GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Il serait arrivé à la prison de Filingué qui se trouve au nord-est de Niamey, la capitale.

    Dernières infos
    • France: un pont s'effondre au nord de Toulouse, un camion et une voiture tombent dans le Tarn (pompiers)
    • Il est nécessaire de «restaurer l'ordre» à Hong Kong (ministère chinois de la Défense)
    • Fusillade en Californie dans la ville de Fresno: quatre morts et six blessés (police)
    • Manifestations et violences en Iran: Téhéran condamne le soutien de Washington à des «émeutiers»
    • Biélorussie: aucun représentant de l'opposition n'a été élu aux législatives (résultats officiels)
    • Hong Kong: la loi interdisant le port du masque est jugée anticonstitutionnelle (Haute cour)
    Sports

    Rugby: les Bleus s’offrent une petite Italie avant le Mondial

    media Wesley Fofana et Yoann Huget, lors de la victoire de la France en amical contre l'Italie, le 30 août 2019. Gonzalo Fuentes/Reuters

    Malgré quelques passages à vide inquiétants, l’équipe de France n’a pas eu de mal à dominer une faible sélection italienne vendredi 30 août (47-19) pour son dernier test-match avant la liste des 31 joueurs retenus pour la Coupe du monde au Japon (20 septembre-2 novembre). Les Bleus n’ont pas levé les doutes qui les accompagnent.

    La série de test-matches s’achève sur une note positive. Après avoir battu l’Écosse, puis après avoir perdu contre cette même Écosse, le XV de France a gagné face à l’Italie au Stade de France sur le score de 47-19, ce vendredi 30 août. Deux victoires et une défaite donc : la balance penche du bon côté, mais l’impression reste mitigée.

    Un gros score qui ne masque pas tout

    Devant des tribunes bien clairsemées – seulement 25.000 à 30.000 spectateurs dans un stade pouvant en contenir 80.000 –, les hommes de Jacques Brunel sont entrés pied au plancher avec un premier essai dans les premières minutes signé Yoann Huget, non transformé par Romain Ntamack. Un début de match prometteur mais gâché par un gros passage à vide des Bleus, qui ont multiplié les erreurs, les fautes et ont permis à l’Italie de prendre l’avantage. Ajoutez à cela les cartons jaunes successifs de Louis Picamoles et de Rabah Slimani, et vous avez le portrait d’une sélection sans repères.

    Heureusement, la France a réagi avec un essai de pénalité et un autre signé Camille Chat. Après la pause, Antoine Dupont et Arthur Itturia ont permis aux Bleus de prendre le large, avec en plus un Romain Ntamack efficace dans ses coups de pied arrêtés. Les Azzurri sont malgré tout restés au contact et Jake Polledri a profité d’une défense amorphe pour remettre des doutes dans la machine tricolore. Même constat pour le deuxième et dernier essai de Bellini. Les essais de Romain Raofifénua et de Thomas Ramos ont juste gonflé le score.

    Le maul du XV de France domine face à l'Italie, au Stade de France le 30 août 2019. Gonzalo Fuentes/Reuters

    Encore des réglages avant de défier l'Argentine

    Un dernier match paradoxal pour l’équipe de France donc. A trois jours de la liste définitive des 31 mondialistes, le XV de France a montré un bon état d’esprit mais a fait preuve d’indiscipline. Les joueurs étaient unanimes à la fin de la rencontre : avant d’entrer pleinement dans le Mondial avec un rendez-vous corsé contre l’Argentine le 21 septembre, il y a encore des réglages à faire et de la place pour progresser.

    Face à une Italie loin de compter parmi les meilleures sélections du monde, la France a dominé sans écraser, montrant surtout ses qualités en attaque et en contre-attaque qu’en défense. Le niveau des Bleus reste source d’inquiétude à trois semaines du rendez-vous international où ils vont croiser la route de sélections bien mieux armées. En 2015, les doutes étaient à peu près les mêmes, et cela s’était traduit par une défaite face à l’Irlande, puis une raclée face à la Nouvelle-Zélande. Le XV de France a encore un peu de temps pour fructifier les quelques bons points à tirer de ses test-matches.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.