GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Venezuela: remise en liberté du vice-président du Parlement
    Sports

    Mercato: Fekir au Betis, un transfert pas si surprenant

    media Nabil Fekir quitte l'Olympique lyonnais et rejoint le Betis Séville. Loïc Venance/AFP

    Nabil Fekir a quitté son cocon lyonnais pour rejoindre un club espagnol de second plan : le Betis Séville. Le milieu offensif français était pourtant pressenti chez une grosse écurie européenne. Mais sa carrière a connu quelques turbulences dommageables. Aujourd’hui, le champion du monde part chercher un nouveau souffle en Liga.

    Un champion du monde fait ses adieux à la Ligue 1 et à son club formateur en cet été 2019. Si les Parisiens Alphonse Areola, Presnel Kimpembe et Kylian Mbappé, les Marseillais Steve Mandanda, Adil Rami et Florian Thauvin et le Monégasque Djibril Sidibé n’ont pas encore bougé, Nabil Fekir, lui, change d’horizon. Son histoire avec l’Olympique lyonnais a officiellement pris fin dans la nuit du 22 à ce mardi 23 juillet, avec son transfert au Betis Séville.

    Son genou meurtri lui a coûté l’Euro 2016 et un transfert à Liverpool pour 70 millions d’euros

    A un an de la fin de son bail à l’OL, le milieu offensif prend enfin son envol. L’an dernier, à quelques jours de s’attaquer à la Coupe du monde avec les Bleus, Nabil Fekir était déjà parti à 95% à Liverpool. Mais il était finalement resté au sein de son club formateur car les Reds avaient fait machine arrière à la dernière minute, trop effrayés par l’état du genou droit du joueur.

    C’est l’un des sujets qui fâchent quand on évoque Nabil Fekir. Retour en arrière, le 4 septembre 2015 pour être précis. Lors d’un match amical gagné au Portugal (1-0), le Français s’effondre. Verdict : rupture du ligament croisé, au moins six mois d’absence. Sa trajectoire fulgurante depuis ses débuts professionnels deux ans plus tôt est stoppée nette une première fois. De cette sale blessure, le Lyonnais va garder des traces. La guérison totale lui a pris du temps et lui a notamment fait manquer l’Euro 2016. Le contact avec les Bleus a aussi été perdu sur certaines périodes.

    L’autre conséquence importante, c’est ce doute qui accompagne désormais Nabil Fekir. A l’issue d’une belle saison 2017-2018 à titre personnel, le capitaine lyonnais s’apprêtait à rejoindre Liverpool pour près de 70 millions d’euros, avant le rétropédalage. Aujourd’hui, le Betis Séville n’a eu à dépenser « que » 19,75 millions d’euros (plus 10 millions d’euros maximum de bonus éventuels) pour s’attacher ses services. Une perte de valeur qui s’explique par la situation contractuelle de l’international, par sa dernière saison moins brillante à l’OL et par ce genou qui le fait souffrir régulièrement et l’oblige à subir des interventions chirurgicales. Physiquement, le pur Gone a connu des moments difficiles en 2018-2019.

    Nabil Fekir avec Kylian Mbappé sous le maillot de l'équipe de France, le 28 mai 2018. REUTERS/Charles Platiau

    Le Betis pour reverdir

    En ce mercato estival, le Betis Séville s’est manifesté, mais il n’était pas le seul. Arsenal et Naples ont aussi pris des renseignements à propos du joueur. Eux avaient, contrairement au Betis, une participation à une Coupe d’Europe la saison prochaine à mettre dans la balance (la Ligue Europa pour les Gunners, la Ligue des champions pour le Napoli). C’est pourtant l’offre des Andalous qui a été retenue. D’après L’Équipe, Nabil Fekir va passer d’un salaire mensuel de 350.000 euros brut à un peu moins de 600.000 euros brut. Et son jeune frère Yassin est également transféré de l’OL au Betis, qui devrait le prêter à un autre club de seconde division espagnole.

    Jamais titré avec le club de son cœur, Nabil Fekir, 26 ans, tourne donc une page et entame une nouvelle histoire sur un terrain de jeu plutôt inattendu. La Liga, championnat réputé pour son goût pour la technique, a tout pour lui plaire, mais le Betis Séville n’en n’est pas vraiment un cador : l’Atlético de Madrid, le FC Barcelone et le Real Madrid sont nettement au-dessus, et le FC Séville et le FC Valence sont souvient mieux classés. Le Betis est plus souvent habitué au ventre mou et à la lutte pour le maintien (il a retrouvé l’élite en 2015) qu’aux premières places. Son meilleur classement sur les dix dernières années : une sixième place obtenue en 2017-2018.

    Voir cette publication sur Instagram

    1⃣5⃣💚

    Une publication partagée par Real Betis Balompie (@realbetisbalompie) le

    Mais le Betis peut aussi être un très bon terrain pour reprendre sa marche en avant. Dans la cité andalouse, Nabil Fekir devrait croiser une vieille connaissance de la Ligue 1 qui a trouvé ici un tremplin parfait : Giovani Lo Celso. Indésirable au PSG de Thomas Tuchel, l’Argentin a été envoyé au « Beticos » il y a un an. A Séville, il s’est épanoui, a impressionné l’Espagne et l’Europe en Ligue Europa et a été acquis pour 25 millions d’euros… avant d’être revendu cet été à un poids-lourd européen avec une énorme plus-value à la clé ? C’est la dernière tendance du mercato, en tout cas. Un mercato qui a donc vu Nabil Fekir revêtir le maillot vert du Betis ; un comble pour un Lyonnais.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.