean-Louis Gasset.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.