GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Talent

    Nicodrum, le tambourinaire de souche

    media Back to Fundehchan

    Après plus de quinze ans d'expérience en studio et en live avec des artistes d'envergure comme Touré Kunda ou Morgan Heritage, Nicodrum signe Back To Fundehchan son premier album sous son nom. Passionné par les maitres des tambours rasta, ce percussionniste français remonte aux sources du reggae appelées Nyabinghi avec ce disque 100% instrumental. Un succès qui va donner lieu à une édition vinyle… et un concert au Reggae Geel festival en Belgique vendredi 31 juillet !

    Comment Nicodrum, un jeune français sans dread loocks est tombé tout jeune amoureux des tambours ancestraux de la jamaïque appelés Aketeh ? Pour répondre à cette question, l’artiste vient de signer Back to Fundehchan ! A l'origine du projet : l'inspiration première est un attachement profond aux musiques traditionnelles. Une révérence musicale dédiée à la musique avec un grand M.

    En 1992, l’artiste rencontre Miguel Fernandez, professeur de percussions à l'IACP (Institut Art Culture Perception) à Paris. Il apprend à ses côtés les rythmes afro-cubains et mandingues pendant plusieurs années. Parallèlement à ce travail de fond, notre percussionniste décide vers 1998 de déposer la marque "Nicodrum" à l'INPI (Institut national de la propriété industrielle) et commence à fabriquer lui-même des modèles de percussions tant recherchées. En effet, à cette époque en France il est pratiquement impossible de se procurer les tambours reggae, les fameux Aketeh. Nicodrum conçoit alors des répliques des tambours du Maître burru Skully Simms, percussionniste incontournable des enregistrements majeurs des années 70-80 comme ceux de Dennis Brown, Gregory Isaacs, Scientist, Lee Perry…

    Nicodrum DR

    Depuis les années 2000, Nicodrum confirme son attachement et son travail autour des rythmes Nyabinghi et Burru. Ces rythmes rituels font parti de l’Ordre du mouvement Rastafari.
    Grâce à des collaborations live et enregistrements studios participant aux albums d’artistes d'envergure internationale à l’image de Touré Kunda, Capleton, Morgan Heritage, Richie Spice, Queen Omega, Jah Mason, Pressure, Willie Williams...et national comme Taïro, Blacko ou encore Mo’Kalamity. Mais c'est surtout grâce à Skully qui, à chacun de ses passages en France, prend le temps de contacter Nicodrum pour travailler avec lui en frappant les tambours durant des heures, à l’hôtel, en back stage avec les "Jamaica All Stars".

    Fort de ses 15 années d'expérience studio et live, ce percussionniste passionné compose « Back to Fundehchan ! », 12 titres enregistrés et mixés au Wise
    Studio par le talentueux Fabwize (Jamaica All Stars, Black Roots, Clinton
    Fearon...) exclusivement sur du matériel analogique, à grands coups d’effets sonores d'époque pour un son final tout aussi roots que puissant.
    Le titre de l’album est lui-même est explicite pour le connaisseur. En effet, le Nyabinghi est joué traditionnellement par le set original de percussions Aketeh qui se compose de trois tambours différents (la bass drum, le Fundeh, et le repeater). Le fundeh est la référence rythmique puisque c’est lui qui vient donner la pulsation de base, la fondation d’où le jeu de mot Back to Fundehchan !

    Chaque titre a sa propre identité. Nous sommes tour à tour transportés sur les quatre
    Continents. A avec escale obligatoire dans la Jamaïque des 70’s via notamment sur le morceau Rainy Days. Les compositions se veulent tantôt Nyabinghi, Reggae Jazzy, world music… A noter, les apports des instruments mélodiques comme la flûte traversière, le mélodica et une imposante section de cuivres.
    «A travers cet album, j'ai voulu garder le côté traditionnel dans la façon d’exécuter les rythmes afin de respecter leurs codes, dans le but de rendre hommage aux personnages légendaires qui m'ont appris beaucoup sur leur musique » précise Nicodrum. Bref, un album placé sous le signe de l'unité.

    Ecoutez sa session dans La Bande Passante RFI par Alain Pilot

    & son interview en anglais pour RFI English par Alison Hird
     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.